Énergie : une fin d'année sous le signe de la sobriété

Éclairage et chauffage : le football et le rugby au stade de la sobriété énergétique

Yohan ROBLIN
Publié le 6 octobre 2022 à 14h00
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

L'exécutif détaille, jeudi 6 octobre, un vaste plan d'économies d'énergie qui doit permettre à la France de passer l'hiver au chaud.
Le sport professionnel, le football et le rugby en tête, n'échappe évidemment pas à cette sobriété énergétique.
Il est demandé aux clubs - de Ligue 1 et Ligue 2 pour le ballon rond, de Top 14 et Pro D2 pour le ballon ovale, de limiter l'éclairage dans les stades.

Sobriété énergétique. C'est la rengaine de cette rentrée. Pour faire face à la crise de l'énergie, causée en 2021 par le rebond économique mondial après la récession liée au Covid, puis amplifiée depuis mars par l'invasion de l'Ukraine par la Russie, l'heure est à la mobilisation générale. À l'instar des ménages, entreprises et collectivités, le sport de haut niveau dans son ensemble va être mis à contribution. Le football et le rugby professionnels, deux de ses principales disciplines, vont être concernés par les mesures d'économies, qui seront présentées par le gouvernement d'Élisabeth Borne, jeudi 6 octobre. 

Il est question de diminuer l'éclairage dans les stades, qui représente "18% de la consommation d'énergie". "Dans le cadre du groupe de travail dédié au sport professionnel, la Ligue de football professionnel, la Ligue nationale de rugby, les clubs professionnels et les diffuseurs TV se sont accordés pour réduire de près de 50% le temps d'éclairage avant et après les matchs pour les matchs en journée et de plus de 30% pour les matchs en soirée", dit-on de source gouvernementale.

L'éclairage réduit avant et après les matchs

Par exemple, pour une rencontre en journée, "l'éclairage, qui est aujourd'hui allumé à 100% trois heures avant le coup d'envoi, sera désormais allumé à 100% au plus tôt 1h30 avant pour le football et une heure avant pour le rugby". Pour un match en soirée, "l'éclairage, qui est aujourd'hui allumé à 100% trois heures avant le match, sera désormais allumé à 100% au plus tôt deux heures avant le coup d'envoi pour le football, une heure avant pour le rugby", précise-t-on du côté de l'exécutif.

Dans cette optique d'économies, comme envisagé, le 26 juillet dernier sur franceinfo, la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra, qui avait la porte "dès cet hiver" à la fin des matchs disputés le soir, des clubs pourraient être amenés à jouer en journée sans éclairage. Cela a d'ailleurs été expérimenté, avec succès, à l'occasion de plusieurs rencontres de Top 14.

Lire aussi

En parallèle, ils devront se rapprocher des collectivités afin d'instaurer, les jours de matchs, la gratuité pour les transports en commun et renforcer le dispositif de stationnement des moyens de locomotion écologiques. Enfin, comme les autres disciplines professionnelles, ils auront à charge de baisser, le reste de la semaine, le chauffage et la climatisation dans leurs installations (siège, centre d'entraînement, de formation...). Le tout, pour participer à l'effort énergétique.


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info