Cristiano Ronaldo critique ouvertement le mercato... du Real Madrid

Hamza Hizzir
Publié le 2 septembre 2014 à 10h51
Cristiano Ronaldo critique ouvertement le mercato... du Real Madrid

TRANSFERTS - Avec James Rodriguez, Toni Kroos, Keylor Navas et "Chicharito" Hernandez recrutés cet été, on pourrait penser que le Real Madrid est encore mieux armé que la saison passée pour tout écraser sur son passage. Ce n'est pourtant pas l'avis de Cristiano Ronaldo.

"Je ne peux pas dire ce que je pense, sinon je risque d'aller en prison." C'était la pirouette de Cristiano Ronaldo, tout juste désigné joueur UEFA de l'année , jeudi dernier à Monaco, pour esquiver une question sur le trophée de meilleur joueur de la Coupe du monde 2014 décerné à Lionel Messi . Lundi soir, rebelote, en marge d'une opération organisée par l'un de ses sponsors, cette fois au sujet du mercato de son club, le Real Madrid : "Je ne peux pas dire ce que je pense. Sinon, demain cela fera la une des médias et je ne le veux pas." Sauf qu'en l'occurrence, il ne s'est pas fait prier pour lâcher, tout de suite après, ce qu'il avait sur la patate.

Il faut comprendre qu'au niveau de notoriété du Ballon d'or 2013, la parole publique se pèse et se sous-pèse, surtout si elle vise ses employeurs. Mais en même temps, à ce degré d'emprise statistique sur les résultats de son équipe, la superstar sait qu'elle peut aussi se permettre d'exprimer certains tracas, pour faire passer des messages. Ce qu'elle a fait lundi soir : "Si j’étais en charge, peut-être que j'aurais fait les choses différemment. Tout le monde a son opinion et est libre de l’exprimer. Si le président pense que la meilleure chose à faire était de signer ces joueurs et de laisser partir les autres, nous devons respecter et soutenir cette décision."

Ronaldo : "Le style de jeu du Real Madrid va changer, pour le meilleur ou pour le pire"

Évidemment, lui pense tout le contraire. La preuve : "Avec tous les nouveaux joueurs, le style va changer, pour le meilleur ou pour le pire. Di Maria et Xabi (Alonso) étaient très importants pour nous, mais maintenant ils sont partis." Ce dépit, c'est une manière de dire que le Real Madrid sait ce qu'il perd mais pas encore ce qu'il gagne. Et donc de rappeler qu'une équipe de football, toute championne d'Europe qu'elle est, se doit de constamment progresser, en commençant par conserver ses principaux atouts. D'ailleurs, pour Diego Simeone, l'entraîneur de l'Atlético Madrid, "Di Maria était le meilleur joueur du Real". Cristiano Ronaldo a dû apprécier.


Hamza Hizzir