L'unique contre-la-montre individuel de ce Tour de France 2023 a été remporté par le Maillot Jaune Jonas Vingegaard, ce mardi 18 juillet à Combloux (Haute-Savoie).
Au classement général, le Danois prend presque deux minutes d'avance sur son dauphin Tadej Pogacar.

Le Tour de France entame, mardi 18 juillet, sa dernière semaine de course avant l'arrivée sur les Champs-Élysées à Paris. Au départ de cette 16e étape, tout restait à faire pour la victoire finale, les deux favoris de la Grande Boucle, le maillot jaune Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) et son dauphin Tadej Pogacar (UAE-Emirates) ne se tenant qu'en dix secondes ce matin. L'exercice si particulier du contre-la-montre individuel, au programme aujourd'hui, a-t-il changé la donne ?

Qui a remporté l'étape ?

A priori, le tracé de ce chrono entre Passy et Combloux (Haute-Savoie), long de 22,4 kilomètres, n'était pas forcément propice aux spécialistes de l'exercice. Et pour cause, les organisateurs avaient décidé d'agrémenter le parcours avec l'ascension de la côte de Domancy, à la pente assez raide. Dès le début d'après-midi, les coureurs se sont élancés les uns après les autres, le dernier du classement général étant le premier à prendre le départ. Les favoris du top 10 n'ont pris la route que vers la fin de journée, laissant longtemps le Français Rémi Cavagna (Soudal-QuickStep) en tête du classement de l'étape du jour, ayant bouclé le circuit en 35'42''.

Le champion de France du contre-la-montre individuel terminera finalement 6e de l'étape, battu par plusieurs des meilleurs coureurs du peloton, notamment par le Belge Wout Van Aert (Jumbo-Visma), auteur d'un excellent passage (35'27''). Mais que dire de la lutte pour la victoire entre Tadej Pogacar et Jonas Vingegaard ? Ils ont surclassé tous leurs autres concurrents. Pogacar pensait peut-être avoir réalisé une bonne opération grâce à sa stratégie de changement de vélo pour un engin plus adapté à la montagne à l'entrée de l'ascension du jour. Suffisant pour l'emporter ? Même pas, le Slovène finira la course en deuxième position, avec un temps de 34'14''. Loin, bien loin du Maillot Jaune, auteur d'une stratosphérique prestation, bouclée en 32'36'', qui remporte haut la main cette 16e étape.

Qui est Maillot Jaune ?

Tadej Pogacar avait déjà remporté deux contre-la-montre cruciaux lors de ses victoires sur le Tour de France en 2020 et en 2021. Il pouvait donc aborder cet exercice comme une nouvelle occasion de mettre la pression sur le leader de la Grande Boucle Jonas Vingegaard, à qui il n'a cessé d'essayer de grappiller des secondes lors des étapes alpestres ces derniers jours. L'inverse s'est finalement produit, avec cette leçon de contre-la-montre donnée par Vingegaard à son dauphin. Les conséquences au classement général sont rudes pour Pogacar, vainqueur de la Grande Boucle en 2020 et en 2021 : il compte désormais 1'48'' de retard sur le Maillot Jaune. 

Seul espoir pour combler ce retard pour le coureur de la formation UAE-Emirates : une bonne prestation sur les côtes de l'interminable col de la Loze (28 kilomètres à 6% de pente en moyenne), dont l'ascension est prévue demain, lors de la 17e étape. Même si l'on connaît le Slovène capable d'exploits difficilement imaginables, le scénario de le voir en jaune sur les Champs-Élysées, dimanche, paraît toutefois plus qu'improbable. Tout le contraire de Vingegaard, plus que jamais maillot jaune après ce contre-la-montre spectaculaire...


Theodore AZOUZE

Tout
TF1 Info