De la triche en plein Vendée Globe ? Un mail anonyme pousse la Fédération française de voile à ouvrir une enquête

par T.A.
Publié le 13 février 2024 à 18h06

Source : JT 13h WE

La Fédération française de voile (FFV) a ouvert une enquête après des soupçons de triche impliquant un skippeur ou une skippeuse de la dernière édition du Vendée Globe.
L'instance a reçu dimanche un mail anonyme indiquant que ce participant mis en cause aurait utilisé une assistance météo.
Une enquête a été ouverte.

De la triche en plein Vendée Globe ? Une enquête a été ouverte par la Fédération française de voile (FFV) après la suspicion d'une telle pratique, lors de la dernière édition de la course de voile en solitaire autour du monde, en 2020-2021. Un e-mail reçu par le président de l'instance laisse à penser qu'un skipper aurait été aidé par un interlocuteur extérieur à la course pour optimiser son itinéraire en fonction des conditions météorologiques. Une démarche strictement interdite dans le cadre de cette compétition prestigieuse, sans assistance ni escale.

Un échange de messages WhatsApp, révélé par Le Télégramme, L'Équipe et Ouest-France, montre notamment que ce participant ou cette participante aurait discuté avec un intermédiaire au sol pour optimiser le temps lors de son passage du Cap Horn, au sud du continent américain, ou au large de la péninsule ibérique, au début de la course. Les deux individus incriminés auraient aussi échangé des cartes, selon les éléments transmis par courriel à la FFV. L'identité du duo mis en cause, présent sur la prochaine édition de la course de voile selon le quotidien sportif, n'a pas été dévoilée dans la presse.

La FFV va donc tâcher de faire la lumière sur ces accusations. Son président, Jean-Luc Denechau, a demandé à réunir un nouveau jury de course pour examiner l'affaire et vérifier la véracité de ces faits. Les deux personnes mis en cause seront bientôt interrogées par ce jury. "Ce jury pourra entendre les différentes parties prenantes et éventuellement en faire un rapport, précise le dirigeant à France 3 Pays de la Loire. Nous serons alors en mesure de décider si nous entamons des procédures disciplinaires.


T.A.

Tout
TF1 Info