Un nouveau déconfinement en 4 étapes clés

Déconfinement : ce qui attend les sportifs, professionnels ou amateurs, à partir du 22 juin

La rédaction de LCI
Publié le 20 juin 2020 à 14h32, mis à jour le 20 juin 2020 à 14h44
JT Perso

Source : JT 13h WE

CALENDRIER - Le ministère des Sports a précisé les contours de la reprise des activités sportives, annoncée par Matignon dans la nuit de vendredi à samedi.

Alors que la reprise du sport et des loisirs se précise dans le cadre du déconfinement du pays, le ministère des Sports a détaillé le calendrier à l'intention des sportifs de haut niveau mais aussi des amateurs. Voici ce qui sera permis le 22 juin d'une part, le 11 juillet d'autre part.

Sports collectifs, amateurs ou professionnels

Les sports collectifs, qu'ils soient couverts ou en plein air, à titre amateur ou professionnel, sont de nouveau autorisés dès lundi 22 juin "avec des mesures de prévention adaptées". "Après une période de 3 semaines durant laquelle ces disciplines ont eu la possibilité de recourir à un dépistage régulier (...), une nouvelle ère s’ouvre donc pour ces sports à haut niveau qui vont pouvoir se ré-entrainer dans des conditions normales, toujours sous haute surveillance médicale", a précisé le ministère.

Les sports de combat restent interdits aux amateurs, car "la pratique de ces disciplines de corps à corps n’est pas possible sous leur forme codifiée et doit continuer de prendre la forme d’une pratique alternative", selon le ministère. Une nouvelle décision sera prise lors d’une prochaine phase de déconfinement. 

Les combattants professionnels peuvent quant à eux reprendre un entrainement classique avec contact, indique le ministère.

La réouverture des stades au public est actée pour le 11 juillet partout en France, à l'exception de la Guyane et de Mayotte, toujours classées orange. Aujourd'hui limités à la pratique sportive, les stades pourront alors "accueillir du public dans la limite de la jauge de 5000 personnes (...), dans le respect des règles sanitaires applicables aux salles de spectacle". 

C'est-à-dire qu'une distanciation physique de deux mètres doit s'appliquer pour les sportifs, les gestes barrières doivent être respectés et les rassemblements de plus de dix personnes dans l'espace public doivent être soumis à l'avis préfectoral. 

Cette jauge de 5 000 personnes doit en principe rester en vigueur jusqu'à la mi-août, où elle pourrait être augmentée, indique le ministère. D'ici le 11 juillet, "un travail de concertation est actuellement en cours avec les organisateurs de compétitions et exploitants pour élaborer les protocoles sanitaires dans les stades". 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info