Aux yeux des Jeux olympiques, la nage en eau libre reste une discipline moderne.
Pourtant, hommes et femmes nagent en extérieur depuis la fin du XIXe siècle, bien avant la construction des piscines.
À l’occasion du Défi de Monte Cristo entre l’île d’If et Marseille, Patrick Fancello, ancien journaliste directeur adjoint de la Provence, nous donne quelques éléments historiques sur la nage en eau libre.

Au début du XIXe siècle, un prisonnier français s’échappe des geôles anglaises par la mer. Il plonge et parvient à se hisser sur le sol français. Quelques années plus tard, le poète britannique Lord Byron traverse à la nage le détroit des Dardanelles (Turquie). Jusqu’au début des années 1800, les humains craignent la mer et commencent tout juste à s’y aventurer.

Le Défi de Monte Cristo, dont la prochaine édition se déroule du 31 mai au 2 juin, existe depuis 1999. Il consiste à nager, avec ou sans palme, entre l’île d’If et le vieux port de Marseille sur plusieurs distances entre un et six kilomètres. En s’appuyant sur l’exemple de Marseille, Patrick Fancello, ancien directeur adjoint de la Provence et ancien responsable des sports du même journal, apportent quelques éléments historiques sur cette discipline de plus en plus populaire.

La nage en eau libre, toute une histoire à Marseille

Comment les Marseillais se sont approprié la mer ?

Patrick Fancello : À l’époque, il y avait peu de nage en mer. Progressivement, les hommes se rendent compte que les bains de mer font du bien et ont des vertus thérapeutiques. À l’époque, les hommes se servaient de la mer sans savoir nager : ils s’y déplacent, naviguent, font la guerre et se noient s’ils tombent dans l’eau. Le loisir et la compétition arrivent progressivement. Beaucoup de nageurs mettent du temps à s’y risquer. Ils craignent le noir, la profondeur de l’eau. Aujourd’hui, le manque de piscine à Marseille oblige souvent les enfants à découvrir la natation par la mer.

Quel a été le rôle du Cercle des nageurs de Marseille ?

Le Cercle des nageurs de Marseille a été créé en 1921. Il n’y avait alors aucune piscine. Les nageurs s’exerçaient en mer, avec des marques pour délimiter les distances. Cela n’empêche pas Bienna et Salvator Pélégry, une fratrie affiliée au club, de se rendre aux Jeux olympiques de Paris en 1924 et d’Amsterdam, quatre ans plus tard. Ils battent des records de France. À noter que Bienna est la maman de Jean Boiteux, premier champion olympique français de l’histoire des courses de natation. La première piscine est inaugurée en 1932.

Depuis quand nage-t-on en eau libre ?

À partir de 1907, toutes les villes de la région organisent des traversées des ports commerciaux. À Marseille, ces courses étaient une véritable attraction et attiraient énormément de monde. Les nageurs, suivis par un bateau, prenaient le parcours de la Joliette d’environ 3,2 kilomètres : ils partaient de la Canebière, faisaient un tour avant de rentrer à nouveau dans le Vieux-Port. Ils n’avaient pas de combinaison, ils mettaient juste un peu d’huile sur eux. Lors de la coupe de Noël, organisée le 24 décembre à Marseille, je peux vous assurer qu’il faisait un froid de canard.

Aujourd’hui, face au manque de piscine, on essaie de plus en plus de réutiliser la mer. Notre association "Marseille en mer" tente de promouvoir des bassins en mer. Les piscines coûtent très cher à construire et à entretenir. Implanter ces bassins dans des endroits viabilisés permet d’installer un centre de secours, vérifier la qualité de l’eau et surveiller avec un accès direct aux plages. De cette façon, nous pouvons plus facilement mobiliser les enfants, les mettre en contact avec les éléments naturels, les sensibiliser à la protection de la biodiversité, les familiariser au ramassage des déchets, etc. Je constate que tous les sports de plein air sont en vogue. En réalité, on redécouvre ce que nous faisions il y a un siècle. Mais aujourd’hui, en mer, c’est plus compliqué, il y a beaucoup plus de bateaux de plaisance qu’avant.

Pour tout savoir de la course, rendez-vous sur le site du Défi de Monte Cristo.


Geoffrey LOPES

Tout
TF1 Info