Départ chaotique pour le 10 kilomètres de Valence, Alice Finot pris dans une chute collective

Publié le 15 janvier 2023 à 18h40

Source : JT 20h WE

De nombreux coureurs ont chuté les uns sur les autres sur la ligne de départ du 10 kilomètres de Valence ce dimanche 15 janvier, une course rassemblant à la fois des athlètes internationaux et des amateurs.
La Française Alice Finot, championne de France du 3000 m steeple, a tout de même réussi à terminer la course.
De son côté, l'Éthiopienne Yalemzerf Yehualaw a manqué de peu de battre son propre record du monde.

Le coup d'envoi de la course a tourné au cauchemar. "Ça tombait, ça tombait, ça tombait...", raconte l'internationale française Alice Finot, qui a été s'est retrouvée au cœur d'une chute massive lors du départ dangereux et chaotique du 10 kilomètres de Valence dimanche, Espagne. Malgré cela, l'Éthiopienne Yalemzerf Yehualaw s'est tout de même démarquée dans la compétition, se rapprochant même de son propre record du monde.

"Merci à Dieu, ça va  ! Mais j'ai vu plein de filles brûlées comme après une chute à vélo, elles ont été écrasées au sol. Par chance, je n'ai pas été en contact avec le béton, j'étais entremêlée", a expliqué à l'AFP Alice Finot, finaliste mondiale du 3000 mètres steeple l'été dernier (10e à Eugene).

"Au départ, ça a explosé"

Le 10 kilomètres de Valence, une course réputée très rapide, réunissait dimanche 15 janvier un impressionnant plateau de coureurs internationaux, auxquels s'ajoutaient des coureurs amateurs de tous niveaux, pour plus de 12.000 participants au total. Tous sont normalement répartis en "sas" selon leur vitesse, mais cette fois, "l'organisation s'est trompée", a déploré la coureuse française. 

"Ils ont libéré le sas des amateurs trop tôt, les gens se sont précipités vers la ligne. La sécurité s'est mise devant eux pour laisser de la place aux élites devant, mais au départ, ça a explosé. Il y a eu une vague, ça tombait, ça tombait, ça tombait. La ligne de départ n'était pas assez large", a-t-elle rembobiné. "Les gens viennent chercher un chrono, il n'y a plus de respect. Chacun pense à son petit chrono après avoir fait son petit entraînement...", a fustigé l'athlète, qui est toutefois parvenue à se relever et terminer la course en 33 minutes 13 secondes.

En tête de peloton, Yalemzerf Yehualaw a échoué à quatre secondes près de battre son propre record du monde, en remportant la course en 29 minutes 19 secondes (corrigé après avoir été annoncé en 29:18 par l'organisation). L'Éthiopienne, âgée de 23 ans, avait établi le record du monde de la distance en 29 minutes 14 secondes, en février 2022 à Castellon, en Espagne. Sur un parcours rapide, elle est passée en 14 minutes et 47 secondes à mi-course, aidée par des meneurs d'allure, avant d'accélérer encore pour gagner largement la course avec une vitesse proche de 2 minutes et 55 secondes au kilomètre en moyenne. Elle signe tout de même la deuxième meilleure performance de tous les temps sur la distance.

Du côté des hommes, le Kényan Weldon Kipkirui Langat s'est imposé en 26 minutes et 54 secondes. Le Français Jimmy Gressier a amélioré pour sa part son record personnel d'une seconde, en atteignant la ligne d'arrivée en 27 minutes et 40 secondes.


La rédaction de TF1info (avec LCI)

Tout
TF1 Info