Deux morts dans l'effondrement d'une piste cyclable pour les JO de Rio

Le service METRONEWS
Publié le 22 avril 2016 à 11h49
Deux morts dans l'effondrement d'une piste cyclable pour les JO de Rio

BRESIL - Deux personnes sont mortes et une troisième est portée disparue jeudi après l'effondrement partiel d'une piste cyclable construite en bord de mer à Rio de Janeiro, au Brésil, pour les JO.

Deux personnes sont mortes et une troisième est portée disparue après l'effondrement partiel, jeudi 21 avril, d'une piste cyclable construite en bord de mer à Rio de Janeiro, au Brésil, en vue des Jeux olympiques de cet été.

Les corps de deux adultes, de sexe masculin, ont été repêchés en mer. L'une des victimes a été identifiée par ses proches comme un homme de 54 ans qui faisait son jogging quand l'accident est survenu, sur un nouveau tronçon longeant la corniche, dans le quartier Barra da Tijuca. Trois autres personnes ont pu être secourues.

Effondrement d'une cinquantaine de mètres de piste

Située en bord de mer, la piste de quatre kilomètres reliant les quartiers touristiques de Copacabana et d'Ipanema au Village olympique avait été inaugurée en janvier dernier dans le cadre de l'aménagement de la ville. Elle a coûté un peu plus de onze millions d'euros.

"Ce qui s'est passé est impardonnable, j'ai ordonné une enquête immédiate et je suis en train de rentrer du Brésil pour suivre de près" les opérations, a annoncé dans un communiqué le maire de Rio, qui se trouvait en Grèce pour la cérémonie au cours de laquelle la flamme des JO de Rio a été allumée ce jeudi. Selon les premiers éléments de l'enquête, de fortes vagues seraient à l'origine de cet effondrement d'une cinquantaine de mètres de piste.

A LIRE AUSSI >>  VIDÉO – La flamme olympique allumée pour les JO 2016

Pollution et corruption

"Je venais de passer à vélo quand il y a eu une vague très forte. Elle a frappé le mur et est montée à quatre ou cinq mètres. On a vu tomber cinq personnes qui circulaient aussi à vélo. La mer était très agitée", selon un retraité témoin du drame.

A un peu plus de trois mois du début des épreuves, si la grande majorité des installations sont prêtes ou en passe de l'être, certaines infrastructures ont pris beaucoup de retard, à l'instar du vélodrome – des épreuves ont même dû être annulées. Sans compter d'autres problèmes de taille comme la corruption, un scandale qui a entaché le site des épreuves de canoë-kayak ou encore la pollution de l'eau dans la baie pour les épreuves de voile.

A LIRE AUSSI
>>
CARTE INTERACTIVE - JO 2016 : tour des sites à problèmes à Rio
>>
JO 2016 : la cérémonie d'ouverture durera plus de 3h30
>>
JO 2024 : Paris opposée à Rome, Los Angeles, Hambourg et Budapest


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info