Dopage : l'athlétisme russe bien exclu des JO de Rio

Le service METRONEWS
Publié le 17 juin 2016 à 17h25
Dopage : l'athlétisme russe bien exclu des JO de Rio

SANCTION - L'IAAF ne s'est pas rétractée. Ce vendredi lors de son conseil à Vienne, la Fédération internationale d'athlétisme a maintenu la suspension de toutes compétitions internationales de l'athlétisme russe, qui manquera donc les prochains JO de Rio.

L'athlétisme russe attendait de connaître son sort, il sait désormais à quoi s'en tenir. Alors que Vladimir Poutine avait demandé la levée de la suspension de toutes compétitions internationales, active depuis novembre dernier, la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) a décidé de la maintenir, rapporte l'AFP ce vendredi après-midi. Conséquence directe, les athlètes russes seront privés des Jeux Olympiques qui débutent le vendredi 5 août prochain à Rio.

"Les résultats du vote des membres du conseil de l'IAAF ont créé une situation sans précédent: les athlètes russes ne pourront pas participer aux XXXIe jeux Olympiques 2016 à Rio", a indiqué le ministère des sports russe dans un communiqué, se disant "très déçu" par cette décision.

Des athlètes russes quand même présents ?

Cette sanction pourrait toutefois ne pas pénaliser l'intégralité des athlètes russes puisque mardi prochain, le Comité international olympique (CIO) se réunira pour évoquer (entres autres) si certains concurrents, jugés non dopés, peuvent participer à l'épreuve au Brésil au sein d'une même équipe mais sous la bannière olympique. La double championne olympique de saut à la perche Yelena Isinbayeva, qui espérait finir sa carrière en beauté à Rio, a par ailleurs annoncé qu'elle porterait plainte devant les tribunaux, devant "une cour des droits de l'Homme", sans autre précision.

Pour rappel, la fédération russe (ARAF) avait été suspendue dès novembre par l'IAAF, après un rapport de l'Agence mondiale antidopage accusant la Russie d'avoir organisé un vaste système de dopage dont de nombreux athlètes russes auraient bénéficié. Le président russe Vladimir Poutine a balayé vendredi ces accusations, martelant que la Russie ne disposait pas de programme "de dopage organisé par l'Etat".

A LIRE AUSSI
>>  JO 2016 : "Des dizaines d'athlètes dopés vraisemblablement" privés de Rio selon le président du CIO
>>  Athlétisme : la Russie absente des Jeux olympiques 2016 ?
>> Scandale du dopage dans l'athlétisme : "Les Russes ne sont pas les seuls", prévient une athlète française


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info