Du sexe pendant le Mondial, un coach étrangleur en Serbie... ce que vous avez manqué ce mercredi matin

Le service METRONEWS
Publié le 4 juin 2014 à 12h30
Du sexe pendant le Mondial, un coach étrangleur en Serbie... ce que vous avez manqué ce mercredi matin

SPORT- Un entraîneur qui laisse la libre pratique du sexe à ses joueurs, un désintérêt massif pour le XV de France ou encore un entraîneur de basket qui étrangle son joueur en Serbie : tout ce que vous avez raté en vous levant ce matin vous attend ici.

Sexe autorisé pour les Américains

Si le sélectionneur du Brésil a demandé à ses joueurs de ne pas pratiquer le “sexe acrobatique” pendant la Coupe du monde , celui des Etats-Unis, l'Allemand Jürgen Klinsmann, s'est montré plus clément. Durant la compétition, ses protégés seront beaucoup plus libres : Nous abordons la question de façon décontractée. Les familles des joueurs seront très présentes. Elles seront aux matches, elles pourront venir à l'hôtel, nous ferons des barbecues […] Chaque équipe gère ça différemment, cela dépend de la culture de chacun. Ici, nous sommes très décontractés, très ouverts ”. Ça, on n'en doute pas !

Doumbia tacle Lamouchi

Seydou Doumbia, attaquant ivoirien du CSKA Moscou, grand absent des 23 Éléphants qui disputeront le Mondial, en veut visiblement encore à son sélectionneur Sabri Lamouchi. Sur son site internet, le joueur accuse le Français d'avoir menti à son sujet pour justifier cette mise à l'écart du groupe : “Cette excuse (blessure au dos, NDLR) est un pur mensonge, un gigantesque mensonge que je ne peux pas accepter. Le sélectionneur a fait un choix, qu'il l'assume plutôt que de tenir des propos mensongers sur mon intégrité physique.” A la fin de son communiqué il a également annoncé sa retraite internationale.

Gulbis dans le top 10

La surprise de ce Roland-Garros 2014, Ernests Gulbis, ne s'arrête plus. En plus de ses déclarations fracassantes, de sa qualification dans le dernier carré d'un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière, le Letton est assuré de finir dans le Top 10, lundi, lors de la prochaine publication du classement ATP, quelque soit l'issue de son match contre Novak Djokovic. A 25 ans, il sera donc le premier tennisman de son pays à faire partie des dix meilleurs joueurs de la planète. Nul doute que celui qu'on surnomme "Le Petit Prince" gardera un très bon souvenir de son passage à Paris.

La foule ne se pressera pas devant les Bleus

En tournée en Australie pour affronter les Wallabies, le XV de France espérait voir le public australien en nombre pour assister au match de samedi à Brisbane. Et bien c'est raté. En effet, seulement 29 000 personnes seraient attendues pour la rencontre, alors que la capacité du stade peut en contenir le double. La raison de cette désertion ? L'absence des stars locales Cooper et Genia ou encore la concurrence indirecte des All Blacks qui ne viendront en Oz qu'en novembre. Moyens financiers amoindris par la crise, la population locale privilégierait les Blacks aux Bleus. Aux hommes de Philippe Saint-André de prouver qu'ils feront le spectacle !

Un coach étrangle son joueur

On savait que les Serbes étaient réputés pour avoir le sang chaud, en voici une nouvelle preuve en vidéo : lors d'un match de son club, le Partizan Belgrade, le joueur Bogdan Bogdanovic reçoit une faute technique de la part de l'arbitre pour contestation. Furieux, son coach Dusko Vujosevic l'est tout aussi : Alors que le joueur s'apprête à sortir du parquet, il se met à étrangler ce dernier pour tenter de le recadrer. On espère que les Français évoluant au club, Boris Dallo, Léo Westermann et Joffrey Lauvergne ne se mettront pas à péter un câble à l'avenir.


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info