REVIVEZ - Tour de France 2018 : Geraint Thomas en patron à l'Alpe d'Huez

La rédaction de LCI
Publié le 19 juillet 2018 à 17h41
JT Perso

Source : Sujet JT LCI

LIVE - Après avoir passé la journée aux avant-postes, le Néerlandais Steven Kruijswijk s’est fait reprendre par les favoris dans les derniers kilomètres de la mythique montée de l’Alpe d’Huez. Et c’est finalement le maillot jaune Geraint Thomas qui s’est imposé devant Tom Dumoulin, Romain Bardet et son coéquipier Chris Froome.

ABANDONS EN SÉRIE

Hécatombe de sprinteurs dans l'Alpe d'Huez : après André Greipel, Dylan Groenewegen, c'est au tour de Fernando Gaviria de jeter l'éponge. Si Arnaud Démare tient le coup dans ce qu'il reste de montagne, la voie royale sur les sprints est toute tracée pour lui.

CLASSEMENT DE L'ETAPE

1. Geraint Thomas

2. Tom Dumoulin

3. Romain Bardet

4. Chris Froome

5. Mikel Landa

ARRIVÉE

VITESSE MOYENNE

urgent

Urgent

Et Geraint Thomas l'emporte après une attaque en sortie de virage à 200 mètres de l'arrivée ! Le maillot jaune fait coup double au sommet de l'Alpe d'Huez. Deuxième, Tom Dumoulin et troisième, Romain Bardet !

Ça se fera au sprint !

Mikel Landa revient sur les hommes de tête. Vincenzo Nibali et Primoz Roglic ne sont pas loin non plus.

Vincenzo Nibali est à 50 secondes de la tête la course.

Au tour de Tom Dumoulin de s'y mettre ! Il n'est suivi que par Geraint Thomas, alors que Christopher Froome et Romain Bardet reviennent tranquillement derrière.

Nouvelle praline de Romain Bardet ! Le Français met une attaque à 2,5 km de l'arrivée ! Est-ce que ce sera suffisant pour la victoire d'étape ?

A noter que Vincenzo Nibali a joué d'une malchance incroyable en chutant au moment de l'attaque de Froome. L'Italien est quelques hectomètres derrière les favoris.

Thomas, Bardet et Dumoulin avalent Kruijswijk à leur tour, et reviennent progressivement sur Froome.

Et voilà Romain Bardet avalé par Christopher Froome, en une légère accélération. Le Britannique s'envole vers Steven Kruijswijk et devrait dompter l'Alpe d'Huez.

Romain Bardet garde près de 100 mètres d'avance sur le groupe Froome-Thomas, avec une minute de retard sur Kruijswijk.

... et Nairo Quintana est lâché. L'accélération de Bardet a été fatale au leader de la Movistar.

Au tour de Romain Bardet, qui contre une attaque de Mikel Landa ! Les jambes sont bonnes et l'attaque, tranchante. Il réussit à prendre quelques mètres. Les Sky semblent laisser faire, Bardet affichant près de trois minutes de retard sur Geraint Thomas. Du coup, l'avance de Kruijswijk est tombé à 2 minutes.

Nairo Quintana place une pastille à 8,5 km de l'arrivée, mais la Sky revient au train. L'attaque a toutefois raison de Jakob Fuglsang.

Kruijswijk approche l'ascension de l'Alpe d'Huez. Profitant de la fin de la descente et que le fuyard était sur une portion de plat, le peloton a récupéré plus de deux minutes sur lui. Ses poursuivants, parmi lesquels Valverde, Rolland, Barguil et Majka, ont été repris.

L'avance de Kruijswijk s'accentue alors que le Néerlandais, maillot jaune virtuel, est dans la descente qui l'amène au pied de l'Alpe d'Huez et de ses terribles lacets. Il a 3'30 d'avance sur ses poursuivants, parmi lesquels figurent Warren Barguil et Pierre Rolland et plus de 6 minutes sur le peloton. Mais il reste tout de même plus de 35 kilomètres.

Point sur la course : S. Kruijswijk est en tête de la course, le premier groupe de poursuivants composé de W. Barguil, R. Majka et M. Nieve Iturralde pointe à 2'39 du Néerlandais et le peloton est à 6'02.

Nouvel abandon chez les sprinteurs, Fernando Gaviria est le cinquième sprinteur d'envergure qui abandonne depuis hier (Cavendish, Kittel, Greipel et Groenewegen).

Petite correction de la part de l'équipe BORA – hansgrohe : Pawel Poljanski est toujours dans la course.

Andre Greipel (Lotto-Soudal), Rick Zabel (Katusha) et Pawel Poljanski (Bora-Hansgrohe) s'ajoutent à la liste des abandons. Une étape très compliquée pour les sprinteurs aujourd'hui.

Kruijswijk accélère et creuse l'écart face à ses poursuivants. L'actuel sixième du classement général possède 0'40 d'avance sur les poursuivants et 5'30 sur le peloton.

Dylan Groenewegen, le sprinteur néerlandais de Lotto NL-Jumbo est le deuxième coureur à abandonner aujourd'hui après Tony Gallopin. Il est le vainqueur au sprint des 7e et 8e étapes.

Regroupement en tête , ils sont désormais onze à l'avant de la course :  Rolland (EF), Valverde (Movistar), Kruijswijk (Lotto NL-Jumbo) et Barguil (Fortuneo-Samsic) ont été rejoints par Martinez (EF), G. Izagirre (Bahrain-Merida), Nieve (Mitchelton-Scott), Amador (Movistar), Majka (Bora-Hansgrohe), Zakarin (Katusha-Alpecin) et Gesink (Lotto NL-Jumbo).

Ils comptent environ 4'30 d'avance sur le peloton

Pierre Rolland n'est plus seul en tête, Alejandro Valverde, Warren Barguil et Steven Kruijswijk l'ont rattrapé. Les quatre hommes entament la montée du col de la Croix-de-Fer, la deuxième grosse difficulté du jour, et comptent quelques secondes sur le groupe de poursuivants composé d'une quinzaine de coureurs.

Nouveau coup dur pour Romain Bardet avec l'abandon de Tony Gallopin. Après Domont et Vuillermoz, le coureur français est le troisième coéquipier du deuxième du Tour 2016 à quitter la course.

Pierre Rolland poursuit son échappée. Le Français d'Education First dispose de vingt secondes d'avance sur ses ex-compagnons d'échappée et de trois minutes sur le peloton. 

Julian Alaphilippe conforte son maillot à pois en remportant les 20 points attribués au sommet de ce col de la Madeleine, Warren Barguil deuxième empoche 15 points. Et c'est parti pour la descente. Les hommes de tête ont 2'38 d'avance sur le peloton.

Warren Barguil lance un sprint de loin ! Mais est aussitôt rattrapé... Et c'est finalement Julian Alaphilippe qui se lance.

Le peloton ayant 2 minutes de retard et Steven Kruijswijk accusant 2'40 de retard au général, le Néerlandais, qui a rejoint le groupe de tête il y a quelques minutes, est proche d'être virtuellement maillot jaune.

Rappel du podium du meilleur grimpeur : Julian Alaphilippe a 61 pts, Serge Pauwels 49 et Warren Barguil 40.

L'explication entre Julian Alaphilippe et les autres prétendants au maillot à pois approche : les coureurs du groupe de tête sont à 3,5 km du sommet.

Peter Sagan s'accroche ! C'est le seul sprinter qui ne soit pas dans le grupetto.

Pierre Rolland repart à l'attaque.

Le groupe maillot jaune pointe désormais à 1'40 du groupe de tête.

Serge Pauwels, deuxième au classement du meilleur grimpeur derrière Julian Alaphilippe, accélère l'allure : l'arrivée au sommet vaut 20 points pour le maillot à pois. Julien Alaphilippe et Warren Barguil sont tous deux légèrement distancés.

Le point sur la grosse vingtaine de coureurs présents dans le groupe de tête, avec 30 secondes d'avance sur le peloton : y figurent notamment Pierre Rolland, Warren Barguil, Alejandro Valverde, Julian Alaphilippe, Serge Pauwells, Pierre Latour, Romain Sicard ou Marco Minnaard.

Ça part dans tous les sens. Les attaques successives, notamment de la Movistar, ont déjà permis de distancer quelques coureurs de la Sky, dans le but évident d'isoler ses deux leaders, Geraint Thomas et Chris Froome.

Après Warren Barguil, Pierre Rolland tente à son tour une attaque. Derrière, beaucoup de coureurs sont à la peine dans ce début de col.

Warren Barguil lance l'attaque. Le peloton avance à 51.8 km/h de moyenne depuis son départ, le Français a été rapidement rattrapé.  

Et allez ! Le peloton commence à monter. Les cuisses vont chauffer : le Col de la Madeleine culmine à 2000m, au terme d'une montée de 25,3 km, avec une pente de 6,2% 

A l'avant, Chavanel essaie de prendre un peu d'avance, mais c'est compliqué pour Mimosa à deux km de l'ascension. 

Il fait 31° alors que le peloton s'approche du pied du Col de la Madeleine, l'ascension va se révéler très chaude !

Le peloton traverse Moûtiers. 

Chavanel, encore, tente d'animer un petit peu la course... mais le peloton reste groupé dans cette descente qui doit nous amener au pied du Col de la Madeleine, le premier HC du tryptique du jour.  

L'étape du jour commence part une petite descente, ils sont quelques-uns à en profiter et à essayer de lancer des attaques, mais on a toujours pas d'échappée. 

Le départ réel va être donné dans quelques minutes ! 

PALMARES 


Cette dernière alpestre réussit historiquement aux Français : Pierre Rolland en 2011, Christophe Riblon en 2013 et Thibaut Pinot il y a trois ans s'y sont imposés. 

L'étape du jour fait 175,5 km et est jalonnée de 3 Hors-catégorie : le col de la Madeleine, celui de la Croix de-Fer et enfin la montée de l’Alpe d’Huez. 

ABANDON

2e du Tour l'an passé, le Colombien Rigoberto Uran, qui avait chuté lors de l'étape des pavés ce dimanche, a abandonné, ce matin.

POUR PATIENTER


Geraint Thomas le porte, mais avant lui, eux aussi ! Ils racontent l'effet du maillot jaune, une fois posé sur les épaules

EFFET WAHOU


Cette 12 étape, en plus des HC, c'est aussi les mythiques - et somptueux - lacets de Montvernier, avec ses 18 épingles à flanc de falaise.

PROFIL


Voici le profil de cette étape qui compte trois mythes du Tour de France : les cols de la Madeleine, celui de la Croix de-Fer et enfin la montée de l’Alpe d’Huez, tous classés Hors catégorie. 

BONJOUR


Bienvenue sur LCI.fr pour suivre en direct la 12e étape, mythique, entre Bourg-Saint-Maurice et l'Alpe d'Huez.

L'étape-reine des Alpes mène de Bourg-Saint-Maurice à l'Alpe d'Huez (175,5 km) par les cols de la Madeleine et de la Croix-de-Fer promet d'envoyer du lourd ce jeudi. La veille, la Sky de Geraint et Froome a frappé un grand coup, assommant le peloton. Se réveillera-t-elle dans les Lacets de Montvernier ? La parole est aux grimpeurs dans cette ascension qui réussit aux Français (souvenez-vous Pierre Rolland en 2011, Christophe Riblon en 2013 et Thibaut Pinot il y a trois ans).

A partir de 12h15, suivez avec nous cette magnifique étape !  


La rédaction de LCI

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info