Salaires dans le football : un accord conclu pour l’égalité femmes-hommes aux États-Unis

Kattalin CAUBET
Publié le 19 mai 2022 à 19h16, mis à jour le 19 mai 2022 à 19h24
DAVID BERDING / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

DAVID BERDING / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Source : DAVID BERDING / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

La fédération américaine de football a annoncé ce mercredi avoir conclu un accord pour que les salaires des joueurs et des joueuses de sélection nationale deviennent égaux.
Un événement historique aux Etats-Unis et dans le football mondial, mettant fin à de longues années de négociations.

À travail égal, salaire égal. Les femmes et les hommes de l’équipe nationale de foot des Etats-Unis recevront un salaire et des primes équivalentes, a annoncé mercredi la fédération américaine de football. C’est un accord historique signé entre les associations de joueurs et de joueuses de la sélection nationale qui vient de mettre fin à plusieurs années de négociation et de conflits entre la fédération et les nombreux sponsors.

Les taux de rémunération des footballeurs et footballeuses seront donc égaux pour tous, que ce soit pour les matchs internationaux, pour les matchs amicaux, mais aussi pour les revenus commerciaux. En plus de cela, les accords signés vont inclure un dispositif qui permettra aux équipes de mettre en commun les paiements qu’ils recevront de la part de la FIFA pour leur participation à la Coupe du monde et qui sont habituellement beaucoup plus élevés chez les hommes. À partir des prochains tournois internationaux, cet argent sera donc repartagé équitablement entre les membres des deux équipes.

Un accord historique

"Aucun autre pays n'a jamais fait cela", a déclaré la présidente de la fédération de football des Etats-Unis, Cindy Cone, à propos de l'argent donné par la FIFA. "Je pense que tout le monde devrait être vraiment fier de ce que nous avons accompli ici. C'est vraiment, vraiment, historique" a-t-elle rajouté.

Avec quatre titres de championnes du monde, et autant de médailles d’or olympiques, l'équipe nationale féminine de football des Etats-Unis est la plus titrée de l'histoire du foot féminin. Son palmarès est ainsi bien plus étoffé que celui de l’équipe masculine qui en Coupe du monde n'a jamais fait mieux qu'une troisième place en 1930. Malgré tout, les salaires restaient jusqu’à maintenant quand même bien moins élevé chez les joueuses féminines. La FIFA avait par exemple offert une prime de plus de 4,5 millions d’euros aux joueurs américains, éliminés en huitièmes de finale de la coupe du monde 2014, alors que les femmes qui l’avaient gagné n'avaient reçu que 1,45 million d’euros.

"Ces accords changeront ce sport pour toujours ici aux Etats-Unis et ils ont le potentiel de changer ce sport à travers le monde", a ajouté Cindy Cone. La convention collective désormais acceptée par tous les joueurs et les joueuses, l'accord n’a plus qu’à être approuvé par un tribunal pour mettre fin aux poursuites.


Kattalin CAUBET

Tout
TF1 Info