Euro 2021 : l'Italie s'offre un 2e sacre

Turquie-Italie : Stéphanie Frappart, tout un symbole

Tristan Henry
Publié le 11 juin 2021 à 17h31
L'arbitre française Stéphanie Frappart va officier lors d'un match de Ligue des champions masculine.

L'arbitre française Stéphanie Frappart va officier lors d'un match de Ligue des champions masculine.

Source : PASCAL GUYOT / AFP

ARBITRAGE - Stéphanie Frappart a été nommée quatrième arbitre du match d’ouverture ce vendredi soir entre l’Italie et la Turquie à Rome (21h). Elle devient ainsi la première femme à officier lors d'un Euro masculin.

C'est la femme des premières, quasiment un symbole dans le monde du sport professionnel. Ce vendredi soir, Stéphanie Frappart, 37 ans, va devenir la première femme à officier lors d'un Euro masculin. La Française a été désignée comme quatrième arbitre du match d’ouverture Italie-Turquie dont le coup d’envoi est donné à 21h (à suivre en direct sur TF1 et en live commenté sur notre site). Elle complètera ainsi le trio d’arbitre néerlandais dirigé par Danny Makkelie.

Retenue fin avril dans le groupe des quatrièmes arbitres de la compétition, la Française n'a donc pas eu à attendre longtemps. Ce vendredi soir, c'elle qui a en charge la gestion et les relations avec les sélectionneurs Roberto Mancini et Senol Günes et les bancs de touche. Mais son rôle pourrait prendre une toute autre importance : en cas de blessure de Makkelie, c’est elle qui prendrait le sifflet. 

Une pionnière de l'arbitrage

Cette nomination s'inscrit dans la suite logique d’une carrière faite de premières. L'ancienne joueuse de l'AS Herblay en région parisienne, avait ainsi été en décembre dernier la première femme à arbitrer un match de Ligue des Champions masculin entre la Juventus Turin et le Dynamo Kiev. Elle avait également été pionnière en Ligue 2 (2014) ainsi qu'en Ligue 1 (2019). 

On me choisit pour mes compétences et pas mon pour genre

Stéphanie Frappart

En août 2019, elle avait même arbitré la Supercoupe d’Europe en août 2019 entre Liverpool et Chelsea.  Ce n'est d'ailleurs pas la première rencontre internationale  masculine que dirigera la Française puisqu'elle avait notamment tenu le sifflet lors de Pays-Bas-Lettonie comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2022 en mars dernier.

Lire aussi

Pas de quoi intimider cette femme de 1,54m qui arbitre depuis ses 13 ans et que le président de la Commission fédérale des arbitres, Eric Borghini, considère comme "une locomotive pour l'arbitrage féminin, et une femme exceptionnelle". Auprès de l'AFP, le dirigeant la décrit comme "une femme d'un calme et d'une sérénité impressionnants, tu ne la déstabilises pas, elle a une maturité incroyable". Arbitré par Frappart en L2, l'ex-joueur d'Orléans, Pierre Bouby, louait à "une personne diplomate qui utilise les bons mots, elle prend le temps d'expliquer. Elle n'est jamais dans le conflit."

Des qualités qu'on lui reconnaît aussi bien chez les hommes que chez les femmes. C'est d'ailleurs sur ce point qu'elle insiste. Si elle assume volontiers d'être une pionnière et de susciter des vocations  chez les jeunes filles qui la regardent, Frappart veut avant tout être reconnue pour sa compétence. "C'est une belle évolution, une reconnaissance de mes qualités et mes compétences. C'est ma ligne de conduite depuis le départ, on me choisit pour mes compétences et pas mon pour genre", déclarait-elle notamment devant la presse la semaine dernière.  


Tristan Henry

Tout
TF1 Info