Euro féminin de football UEFA 2022

Euro 2022 : Clara Matéo, le couteau suisse des Bleues qu'on espère revoir contre l'Islande

Maxence GEVIN
Publié le 15 juillet 2022 à 12h05
JT Perso

Source : Football - Euro Féminin

Malmenée, l'équipe de France s'est difficilement imposée jeudi contre la Belgique (2-1).
Un succès, synonyme de quarts de finale, qui doit beaucoup à Clara Matéo, titulaire surprise.
La polyvalente joueuse du Paris FC, passeuse décisive, a montré qu'elle pouvait constituer une alternative de qualité dans l'entrejeu.

Une très belle (demie) surprise. L'équipe de France a validé, jeudi 14 juillet, son ticket pour les quarts de finale de l'Euro 2022 en dominant, au forceps, une Belgique recroquevillée dans sa surface (2-1). Globalement peu inspirées, les Bleues ont surtout manqué de réalisme (27 tirs à 2). La sortie prématurée de l'attaquante Marie-Antoinette Katoto, touchée au genou, a totalement déréglé l'attaque. Mais les Françaises sont malgré tout parvenues à s'en sortir et à assurer l'essentiel. 

La jeune Clara Mateo, titulaire surprise au coup d'envoi en lieu et place de Sandie Toletti, n'est pas étrangère à ce précieux succès. Révélation des derniers mois, et désormais appelée régulièrement en sélection (13 capes), la joueuse du Paris FC a étalé toutes ses qualités. Habituelle attaquante, elle a démontré toute sa polyvalence à un poste de relayeuse où elle peut faire parler sa technique et sa capacité à mettre de l'intensité. "Je suis une combattante, je ne lâche jamais rien, du début à la fin du match, je fais toujours les efforts", confiait-elle d'ailleurs à Onze Mondial dans une interview en juin dernier.

Décisive !

Elle a ainsi brillé des deux côtés du terrain. Défensivement d'abord, elle a harcelé sans relâche la porteuse de balle adverse. Mordante dans ses interventions, Clara Matéo est la joueuse qui a gagné le plus de duels (6) et qui a réalisé le plus de tacles (5) contre la Belgique. Elle s'est aussi montrée précieuse pour couper les lignes de passes adverses. "Clara a beaucoup de volume, elle a beaucoup donné", a salué l'ancienne internationale tricolore Camille Abily, sur le plateau du Mag' de TF1

En parallèle, la Française de 24 ans - seule joueuse qui n'évolue ni à l'OL ni au PSG à figurer dans l'équipe type de D1 Arkéma cette saison - n'a pas démérité balle au pied, avec notamment 86% de passes réussies. Cerise sur le gâteau, après un enchaînement de dribbles, elle a distillé un superbe centre tendu pour Griedge Mbock sur le but du 2-1. 

Partie pour enchaîner ?

Après s'être déjà mise en évidence lors des matchs de préparation contre le Cameroun (4-0) et le Vietnam (7-0), celle qui est aussi ingénieure chez Arkéma (contrat à 40% pour lui permettre de jongler avec ses obligations de footballeuse professionnelle) a clairement marqué des points jeudi. Son profil plus créatif et porté sur l'avant pourrait rapidement devenir indispensable aux yeux de Corinne Diacre dans un entrejeu qui manque parfois d'imagination en l'absence d'Amandine Henry, restée à quai.

Lire aussi

Il ne serait d'ailleurs pas étonnant de la revoir sur la pelouse dès lundi, contre l'Islande. Sans enjeu majeur - la première place du groupe étant déjà assurée -, ce match pourrait lui permettre de gagner ses galons de titulaire pour la suite de la compétition et les matchs couperets. 


Maxence GEVIN

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info