Euro féminin de football UEFA 2022

Euro 2022 : Pauline Peyraud-Magnin, l'arme fatale des Bleues contre l'Italie

Maxence GEVIN
Publié le 10 juillet 2022 à 8h00
JT Perso

Source : Football - Euro Féminin

Après plusieurs semaines d'attente, les Bleues lancent leur Euro ce dimanche contre l'Italie (21h, en direct sur TF1 et commenté sur TF1info).
Désormais titulaire dans la cage tricolore, Pauline Peyraud-Magnin connaît très bien ce premier adversaire.
À la Juventus Turin, elle fréquente au quotidien de nombreuses joueuses de la Squadra Azzura.

Le facteur X de cette première rencontre. En signant à la Juventus Turin en juillet 2021, Pauline Peyraud-Magnin ne s'imaginait sans doute pas connaître une ascension aussi fulgurante. Rapidement devenue incontournable dans les cages du club Bianconero, elle s'est aussi imposée en sélection. Longtemps doublure irréprochable sous le maillot tricolore, elle compte 26 sélections depuis 2019. 

Souvent décisive, elle apporte une dose de sérénité supplémentaire à une arrière-garde déjà extrêmement solide, dans le sillage d'un duo Renard-Mbock qui se connaît par cœur. "C’est un nouveau rôle. C’est tout nouveau pour moi (de débuter une compétition internationale dans la peau de numéro 1) mais j’espère faire les choses bien", témoigne-t-elle au micro de TF1, dans le Mag' de l'Euro (voir la vidéo en tête de cet article). 

Elle a une très bonne analyse. Elle peut savoir les qualités de chaque joueuse

Marion Torrent

Dimanche face à l'Italie (21h00, en direct sur TF1 et commenté sur TF1 info), elle apportera, en plus, à ses coéquipières sa science et sa connaissance du football transalpin, elle qui évolue au quotidien aux côtés de nombreuses cadres de la Squadra Azzura. Neuf de ses coéquipières à la Juve, dont la capitaine Sara Gama, figurent parmi les 23 joueuses retenues par la sélectionneuse Milena Bertolini. 

"D'elle-même, elle est venue nous voir pour nous dire qu'elle allait nous renseigner. On sait qu'on peut faire confiance à "Popo". Elle a une très bonne analyse, à un poste où elle peut avoir un regard plus large sur toutes les joueuses", a confessé jeudi Marion Torrent. L'avantage avec "PPM", "c'est qu'elle peut savoir les qualités de chaque joueuse, surtout au niveau de la frappe, leur pied faible, leur pied fort", salue la latérale. 

"Hulk" est prêt

À 30 ans, la gardienne formée à Lyon, semble enfin avoir trouvé, dans le Piémont, une forme de stabilité qui lui manquait jusque-là. Véritable globe-trotteuse, elle a entamé sa carrière entre Rhône et Saône, est passée par Issy, Saint-Etienne, Marseille, puis a tenté sa chance en Angleterre et en Espagne, avant de poser ses valises dans le nord de l'Italie. 

"C’est la première fois que l’on m’appelle et que l’on me dit "Pau’, c’est toi". Ça change tout. Je n’ai jamais été aussi bien de toute ma vie", confie celle qui se surnomme "Hulk", en référence au célèbre héros Marvel. "Je pense que c'est grâce à tous ces clubs, toutes ces étapes, que j’en suis là aujourd’hui", ajoute la portière, très réactive sur sa ligne. 

Lire aussi

Au sommet de son art, Pauline Peyraud-Magnin par la Bordelaise Mylène Chavas - propulsée N.2 avec le forfait de Solène Durand - et de la future ex-Messine (D2), Justine Lerond. 


Maxence GEVIN

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info