F1 Academy : la Formule 1 va lancer sa compétition 100% féminine

Julien Moreau avec AFP
Publié le 18 novembre 2022 à 17h14
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

La Formule 1 a annoncé le lancement d’un championnat 100% féminin qui débutera en 2023.
Cette catégorie sera réservée aux jeunes pilotes qui souhaitent se développer pour accéder à la F3, F2 et F1.
15 jeunes femmes vont participer à cette saison de 21 courses.

Malgré l’échec des W Series, qui n’ont pas réussi à aller jusqu’au bout de leur troisième saison, la Formule 1 a décidé de lancer une compétition réservée aux femmes pilotes dès 2023, baptisée "F1 Academy" et intégrée à la pyramide des échelons menant à l'élite du sport automobile.

"Une nouvelle ère commence. Voici la F1 Academy. Une toute nouvelle catégorie, entièrement féminine, qui prépare les jeunes pilotes à la compétition d'élite. À partir de 2023, 15 espoirs, répartis entre cinq équipes, avec l'ambition d'arriver au sommet. L'un des plus grands défis auxquels sont confrontées les jeunes pilotes féminines est le financement. C'est pourquoi la F1 subventionnera chaque voiture pour aider à combler le manque d'opportunités", a déclaré la F1 dans un communiqué, ce vendredi 18 novembre en marge du Grand Prix d'Abou Dhabi, dernier de la saison.

La compétition aura pour but de conduire ces femmes vers le championnat de Formule 3, porte d'entrée vers le plus haut niveau. Sept week-ends de trois courses seront au programme de la première saison, pour un total de 21 courses dont le calendrier n'a pas encore été publié. Depuis les débuts du championnat du monde en 1950, seules deux femmes ont pris le départ d'un Grand Prix, Maria Teresa de Filippis en 1958 et Lella Lombardi en 1975 et 1976. 

Lire aussi

En mal de diversité, la F1 vise avec cette nouvelle compétition à "maximiser l'opportunité et le potentiel des jeunes pilotes féminines pour atteindre le plus haut niveau" en leur fournissant "l'expérience nécessaire avant de courir en F3 et de rejoindre la pyramide de la Formule 1".

Au niveau technique, les monoplaces auront l'accent italien avec un châssis commun fourni par Tatuus et un moteur de 165 chevaux fourni par Autotecnica.  Pour offrir plus de chances aux jeunes femmes d'accéder à la F1, les écuries ont aussi commencé à bouger. Ferrari a notamment accueilli en 2021 la première participante dans sa prestigieuse académie, la Néerlando-belge Maya Weug, rejointe en 2022 par l'Espagnole Laura Camps Torras. Alpine a aussi lancé cette saison un programme de recrutement d'adolescentes en karting avec pour but d'en amener au moins une en F1. 


Julien Moreau avec AFP

Tout
TF1 Info