Finale Atlético – Real : deux ans plus tard, l’Atleti a-t-il grandi ?

Le service METRONEWS
Publié le 27 mai 2016 à 20h00
Finale Atlético – Real : deux ans plus tard, l’Atleti a-t-il grandi ?

FOOTBALL - Samedi soir, l'Atlético et le Real Madrid vont s'affronter en finale de la Ligue des champions 2016 pour un remake de celle de 2014. Battus deux ans auparavant, les Colchoneros ont-ils depuis changé de statut ?

On joue les ultimes secondes du temps additionnel en ce vendredi 24 mai 2014. L'Atlético pense tenir la première Ligue des champions de son histoire quand Sergio Ramos, sur corner, s'élève plus haut que tout le monde et marque d'une tête rageuse. Le Real Madrid accroche la prolongation à la 93e minute (1-1) et terrasse les Colchoneros lors de la demi-heure supplémentaire (4-1). Fermez le rideau. 

Deux ans plus tard, "l'autre club" de la capitale espagnole ne s'est pas écroulé, loin s'en faut. La troupe de Diego Simeone, plus que jamais en poste, a continué de rivaliser avec les mastodontes madrilènes et barcelonais en Liga et de jouer les trouble-fête en coupe d'Europe. Après un quart de finale... perdu face au Real l'an passé, l'Atleti est déjà de retour en finale, opposé encore une fois à son bourreau merengue. Ce samedi à Milan, faut-il pour autant s'attendre à un scénario similaire ?

La même identité...

Le Real Madrid, sinon au niveau des entraîneurs, a peu modifié son équipe. Le quatuor Modric-Bale-Benzema-Ronaldo fait toujours des merveilles, le rugueux Casemiro est d'une aide fondamentale à l'équilibre, dixit Diego Simeone, et les automatismes sont au moins aussi nombreux qu'il y a deux saisons. Forcément, au moment d'établir un favori pour cette finale 2016, le club aux dix victoires en C1 apparaît en bonne position. Mais ce serait aller un peu vite en besogne que de lui coller une telle étiquette, à l'aube d'une opposition que l'on imagine surtout équilibrée.

D'une part, les Merengue ont échoué deux fois à battre les Colchoneros cette saison (1-1 avec Benitez, défaite 1-0 sous Zidane) mais surtout les joueurs de Simeone ont su mettre en valeur l'identité de jeu défendue par l'Argentin. Ils sont plusieurs petits nouveaux à avoir grandi les rangs des matelassiers récemment (Griezmann, les milieux Saul Niguez et Fernandez, les défenseurs Gimenez, Hernandez, ...) et tous ont su se plier aux exigences du technicien sud-américain. L'abnégation demeure une valeur indispensable, le pressing collectif est toujours aussi exemplaire et la malice (ou le vice, c'est selon) reste une arme employée dès qu'il le faut pour jouer avec les nerfs de l'adversaire. 

... l'expérience en plus

Une idée confirmée par Diego Simeone en conférence de presse à la veille de l'événement. "Nous travaillons depuis quatre ans et demi avec la même passion. C'est ce que le groupe continue à faire depuis Lisbonne (lieu la finale 2014, ndlr). Le groupe se réinvente continuellement. Tout le monde travaille avec l'idée de continuer à grandir", a conté l'Argentin aux journalistes ce vendredi. "Insister, se préparer, retourner travailler, se réinventer, changer de joueurs, ne pas changer la structure, ne pas changer le système, ne pas changer l'identité ni faire de compromis... Quand on répète, répète, répète, répète et qu'on insiste sur ce en quoi on croit, c'est possible."

Une confiance en soi qui fut sûrement déterminante au moment d'éliminer le Barça et le Bayern cette saison, soit deux des grands favoris à la victoire finale. Un peu plus encore que lors de son parcours d'il y a deux ans, l'Atlético a dû subir le jeu de son adversaire en quarts et en demi-finales cette saison et il n'a jamais semblé proche de craquer. C'est peut-être dans ce domaine que le club madrilène a pris une nouvelle dimension ces dernières années, les cadres que sont Godin, Gabi, Koke, Filipe Luis et autre Juanfran ayant accumulé une expérience exceptionnelle du plus haut-niveau. De là à affirmer que cela suffisa pour remporter une première Ligue des champions face au Real Madrid...

A LIRE AUSSI
>> Finale Ligue des champions : Xavi, Bartomeu... le Barça vote pour l'Atlético
>> VIDEO - Le slalom exceptionnel de Saul Niguez face au Bayern


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info