Football : 26 blessés lors d'une violente bagarre dans un stade au Mexique

La rédaction de TF1info (avec AFP)
Publié le 7 mars 2022 à 10h54
Football : 26 blessés lors d'une violente bagarre dans un stade au Mexique

La Ligue mexicaine de football a interdit les déplacements de supporters dimanche, au lendemain d'une violente bagarre dans un stade du pays.
Au moins 26 personnes ont été blessées et le match a été arrêté.
Dans un communiqué, la FIFA condamne "cet incident barbare".

Des images violentes dont le coorganisateur de la Coupe du monde 2026 se serait bien passé. Samedi 5 mars, au moins 26 personnes ont été blessées lors de bagarres entre supporters pendant un match de première division entre le club de Querétaro et l'Atlas (Guadalajara). En conséquence, dimanche, la Ligue mexicaine de football a interdit les déplacements de supporters.

 " À partir d'aujourd'hui, les supporters des clubs visiteurs ne pourront pas entrer dans les stades", a indiqué le président de la Ligue Mikel Arriola au terme d'une conférence de presse au stade La Corregidora de Querétaro, où ont éclaté les incidents.

Trois supporters dans un état grave

Alors que Querétaro menait 1 à 0 face à ses adversaires, les affrontements dans les tribunes ont débuté à la 63e minute du match. Très vite débordés, les rares agents de sécurité présents ont permis au public de se réfugier sur la pelouse, provoquant l'arrêt immédiat de la rencontre, mais pas des échauffourées. Sur le terrain, les supporters ont continué à se battre alors que des familles avec des enfants tentaient de se protéger.

Sur les images, largement diffusées sur les réseaux sociaux, on peut voir l'un d'entre eux tenter de jeter un bidon, un autre frapper avec une chaise ou encore un troisième s'acharnant sur un homme au visage ensanglanté.

"Le bilan de ces événements à l'heure actuelle est de 26 personnes blessées, 24 hommes et deux femmes, ayant nécessité des soins médicaux à l'hôpital", a détaillé le gouverneur de l'État de Querétaro, Mauricio Kuri, devant les journalistes. Sur les 23 encore hospitalisées, "trois sont dans un état grave", a précisé le gouverneur qui a également reconnu que les forces de sécurité étaient insuffisantes et n'avaient pas agi assez rapidement.

"Inacceptable et intolérable"

La Fédération internationale de football (FIFA), qui a confié l'organisation du Mondial 2026 au Mexique, en partenariat avec les États-Unis et le Canada, s'est insurgée dimanche contre cette violence "inacceptable et intolérable""La Fifa se joint à la Fédération mexicaine et à la Concacaf (confédération d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes) pour condamner cet incident barbare et encourager les autorités locales à traduire rapidement en justice les responsables", ajoute-t-elle dans un communiqué.

En plus de l'interdiction de déplacement des supporters, La Ligue mexicaine de football a entretemps annoncé la suspension des autres rencontres de la neuvième journée du championnat qui devaient avoir lieu pendant le week-end.

Lire aussi

"Les responsables de l'absence de mesures de sécurité dans le stade seront punis de façon exemplaire", a promis le président de la Ligue, Mikel Arriola. Le club de Querétaro a également condamné la violence.


La rédaction de TF1info (avec AFP)

Tout
TF1 Info