Prison ferme pour l'ex-star du foot Rabah Madjer

E.B avec AFP
Publié le 9 juin 2022 à 15h48
Rabah Madjer, le 27 mars 2018, alors sélectionneur de l'Algérie.

Rabah Madjer, le 27 mars 2018, alors sélectionneur de l'Algérie.

Source : JOE KLAMAR / AFP

L'ex-attaquant vedette de l'équipe de football d'Algérie et du FC Porto et ancien sélectionneur national, Rabah Madjer, a été condamné jeudi à Alger à six mois de prison ferme.
L'ancien footballeur, qui a donné son nom à un geste bien connu des amateurs de football, a indiqué à l'AFP qu'il allait faire appel.

Prison ferme pour la légende du foot algérien. Ce jeudi, Rabah Madjer a écopé de six mois de prison pour de "fausses déclarations" comptables, de même qu'un co-accusé, présenté sous l'identité de Brahim M. par la presse algérienne. 

Rabah Madjer, qui possédait deux journaux, El Balagh et Al Balagh Erriadhi, aurait continué à encaisser des chèques de publicité publique de l'ANEP un an après la fermeture des deux publications.

Je n'ai rien à voir avec cette affaire. Ni de près, ni de loin.

Rabah Madjer, dans un entretien à l'AFP

"Tout ce que je peux vous dire, c'est que je n'ai rien à voir avec cette affaire. Ni de près, ni de loin. Je suis innocent", a déclaré l'ancienne star des Fénecs et du FC Porto, joint par téléphone par l'AFP, en ajoutant qu'il ferait appel de sa condamnation via son avocat. 

Début juin, le procureur avait requis 18 mois de prison ferme à l'encontre de l'ancien joueur et sélectionneur de l'Algérie, connu pour avoir inscrit un but d'une talonnade inspirée, à l'occasion de la finale de la Coupe d'Europe des clubs champions avec le FC Porto face au Bayern Munich en 1987 (remportée 2-1 par le club portugais). 

D'autres poursuites engagées pour "faux et usage de faux" et "escroquerie" ont été abandonnées. Les deux co-accusés devront également payer une amende de 500.000 dinars (3.200 euros) à la partie plaignante, l'Agence nationale d'édition et de publicité (ANEP).


E.B avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info