Auxerre retrouve la Ligue 1 et Saint-Etienne plonge en Ligue 2 au terme d'un match émaillé d'incidents

Maxence GEVIN
Publié le 29 mai 2022 à 23h27, mis à jour le 30 mai 2022 à 6h36
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

L'AJ Auxerre a arraché, dimanche, sa montée en Ligue 1 en remportant aux tirs aux buts le barrage d'accession.
Saint-Etienne, de son côté, redescend à l'échelon inférieur.
Un envahissement de terrain et des lancers de fumigènes ont eu lieu à Geoffroy-Guichard après le coup de sifflet final.

Tenue en échec dans les derniers instants du match aller (1-1), l'AS Saint-Etienne a perdu, dimanche 29 mai, aux tirs au but, son barrage contre l'AJ Auxerre (1-1 (5-4 TAB)). Rapidement surpris par des Bourguignons plus entreprenants (Sakhi, 1-0, 51'), les locaux ont pourtant arraché l'égalisation à l'orée du dernier quart d'heure (Camara, 1-1, 76') dans un stade Geoffroy-Guichard en ébullition. Ils ne sont ensuite plus parvenus à trouver la faille et ont finalement cédé lors d'une séance de tirs au but irrespirable et où un seul échec aura été commis. Celui de trop.

Saison en enfer pour les Verts

18 ans après leur remontée dans l'élite, les Verts replongent donc à l'échelon inférieur. Un point d'exclamation à une saison catastrophique. Derniers à la trêve avec 12 points, les Verts en ont pris 20 avec l'entraîneur Pascal Dupraz, qui a succédé à Claude Puel, limogé le 5 décembre. Mais une ultime déroute à domicile contre Rennes (5-0) les ont envoyés dans ce barrage, finalement fatal. Avec cette relégation, c'est tout son modèle économique, social et sportif que l'ASSE va devoir repenser. Le club aura également pour mission de renouer avec ses supporters dont l'indiscipline a plusieurs fois été sanctionnée de matches à huis clos, total ou partiel, cette année. 

Ces derniers se sont d'ailleurs (tristement) illustrés une dernière fois en envahissant le terrain à la suite du coup de sifflet final. Des jets de fumigènes vers les joueurs et les tribunes ont aussi eu lieu. La foule a rapidement été dispersée par les forces de l'ordre, qui ont fait usage de gaz lacrymogène. Une bien triste publicité pour le football hexagonal, au lendemain des incidents en marge de la finale de la Ligue des champions

L'euphorie pour Auxerre, mais...

Auxerre, de son côté, retrouve enfin la Ligue 1 après dix ans de purgatoire. Il peut dire merci à son gardien, Donovan Léon, auteur d'un extraordinaire arrêt lors de la saison de tirs au but fatidique. Et à Jean-Marc Furlan (64 ans), précédé d'une réputation "d'homme des montées", qui a réussi son pari sur le banc des pensionnaires de l'Abbé Deschamps. "C'est une grande délivrance. Gagner les barrages avec retour chez le club de Ligue 1, c'est quelque chose d'exceptionnel. Ce sont les douze mois de travail qui nous ont permis de tenir le choc et d'arriver à ce résultat", s'est réjoui l'entraîneur qui aura la lourde charge de tenter de maintenir l'historique club bourguignon lors d'un exercice 2022-23 qui s'annonce particulièrement difficile (4 descentes). 

Lire aussi

Dans un football français en pleine évolution, l'AJA (20 millions d'euros de budget) va devoir recruter malin - et surtout pas cher - pour se faire une place au plus haut niveau. Mais en cette fin de mois de mai, l'heure est à la fête dans la capitale de l'Yonne. 


Maxence GEVIN

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info