Après sa défaite rageante à l'aller (2-3), le PSG est contraint de l'emporter contre le Barça ce mardi soir.
Un quart de finale retour de la Ligue des champions qui n'est pas disputé au Camp Nou, antre habituelle des Catalans, mais à Montjuïc.

Une partie de l'histoire récente du PSG s'y est jouée. Théâtre du pire, le 8 mars 2017, avec la remontada cauchemardesque concédée face au Barça (6-1). Terre du meilleur aussi, un soir plus heureux de février 2021, avec le récital de Kylian Mbappé, auteur d'un triplé, qui a mis les Blaugrana à ses pieds (1-4). Plus que tout autre stade en Europe, le Camp Nou est un lieu chargé de souvenirs et d'émotions antinomiques pour le club de la capitale.

Une pelouse légendaire, à la fois témoignage des espoirs et désespoirs parisiens, que les partenaires de "Kyks" ne fouleront toutefois pas ce mardi soir (couop d'envoi à 21h, en live commenté sur TF1info), à l'occasion de leur quart de finale retour de la Ligue des champions. Dos au mur, après sa défaite à l'aller (2-3) au Parc des Princes, l'équipe de Luis Enrique va jouer le match le plus important de sa saison, jusque-là, à cinq kilomètres de l'antre habituelle du Barça, qui subit des travaux de rénovation commencés en juin 2023.

En attendant la réfection du Camp Nou, qui doit s'achever en juin 2026 dans le cadre du projet Espai Barça, avec un retour progressif en jauge réduite en 2024-2025, la formation catalane dispute ses matchs à domicile au stade olympique Lluis-Companys, situé sur la colline de Montjuïc. D'où le surnom qui lui est apposé de stade de Montjuïc. 

Ce déménagement temporaire dans cette enceinte de 55.926 places (contre 99.354 au Camp Nou) se passe plutôt bien pour les hommes de Xavi. En 21 matchs "à domicile" cette saison, ils comptent 17 victoires, 1 nul et 3 défaites. Ils ne s'y sont jamais inclinés en Ligue des champions. Au PSG de devenir la première équipe à les faire chuter. Condition sine qua non pour voir le carré final de la C1.


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info