Cardiff City réclame 120 millions d'euros au FC Nantes, 5 ans après la mort d'Emiliano Sala

par T.G.
Publié le 22 avril 2024 à 17h14

Source : Sujet TF1 Info

Le club de football de Cardiff City chiffre à plus de 120 millions d'euros son préjudice dans le contentieux qui l'oppose au FC Nantes.
L'attaquant argentin Emiliano Sala, âgé de 28 ans, a trouvé la mort en janvier 2019 dans un accident d'avion au-dessus de la Manche.
Il n'a jamais pu jouer avec l'équipe anglaise, qui l'avait acheté au club français.

Des "hypothèses quasiment fantasmagoriques". C'est par ces mots que les avocats du FC Nantes ont réagi ce lundi au chiffrage établi par le Cardiff City. Cinq ans après la mort d'Emiliano Sala, le club anglais a en effet estimé que le préjudice dont il a été victime avoisine les 120 millions d'euros. Une somme qu'il réclame au club français.

Selon l'avocate du club de Cardiff, Me Céline Jones, après "une analyse approfondie" menée par un expert judiciaire, un dossier a été déposé au tribunal de commerce de Nantes. Ce dernier a donné au FC Nantes jusqu'au 23 septembre pour répondre aux conclusions de Cardiff, a précisé Me Jones. "On va prendre le temps d'étudier ces nouvelles pièces volumineuses et ces chiffrages", ont réagi auprès les avocats du FC Nantes, Mes Jérôme Marsaudon et Louis-Marie Absil, évoquant un raisonnement "très tiré par les cheveux".

Une réparation au titre des pertes de revenus

Pour les avocats du FC Nantes, les demandes de Cardiff n'ont pas lieu d'être. Le club nantais ne peut selon eux pas être tenu responsable d'un quelconque préjudice car "la Fifa, puis le Tribunal arbitral du sport (Tas) ont déjà jugé que le transfert avait été réalisé au moment du vol et donc qu'Emiliano Sala était bien un joueur de Cardiff au moment de son décès".

Mais Cardiff City estime que le FC Nantes était, via son agent Willie McKay, le commanditaire du vol privé à bord duquel le footballeur a pris place. Même si le transfert était effectif au moment de l'accident comme le Tas l'a décidé, "c'est bien l'organisation de ce vol qui a causé le préjudice", a affirmé l'avocate de Cardiff. Le club gallois a donc saisi le tribunal de commerce de Nantes pour réclamer réparation au titre des pertes de revenus et autres préjudices subis par le club en raison du décès du joueur. Une précédente estimation évaluait ces préjudices à 100 millions d'euros, découlant notamment des pertes financières et de réputation que représentait le passage de Cardiff de la division 1 à la division 2.

L'attaquant argentin Emiliano Sala, âgé de 28 ans, a trouvé la mort en janvier 2019 dans un accident d'avion au-dessus de la Manche alors qu'il rejoignait son nouveau club, Cardiff City, auquel il avait été vendu par le FC Nantes. L'étoile montante du football n'avait pas eu le temps de jouer avec le club gallois.

Dans une autre procédure liée au contentieux entre les deux clubs, le Tribunal du football de la Fifa a ordonné l'an dernier à Cardiff de régler au FC Nantes le solde du transfert du joueur argentin, soit à l'époque un peu plus de 11 millions d'euros sur un total de 17 millions.


T.G.

Tout
TF1 Info