La Coupe du monde 2022 sur TF1

Coupe du monde 2022 : 10.000 supporters de l'équipe de France attendus au Qatar

I.N
Publié le 8 novembre 2022 à 12h09
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

L'ambassadeur de France au Qatar a indiqué que 10.000 supporters des Bleus se rendraient à Doha pour la Coupe du monde.
Il a également confirmé que des représentants des ministères de l'Intérieur et de la Défense aideront les forces locales pour assurer la sécurité du Mondial.

Les Bleus ne seront pas seuls dans leur quête d'une troisième étoile. Alors que Didier Deschamps annoncera sa liste des joueurs sélectionnés ce mercredi 9 novembre au 20H de TF1, 10.000 supporters tricolores sont attendus à Doha pour encourager les tenants du titre lors de la Coupe du monde (20 novembre-18 décembre), a annoncé l'ambassadeur de France au Qatar.

"La France ne boycottera pas la Coupe du monde", a réaffirmé Jean-Baptiste Faivre, invité de la chaîne de télévision sportive locale Al-Kass. "La réponse est, bien sûr, non", a-t-il insisté, souhaitant "clarifier la position française". Au total, 3,1 millions de billets ont été commercialisés pour les fans et les sponsors. La France fait partie des dix nations qui ont acheté le plus de tickets, avec le Qatar, les États-Unis, l'Arabie saoudite, l'Angleterre, le Mexique, les Émirats arabes unis, l'Argentine, le Brésil et l'Allemagne. Le pays hôte attend un afflux de plus d'un million de visiteurs jusqu'à la finale le 18 décembre.

"Les relations entre le Qatar et la France vont bien au-delà" de l'économie

Pour assurer la sécurité de l'événement, quelque 300 représentants des ministères français de l'Intérieur et de la Défense viendront en appui des forces locales, a confirmé l'ambassadeur Jean-Baptiste Faivre. "Le ministère de l'Intérieur a fait le choix de s'engager dans des domaines dits 'de niche' couvrant le haut du spectre de la menace", comme le "contre-terrorisme", la "lutte anti-drones", ou encore la "détection et la neutralisation d'engins explosifs", expliquait-on début octobre à TF1/LCI. Il s'agira "d'apporter de l'expertise de haut niveau et de l'appui opérationnel spécialisé", et non "de déployer des unités constituées en grand nombre".

Lire aussi

En outre, l'ambassadeur de France au Qatar a défendu le pays hôte, cible de critiques ces derniers mois. Jean-Baptiste Faivre a évoqué des "idées préconçues" sur le Qatar dans l'Hexagone. "Il faudrait plus d'équilibre, et c'est pourquoi je suis ici aujourd'hui", a-t-il poursuivi, avant d'insister sur la qualité du "partenariat" entre les deux États. "Bien sûr, le Qatar est connu comme un partenaire économique, et c'est vrai, car les investissements et les contrats sont synonymes d'emplois et de croissance en France, mais les relations entre le Qatar et la France vont bien au-delà."


I.N

Tout
TF1 Info