Équipe de France : des Bleus trop verts pour le Mondial ?

Publié le 16 novembre 2022 à 15h35

Source : Sujet TF1 Info

On la dit trop jeune et inexpérimentée.
Or, à moins d'une semaine de l'entrée en lice de l'équipe de France dans le Mondial qatari, cette impression est fausse.
Au Qatar, les champions du monde auront un groupe plus âgé et expérimenté que celui qui a décroché le Graal en Russie.

Et si les Bleus n'avaient jamais aussi bien porté leur surnom ? À six jours de son premier match au Qatar, contre l'Australie, le 22 novembre (à 20h, en direct sur TF1 et en live commenté sur TF1info), l'équipe de France est attendue à Doha, mercredi 16 novembre, où elle va prendre officiellement ses quartiers. C'est à l'hôtel Al Messila, un havre de paix cinq étoiles dans les faubourgs de la capitale, que l'effectif new look de Didier Deschamps doit établir son camp de base. New look, car les joueurs, qui fouleront les pelouses qataries, ne seront pas tout à fait les mêmes que ceux annoncés, le 9 novembre.

Et pour cause, durant les deux jours passés à Clairefontaine, "DD" a, par la force des choses, dû faire évoluer son groupe. Exit les habitués et habituels Presnel Kimpembe (tendon d'Achille, 28 sélections) et Christopher Nkunku (entorse du genou, 8 sélections), tous deux forfaits sur blessure. Outre le renfort de Marcus Thuram (4 sélections), qu'il a désigné comme son 26e homme, le sélectionneur a passé des coups de fil tardifs à Axel Disasi et Randal Kolo Muani, 6 capes cumulées à eux trois, pour les remplacer au pied levé. De quoi, a priori, rajeunir les champions du monde et leur faire craindre un déficit d'expérience.

Les Bleus de 2022 plus âgés et expérimentés

A priori seulement. Car, au Qatar, les Bleus seront jeunes, mais pas trop non plus. En 2018, la moyenne d'âge des 23 champions du monde était 25 ans et 10 mois. Cinq joueurs - Hugo Lloris, Steve Mandanda, Adil Rami, Blaise Matuidi et Olivier Giroud - avaient 30 ans ou plus. Quatre ans plus tard, en dépit de la présence de jeunes pousses, comme Eduardo Camavinga (19 ans) et William Saliba (21 ans), la moyenne s'élève légèrement à 26 ans et 6 mois. L'explication ? On compte le même nombre de trentenaires qu'en 2018 - Lloris, Mandanda, Giroud, Griezmann et Benzema -, des champions du monde qui ont vieilli - Steve Mandanda (37 ans) -, et des nouveaux appelés plus âgés, à l'image de Jordan Veretout (29 ans).

Si l'équipe de France de 2022 est plus âgée qu'en 2018, est-elle aussi expérimentée ? La réponse est oui, et elle l'est même plus que son aînée. Alors que la moyenne des 23 Bleus était de 24,1 sélections avant le Mondial, il y a quatre ans, elle atteint 34,3 capes pour l'équipe attendue à Doha. Elle était même 36,8 sélections dans la liste initiale. Par ailleurs, 12 des 26 joueurs - 10 sont champions du monde - ont déjà joué au moins un match en phase finale de Coupe du monde ou d'Euro (159 rencontres, 6,1 matchs de moyenne par joueur). Ils étaient 9 sur 23 en Russie (99 rencontres, soit 4,3 matchs de moyenne). 

Sauf au milieu...

Mais les 26 Bleus ne débarquent pas tous avec la même expérience : 12 joueurs présents dans la liste, transmise à la Fifa, comptent moins de 10 capes chez les A. Quatre des bizuths évoluent au milieu de terrain, décimé par les forfaits des cadres et titulaires habituels, que sont N'Golo Kanté et Paul Pogba. Au Qatar, le milieu tricolore sera le plus jeune en compétition internationale depuis 2014 (24 ans contre 27,5 ans en Russie). Et, dans ce cas-là, jeunesse ira de pair avec inexpérience.

Preuve de cette immaturité, du haut de ses 29 capes, Adrien Rabiot, le milieu le moins capé de l'équipe de France avant le dernier Euro (15 sélections), fait figure de patron à poste. À eux six, Eduardo Camavinga, Youssouf Fofana, Mattéo Guendouzi, Aurélien Tchouaméni, Jordan Veretout et, donc, Adrien Rabiot comptent moins de capes en cumulé (60) que le seul taulier Paul Pogba (91). Trop jeunes et inexpérimentés pour être champions du monde ? Il est encore trop tôt pour se prononcer. 


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info