La Coupe du monde 2022 au Qatar

Coupe du monde : un groupe "de la mort" ou de la chance au tirage pour les Bleus ?

Yohan ROBLIN
Publié le 31 mars 2022 à 15h48, mis à jour le 1 avril 2022 à 15h08
JT Perso

Source : JT 20h WE

La Fifa procède, vendredi 1er avril, au tirage au sort de la phase de poules de la Coupe du monde au Qatar.
Têtes de série, les Bleus devraient être protégés, même si une mauvaise surprise n'est pas à exclure.
TF1info a simulé le meilleur et le pire tirage possibles pour les champions du monde en titre au premier tour.

Un groupe soudé et uni, de l'égo mais pas trop, un coach inspiré et inspirant... S'il y avait une recette magique pour gagner la Coupe du monde, ça se saurait. Il y a, malgré tout, quelques ingrédients nécessaires à réunir pour prétendre à soulever le trophée. Au-delà du talent et des qualités, il faut aussi une part de chance pour épingler une étoile sur un maillot. Si elle les a souvent accompagnés, hormis au dernier Euro, les Bleus espéreront la retrouver, vendredi 1er avril (à 18h, en direct sur TMC et en live commenté sur TF1info), pour le tirage au sort de la phase de poules du Mondial, qui se jouera à l'automne au Qatar.

Pour ce premier temps fort, lançant officiellement le Mondial dans le Golfe, tous les Bleus, sans exception, auront un œil du côté de Doha. Sur place, le président de la FFF, Noël Le Graët, et le sélectionneur tricolore, Didier Deschamps, accompagné de son staff, assisteront, en présentiel, à la révélation des trois premiers adversaires des champions du monde en titre. 

Les 29 pays (sur 32) déjà qualifiés ont déjà été dispatchés dans quatre chapeaux. Les meilleures équipes supposées ont été réunies dans le pot 1, les moins fortes dans le 4, selon une hiérarchie établie en fonction du classement Fifa, arrêté jeudi 31 mars, à la veille du tirage. À huit mois du match d'ouverture du pays hôte, programmé le 21 novembre, ces sélections vont être réparties dans l'une des huit poules, de A à H, qui détermineront ensuite le tableau de la phase à élimination directe, des huitièmes de finale jusqu'à la grande finale, le 18 décembre, au Lusail Iconic Stadium, situé à 20 kilomètres de la capitale qatarie. Chaque groupe sera composé de quatre équipes tirées à chaque fois dans un chapeau différent. 

Dernière subtilité : deux qualifiés issus du même continent ne pourront pas se retrouver dans la même poule, à l'exception notable des équipes européennes, le Vieux Continent ayant le plus gros contingent de participants (12 ou 13 sur 32).

Le meilleur et le pire tirage

Ces règles posées, les Bleus peuvent déjà se faire une petite idée de ce qui va les attendre à la fin de l'année. Placée dans le chapeau 1, l'équipe France est assurée d'éviter les sélections bénéficiant, comme elle, du statut de tête de série. Outre le Qatar, le pays hôte qui va disputer son premier Mondial, la "bande à DD" ne débutera pas la défense de son titre contre le Brésil, la Belgique, l'Angleterre, l'Argentine, l'Espagne ou le Portugal. C'est déjà une bonne nouvelle. Mais les Tricolores, qui avaient été bien servis en 2018, avec l'Australie, le Danemark et le Pérou pour adversaires au premier tour, ne sont pas tirés d'affaire pour autant. 

Et pour cause, le pot 2, où sont versés le Mexique, le Danemark du miraculé Christian Eriksen, la Suisse et les États-Unis, semble-t-il l'équipe la plus abordable, absente de la dernière Coupe du monde, pourrait réserver une mauvaise surprise aux coéquipiers d'Hugo Lloris. Cette équipe sur laquelle il ne faut surtout pas tomber, c'est l'Allemagne, sacrée en 2014 et sortie au premier tour quatre ans plus tard, qui s'affiche comme l'épouvantail de ce saladier. Gare aussi aux Pays-Bas, à l'Uruguay et à la Croatie, vice-championne du monde, que les Bleus ont balayé (4-2) en finale du Mondial russe. 

Lire aussi

Dans le chapeau 3, qui compte l'Iran, le Japon, le Maroc, la Serbie et la Corée du Sud, il faudra s'inquiéter si la boule du Sénégal, champion d'Afrique en titre et cauchemar de la France au Mondial 2002, ou celle de la Pologne de Robert Lewandowski, deuxième du Ballon d'Or 2021 et meilleur joueur Fifa de l'année, venait à sortir. La Tunisie semble la moins bien armée. Dans le pot 4, dont tous les représentants ne seront connus qu'à l'issue des barrages continentaux et intercontinentaux, l'Équateur pourrait poser des soucis aux Bleus, à l'instar du Cameroun, qui a terrassé l'Algérie en barrages de la zone CAF. À l'inverse, l'Arabie saoudite d'Hervé Renard a, sur le papier, tout d'un bon tirage.

Le meilleur tirage : France, États-Unis, Tunisie, Arabie saoudite

Le pire tirage : France, Allemagne, Sénégal, Équateur

La composition des chapeaux : 

Pot 1 : Qatar (pays hôte), Brésil, Belgique, France, Argentine, Angleterre, Espagne, Portugal

Pot 2 : Mexique, Pays-Bas, Danemark, Allemagne, Uruguay, Suisse, États-Unis, Croatie

Pot 3 : Sénégal, Iran, Japon, Maroc, Serbie, Pologne, Corée du Sud, Tunisie

Pot 4 : Cameroun, Canada, Équateur, Arabie saoudite, Ghana, vainqueur de Pérou-Australie ou Émirats arabes unis, vainqueur de Costa Rica-Nouvelle-Zélande, dernier barragiste de la zone Euro (pays de Galles, Écosse ou Ukraine)


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info