Ils n'étaient pas favoris pour faire partie de la liste de Didier Deschamps, qu'il a dévoilée, mercredi 9 novembre, au JT de 20H de TF1.
Malgré une faible expérience en Bleu, le milieu Jordan Veretout et le défenseur Ibrahima Konaté figurent parmi les heureux élus.

Il ne nous y avait pas habitués. N'étant pas du genre à prendre des risques inconsidérés à la dernière minute, Didier Deschamps a dérogé à certains de ses principes. À 13 jours de l'entrée en lice de l'équipe de France, le 22 novembre contre l'Australie (à 20h, en direct sur TF1 et en live commenté sur TF1info), "DD" a dévoilé, mercredi 9 novembre, au JT de 20H de TF1, une liste de 25 noms. S'il a convoqué des joueurs convalescents, à l'image de Raphaël Varane, Presnel Kimpembe ou Karim Benzema, et opté pour un groupe élargi, où figure Olivier Giroud, qui cohabitera avec le néo-Ballon d'Or, le sélectionneur tricolore a surtout surpris, en faisant appel à Jordan Veretout et Ibrahima Konaté, qui n'étaient pas pressentis.

Jordan Veretout (OM)

"J'y crois, j'ai déjà été appelé, je donne tout sur le terrain", assurait-il le week-end dernier. Jordan Veretout a eu raison d'y croire. Avec les forfaits de N'Golo Kanté et Paul Pogba, tous deux blessés, Didier Deschamps a dû faire des choix pour animer son entrejeu. Alors que la paire Tchouaméni-Rabiot va être amenée à débuter, il était dans l'obligation de leur trouver des remplaçants. Si le Monégasque Youssouf Fofana avait validé sa place lors du dernier rassemblement, sa seule convocation en Bleu à ce jour, trois places restaient en suspens. L'une est revenue à Eduardo Camavinga, l'autre à Mattéo Guendouzi, et la dernière donc à Jordan Veretout. "Un rêve bleu", a-t-il sobrement commenté sur les réseaux sociaux. 

Bien qu'il soit novice, avec cinq sélections au compteur, dont la dernière remonte au 16 novembre 2021 en Finlande (0-2), dans le cadre des éliminatoires à la Coupe du monde, le milieu de l'OM a convaincu le patron des Bleus. À 29 ans, le milieu de l'OM (3 passes décisives en 20 matchs, toutes compétitions confondues) s'épanouit sur la Canebière, où il gagne en confiance et en régularité. Une montée en puissance qui n'est pas passée inaperçue aux yeux du sélectionneur. "À Marseille, il a retrouvé un très bon niveau", a-t-il expliqué, rappelant que l'ancien Nantais a été de l'aventure du "Final Four" victorieux en Ligue des nations. Reste à savoir comment Deschamps, qui l'a longtemps boudé à la Roma, l'utilisera.

Ibrahima Konaté (Liverpool)

Une surprise peut souvent en cacher une autre. Dans le secteur défensif, où règne les incertitudes (Raphaël Varane et Presnel Kimpembe sont tous deux convalescents), le sélectionneur tricolore a dû se résoudre à se prémunir en cas de forfait. C'est pour cela qu'il a choisi de faire appel à Ibrahima Konaté, apparu seulement à deux reprises sous le maillot frappé du Coq. "Ibrahima a beaucoup de qualités. Il a un jeu de tête de grande qualité, il est bon dans les duels, il va vite, il est adroit avec le ballon. Vous ne jouez pas dans une top équipe européenne sans avoir beaucoup de qualités", a avancé Deschamps pour justifier l'un des paris de sa liste. 

Appelé pour la première fois en juin dernier, en l'absence du vice-capitaine tricolore, le défenseur de Liverpool avait marqué les esprits pour son baptême du feu contre l'Autriche (1-1). Son profil et son tempérament avaient été appréciés par le staff tricolore. Blessé au genou, le 5 août dernier, au cours d'un match de préparation face à Strasbourg, il avait rechuté, début octobre, après son retour à la compétition. 

Mais le roc de 1,94m, formé à Sochaux, qui avait fait du Mondial "un objectif et un rêve", est revenu à temps pour postuler à une place dans les 25. D'autant que "DD" l'a confirmé : au Qatar, l'équipe de France jouera "avec une défense à quatre". Ce qui l'a décidé, à coup sûr, de faire appel à lui.


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info