La Coupe du monde 2022 sur TF1

Équipe de France : "Mon souhait, c'est que Deschamps reste", annonce Noël Le Graët

Publié le 6 décembre 2022 à 19h34
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Football - Coupe du Monde de la FIFA 2022

À quatre jours du quart Angleterre-France, Noël Le Graët s'est dit favorable à une prolongation de Didier Deschamps à la tête des Bleus.
Même en cas d'élimination avant les demies, l'objectif fixé en amont du Mondial qatari, le sélectionneur pourrait poursuivre sa mission.
Dans un entretien au "Figaro", le patron de la FFF a par ailleurs assuré ne pas avoir contacté Zinédine Zidane.

Il se voit bien continuer avec lui. À quatre jours du quart de finale des Bleus, qui seront opposés à l'Angleterre, samedi 10 décembre (à 20h, en direct sur TF1 et en live commenté sur TF1info), Noël Le Graët a ouvert, pour la première fois, la porte à une prolongation de Didier Deschamps. Et ce, même s'il ne remplit pas la condition qui lui avait été fixée au préalable, à savoir atteindre les demi-finales du Mondial qatari. Dans un entretien fleuve au Figaro, publié en ligne, mardi 6 décembre, le président de la Fédération française (FFF) a fait part de son "souhait" de voir "DD" rester à la tête de l'équipe de France.

"On a un objectif clair : les demi-finales. J'ai toujours dit que s'il atteignait ce palier, la décision lui appartenait. Avant (en cas d'élimination en quart de finale, ndlr), on discute", a affirmé au quotidien le patron de la "3F". "Est-ce qu'il aura envie de continuer ? Quels sont les problèmes qui peuvent se soulever ? Même si on est à un niveau élevé, la moindre défaite amène un flot de critiques... Dans tous les cas, on passera une petite journée à Guingamp (le fief de Noël Le Graët) et on discutera."

Je n'ai jamais appelé Zidane de ma vie

Noël Le Graët, président de la Fédération française de football

Avant le coup d'envoi du Mondial, le dirigeant tricolore avait indiqué que l'ex-entraîneur de l'OM, en fin de contrat après la Coupe du monde, aurait la main s'il atteint les demies. Ce qu'il a confirmé depuis Doha : "Objectif demi-finale, il passe à mon bureau et c'est à lui de décider de rester ou non. C'est un poste exposé, difficile, soumis à une rude pression, il ne faut pas rêver. Il est fait pour cette fonction et je pense qu'il préfère la sélection à un club. On verra bien. Je ne peux pas m'engager pour lui."

Lire aussi

Cuisiné au sujet de Zinédine Zidane, qui s'est lui-même déclaré candidat pour reprendre les Bleus, en cas de départ de "DD", Noël Le Graët a assuré ne pas l'avoir contacté. "Je n'ai jamais appelé Zidane de ma vie, contrairement à ce que certains laissent entendre. Cela aurait été incorrect de ma part. Personne de mon entourage ne l'a appelé pour moi en tout cas", a précisé le patron du foot français. "Que des gens aient eu envie de le faire, c'est possible, mais ce serait indélicat. Quand on a la chance d'avoir un Didier Deschamps, on ne frappe pas à la porte d'à côté, tant qu'il est en place. Vous insistez alors je vais être honnête : mon souhait, c'est que Didier reste. Qui voulez-vous trouver de mieux ? C'est le président qui parle, pas l'ami."


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info