Karim Benzema ne portera plus le maillot de l'équipe de France.
Au lendemain de la défaite des Bleus face à l'Argentine en finale de la Coupe du monde, à laquelle il n'a pu participer car blessé, "KB9" a annoncé prendre sa retraite internationale, lundi 19 décembre.

Il est le premier Bleu de 2022 à raccrocher le maillot frappé du Coq. Blessé à la cuisse gauche à l'entraînement, juste avant le Mondial, et contraint de déclarer forfait, le 20 novembre, à quelques heures du premier match contre l'Australie (4-1), Karim Benzema n'aura pas vécu la Coupe du monde qu'il espérait. Au lendemain de la défaite de l'équipe de France en finale de la Coupe du monde, battue par l'Argentine de Lionel Messi aux tirs au but (3-3, 4-2 t.a.b), le Ballon d'Or (97 sélections, 37 buts) a annoncé, lundi 19 décembre, mettre un terme à sa carrière internationale. 

"J'ai fait les efforts et les erreurs qu'il fallait pour être là où je suis aujourd'hui et j'en suis fier ! J'ai écrit mon histoire et la nôtre prend fin", a-t-il écrit sur ses réseaux sociaux, avec le hashtag #Nueve, l'un de ses surnoms, et une photo de lui-même portant la tunique tricolore, qu'il avait retrouvée lors de l'Euro 2021, après cinq et demi d'absence.

Il y a un mois, personne n'aurait imaginé une telle fin pour l'attaquant du Real Madrid, réhabilité dans l'opinion publique depuis qu'il s'est montré décisif lors de la phase finale de la Ligue des nations, son seul et unique trophée en sélection. Débarqué à Doha, dans la peau d'un titulaire et auréolé de son Ballon d'Or, Karim Benzema devait marquer de son empreinte le Mondial qatari. Mais, à l'image de son histoire contrariée avec l'équipe de France, rien ne s'est déroulé comme prévu.

De l'eau dans le gaz avec les Bleus

Son départ précipité sur blessure, au petit matin alors que ses coéquipiers dormaient encore, a délié certaines langues. L'Équipe a ainsi assuré que "l'atmosphère était plus légère" chez les Bleus, lorsqu'il a quitté l'Émirat. 

Au cours des quatre semaines de compétition, son ombre a continué de planer sur Doha, au fil des informations sur sa convalescence et de sa communication sur les réseaux sociaux. Il a ainsi alterné des messages d'encouragements pour ses partenaires et d'autres plus ambigus, à l'instar de son post Instagram ("Ça ne m'intéresse pas"), mis en ligne à la veille de la finale Argentine-France. Par ailleurs, le natif de Bron, en banlieue lyonnaise, n'aurait pas compris la gestion de sa blessure par Didier Deschamps et le staff tricolore, à qui il en tiendrait rigueur. De quoi accréditer l'hypothèse d'un malaise entre lui et les Bleus.

Alors que les vice-champions du monde sont attendus dans la soirée à Paris, où ils vont "remercier" leurs supporters pour leur soutien tout au long de la compétition, Karim Benzema est le premier des joueurs sélectionnés par Didier Deschamps pour ce Mondial à leur dire "adieu".


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info