La Coupe du monde 2022 sur TF1

Coupe du monde 2022 : l'émir du Qatar déplore une campagne de "critiques sans précédent"

Y.R.
Publié le 25 octobre 2022 à 10h44
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Alors que le Mondial qatari s'ouvrira en grande pompe le 20 novembre prochain, l'Émirat hausse le ton et passe à l'offensive.
Devant le conseil législatif à Doha, le cheikh Tamim bin Hamad Al Thani a dénoncé les attaques incessantes visant le pays organisateur.

Le Qatar en a ras-le-bol. À moins d'un mois du coup d'envoi de la Coupe du monde, le 20 novembre, avec le match d'ouverture opposant le Qatar, pays hôte, à l'Équateur (à 17h, en direct sur TF1 et en live commenté sur TF1info), le petit État du Golfe hausse le ton. Devant l'assemblée consultative de son pays, le cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, habituellement discret, a dénoncé la campagne de "critiques sans précédent" visant Doha. "Depuis l'attribution du Mondial 2022 au Qatar, le pays est la cible de campagnes de critiques sans précédent qu'aucun autre pays hôte n'a subi", a-t-il publiquement regretté lors de son discours.

Depuis que la Fifa lui a attribué l'événement en décembre 2010, l'Émirat a dépensé des dizaines de milliards de dollars pour organiser et accueillir la grand-messe du football. Mais l'argent n'a pas suffi à calmer l'opinion publique. Ainsi, la tenue de la compétition donne régulièrement lieu à des polémiques - soupçons de corruption, traitement des travailleurs migrants, droits des femmes et des LBTQ+, aberrations écologiques (notamment avec la climatisation dans les stades) - sur de nombreux sujets.

La campagne de calomnies persiste

Le cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, émir du Qatar

"Nous avons d'abord traité la question de bonne foi, et avons même considéré certaines critiques comme positives et utiles, nous aidant à développer des aspects qui devaient l'être", a ajouté l'émir Al Thani. Cependant, selon le dirigeant qatari, propriétaire du PSG depuis 2011, "il a vite semblé clair que la campagne persiste, s'étend, qu'il y a des calomnies et du deux poids deux mesures, atteignant un niveau d'acharnement qui a amené beaucoup de gens à s'interroger, malheureusement, sur les véritables raisons et motivations de cette campagne."

Lire aussi

Malgré la pluie de critiques qui continue de s'abattre sur le Qatar, le cheikh Tamim bin Hamad Al Thani a réaffirmé sa volonté de faire rayonner l'Émirat durant la Coupe du monde. "C'est une occasion de décrire et montrer qui nous sommes, non seulement en termes de force de notre économie et de nos institutions, mais aussi en termes d'identité civilisationnelle", a-t-il lancé. "Poursuivons le travail pour élever haut le nom de la Nation, et ouvrons nos bras pour accueillir tout le monde afin que le monde puisse être témoin de l'hospitalité chaleureuse et de la générosité des Qataris."


Y.R.

Tout
TF1 Info