La Coupe du monde 2022 sur TF1

Le journal du Mondial du 6 décembre : méfiance pour l'Espagne et le Portugal

Y.R.
Publié le 6 décembre 2022 à 7h00
JT Perso

Source : Football - Coupe du Monde de la FIFA 2022

Depuis le 20 novembre, et jusqu'au 18 décembre, la planète football vibre au rythme du Qatar.
Avant les premiers coups de pied dans le ballon, TF1info vous présente tout ce qui vous attend aujourd'hui dans le petit État du Golfe.
Cette 17e journée sonnera la fin des huitièmes de finale.

Gare à ne pas se voir trop beaux. Ce serait une grossière erreur. Au lendemain des qualifications de la Croatie, aux tirs au but face au Japon (1-1, 1-3 t.a.b), et du Brésil, en démonstration contre la Corée du Sud (4-1), les deux dernières places pour les quarts de finale sont mises en jeu. Pour cette quatrième et dernière journée consacrée aux huitièmes, l'Espagne et le Portugal vont descendre dans la fosse aux lions. Et, pour eux, ce ne sera sûrement pas une partie de plaisir. Jusqu'au coup de sifflet de l'arbitre, TF1info vous livre à domicile le programme qui rythmera ce 17e jour placé sous le signe du ballon rond.

Le but qu'il ne fallait pas manquer

Au Qatar, le Brésil a activé le mode Joga Bonito, popularisé par Pelé. La Seleção régale comme aucune autre sélection dans cette Coupe du monde. Son huitième de finale, lors duquel elle a écrasé la Corée du Sud (4-1), a une nouvelle fois été une ode au football joyeux, offensif et spectaculaire. À l'image du but du 3-0 inscrit par Richarlison (29e). À la retombée d'un centre de Casemiro, mal dégagé par la défense sud-coréenne, l'attaquant de Tottenham se lance dans un petit numéro de jongles (de la tête, s'il vous plaît). Le ballon contrôlé, il s'appuie sur Marquinhos, resté aux avant-postes. En touche, ce dernier trouve son compère de charnière centrale, Thiago Silva, qui la remet à son numéro 9 qui n'a plus qu'à conclure.

Brésil - Corée du sud (4-0) : voir le but collectif de RicharlisonSource : Football - Coupe du Monde de la FIFA 2022

Ce que vous ne devez pas rater

Derniers frissons, premières surprises ? Après les Pays-Bas, l'Argentine, la France, l'Angleterre, la Croatie et le Brésil, le Mondial qatari va connaître ses deux derniers quarts de finalistes. L'Espagne et le Portugal, deux prétendants au sacre final le 18 décembre au Lusail Stadium, espèrent à leur tour passer le cap des huitièmes de finale. Mais leurs adversaires respectifs, le Maroc et la Suisse, sont bien décidés à déjouer les pronostics et s'inviter parmi les huit meilleures équipes du monde. 

Méfiance tout d'abord pour la Roja, qui aura fort à faire contre les Lions de l'Atlas (à 16h, en live commenté sur TF1info), de retour en phase à élimination directe après 36 ans d'attente. Sensations des poules, les coéquipiers d'Achraf Hakimi ont fini en tête du Groupe F devant les Croates, finalistes en 2018, et ont poussé la Belgique, demi-finaliste en Russie, vers la sortie. Suffisant pour les prendre au sérieux. Dans la soirée (à 20h, en direct sur TF1 et sur TF1info), ce sera au Portugal de rester sur ses gardes. Abonnée aux huitièmes en Coupe du monde depuis trois éditions, la Nati veut franchir ce cap comme lors du dernier Euro, où elle avait fait tomber les Bleus, champions du monde. Le piège ne demande qu'à se refermer.

La lecture qu'on vous conseille

Vous n'aviez peut-être jamais entendu parler de lui. Mais, depuis le coup d'envoi du Mondial, il vous a sûrement sauté aux yeux. Lui, c'est Jude Bellingham. Et, lors de leur quart de finale, samedi 10 décembre (à 20h, en direct sur TF1 et en live commenté sur TF1info), les Bleus vont devoir le surveiller de près. Au Qatar, le milieu des Three Lions, rayonnant avec le Borussia Dortmund, a plus que réussi ses débuts en Coupe du monde. Du haut de ses 19 ans, rien lui résiste, pas même les records qui tiennent depuis 1966. 1966, l'année du seul et unique titre majeur remporté par l'Angleterre. Tiens, et si c'était un signe ?

Lire aussi

Le chiffre qu'il faut (ou pas) retenir

On se demandait à quel moment on y aurait le droit. Alors que les quatre premiers huitièmes de finale n'avaient eu besoin que des 90 minutes réglementaires (et une dizaine d'autres en temps additionnel) pour livrer leur verdict, l'affiche entre le Japon, l'une des surprises de la phase de poules, et la Croatie, vice-championne du monde en titre, a débouché sur une prolongation. La toute première du Mondial qatari. Étonnant ? Pas vraiment. On aurait pu se douter que les partenaires de Luka Modric allaient devoir en passer par là. Et pour cause, selon le statisticien Opta Analyst, les Vatreni ont joué - en prenant en compte celle-ci - sept prolongations lors de leurs huit dernières rencontres à élimination directe (Coupe du monde + Euro). 

Mais, au bout des 120 minutes, rien n'était fait. Le Japon et la Croatie ont dû se départager à la loterie des tirs au but. Et, à ce petit jeu, c'est la bande à Modric qui a raflé la mise (1-1, 1-3 t.a.b), grâce à son gardien Dominik Livakovic, qui a stoppé trois tirs nippons. Une performance autrefois réalisée par son aîné Danijel Subasic, contre le Danemark (1-1, 3-2 t.a.b) en 2018.

Demandez le programme

Mardi 6 décembre

16h : Maroc-Espagne (Education City Stadium) en direct sur beIN SPORTS

20h : Portugal-Suisse (Lusail Stadium) en direct sur TF1 et beIN SPORTS


Y.R.

Tout
TF1 Info