La Coupe du monde 2022 sur TF1

"Une défaite qui fait mal" : l'Argentine de Messi "dévastée" après la déroute saoudienne

Yohan ROBLIN
Publié le 22 novembre 2022 à 18h28
JT Perso

Source : Football - Coupe du Monde de la FIFA 2022

L'Argentine a subi "un coup très dur", a reconnu son capitaine Lionel Messi, après la débâcle contre l'Arabie saoudite (1-2), mardi 22 novembre.
Après cette contre-performance historique, le vestiaire de "l'Albiceleste" est "dévasté", a assuré le septuple Ballon d'Or.

Ils sont tombés de haut. Cités parmi les favoris pour soulever la Coupe du monde, le 18 décembre prochain, au stade de Lusail, les Argentins se sont ensablés, mardi 22 novembre, lors de leur entrée en lice au Qatar. L'Albiceleste a subi l'une des déroutes les plus humiliantes de son histoire, assommée par l'Arabie saoudite (1-2). "Une défaite historique" qui a sidéré la presse argentine. "L'équipe nationale a été engloutie dans une tempête de sable", a commenté le quotidien La Nación. "L'Argentine a perdu bien plus qu'un match", a assuré Olé, jugeant qu'il s'agit de "la pire des manières" de commencer un Mondial.

Des médias stupéfaits, et des joueurs "dévastés", selon Lionel Messi. De passage en zone-mixte, le capitaine argentin n'a rien retenu devant la presse au moment de parler de cette gifle. "Il n'y a pas d'excuses", a-t-il assuré. Interrogé sur la façon dont a été vécue cette débâcle dans le vestiaire, il a confié que le groupe était "sonné". "C'est un coup très dur, on ne s'attendait pas à commencer comme ça", a-t-il admis. "Ça fait très mal", a consenti Lautaro Martinez, qui a vu son but refusé par la VAR (28e). 

Le match nous échappe en un rien de temps

Lionel Scaloni, sélectionneur de l'équipe d'Argentine

Pourtant, l'Argentine avait parfaitement débuté son aventure dans ce Mondial, avec un but rapide de Lionel Messi sur penalty (10e, s.p). Mais, alors que la messe semblait être dite, les joueurs de l'Albiceleste, incapables de faire le break, se sont égarés dans le désert qatari. "Le but marqué rapidement nous a causé du tort, cela nous a induits en erreur", a analysé le septuple Ballon d'Or, qui s'est lancé dans une autocritique de sa sélection. "Nous savions que cela pouvait arriver de ne pas jouer de la meilleure des manières au premier match. Nous n'avons pas retrouvé le jeu, le fonctionnement que nous avions montré pendant longtemps. Et, au fil des minutes, avec un résultat contraire, les choses deviennent de plus en plus difficiles".

Un constat partagé par Lionel Scaloni, qui a évoqué "un jour triste" pour l'Argentine. "À la pause, on se disait que le match était bizarre, qu'un but pouvait tout changer. Et c'est ce qui s'est passé. (Les joueurs) sont tous très touchés, mais pensent déjà à inverser la situation. Tout le monde nous donnait favori avant le match, mais on sait que ce genre de choses peut arriver dans un Mondial. Parfois, tu peux être infiniment supérieur, mais en un but, ta dynamique change complètement", a détaillé le sélectionneur. "Le match nous échappe en un rien de temps, sans que l'on s'en rende compte, on est à 2-1."

Que les gens aient confiance

Lionel Messi, capitaine de l'équipe d'Argentine

"C'est une défaite qui fait mal", a répété Lionel Messi, qui a appelé à l'union sacrée autour de l'Albiceleste. "(Nous devons être) plus unis que jamais. Ce groupe, comme il l'a déjà démontré par le passé, est fort et maintenant il doit l'être plus que jamais. C'est une situation qu'on n'a jamais eu à vivre, ça faisait longtemps qu'on n'avait pas eu à traverser un coup aussi dur", a expliqué le numéro 10 argentin, dont la sélection n'avait plus goûté à la défaite depuis 36 matchs et une demi-finale de la Copa America perdue contre le Brésil (2-0), le 2 juillet 2019. "Nous devrons montrer que nous sommes un vrai groupe."

Lire aussi

"Que les gens aient confiance, que ce groupe ne va pas les décevoir", a-t-il lancé. "Maintenant, il est temps de tourner la page et de penser à battre le Mexique pour nous mettre à l'aise (samedi 26 novembre, à 20h en direct sur TF1 et en live commenté sur TF1info). Nous avons dit que nous étions venus pour gagner tous les matchs. Eh bien, maintenant, nous devons le faire."


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info