La Coupe du monde 2022 sur TF1
En Direct

EN DIRECT - Coupe du monde 2022 : Messi fustige l'arbitrage après la qualification de l'Argentine

Publié le 9 décembre 2022 à 8h00, mis à jour le 9 décembre 2022 à 23h58
JT Perso

Source : TF1 Info

L'Argentine s'est qualifiée ce vendredi en demi-finale de la Coupe du monde après sa victoire aux tirs au but face aux Pays-Bas.
Après la rencontre, Léo Messi s'en est pris à l'arbitre, qu'il accuse de ne pas avoir été "à la hauteur".
Suivez les dernières informations.

MESSI REMONTÉ CONTRE L'ARBITRAGE


Malgré la qualification de l'Argentine en demi-finale, Léo Messi est remonté contre l'arbitre de la rencontre face aux Pays-Bas, l'Espagnol Mateu Lahoz. "Les gens l'ont vu... Je crois que la Fifa doit s'occuper de ça. On ne peut pas mettre un arbitre comme cela pour un match d'une telle envergure. L'arbitre ne peut pas ne pas être à la hauteur", a-t-il taclé au coup de sifflet final.


Les deux hommes se sont croisés à des dizaines de reprises lorsque Messi évoluait dans le championnat espagnol.

ALISSON


"Ce n'est pas le résultat que nous espérions, mais nous pouvons être fiers de l'engagement de chaque joueur. A mon avis, nous ne méritions pas de perdre, mais c'est le football. Nous avons de jeunes talents qui vont s'améliorer encore, nous allons apprendre de cette Coupe du monde. Mais c'est difficile de parler d'avenir, là, maintenant, parce que ça fait mal. Qu'est-ce qui n'a pas marché? Le football, c'est le football qui n'a pas marché, tout peut arriver. Les gens parlaient de nous comme d'un favori pour ce que nous produisions sur le terrain, pour la qualité de nos joueurs. Mais nous n'avons pas de regrets, nous referions tout pareil, car nous nous sommes battus. Nous étions prêts à essayer de gagner cette Coupe du monde", a déclaré le portier brésilien, Alisson Becker,  après la défaite des Brésiliens contre la Croatie.

NEYMAR


"Je ne garantis pas à 100 % que je reviendrai" en sélection du Brésil a déclaré la star de la Seleçao Neymar après l'élimination de son équipe vendredi contre la Croatie (1-1, 4 tab à 2) en quart de finale du Mondial-2022 au Qatar. 


"J'ai besoin d'analyser, de réfléchir un peu plus à ce qui est bon pour moi et pour l'équipe nationale", a ajouté l'attaquant de 30 ans, visiblement secoué par l'élimination de son équipe, lors de son passage dans la zone mixte du stade Education City de Doha, où se jouait le match.

TITE


Le sélectionneur du Brésil, Tite, devrait quitter son poste après la défaite brésilienne contre la Croatie lors des quarts de finale de la Coupe du monde (1-1, 4-2 t.a.b), comme il l'avait annoncé avant le début du Mondial. "La défaite est douloureuse. Je pars en paix avec moi-même. C'est la fin d'un cycle", a déclaré l'homme âgé de 61 ans.

AL-BAYT

CASEMIRO 


"C'est difficile de trouver les mots. Il faut relever la tête, la vie continue. Nous sommes tristes. Tout le monde a fait de son mieux. C'est énervant. Surtout comme ça. On avait le match en main et il nous a échappé. C'est difficile. On croyait dans notre travail, on faisait du super boulot, l'ambiance était bonne. Mais c'est comme ça le foot. Ça arrive", a déclaré le milieu de terrain brésilien après la défaite contre la Croatie.

THIAGO SILVA


"On n'est pas habitué à prendre des buts comme ça en contre-attaque. On s'est un peu désorganisé. C'est difficile, mais autant il y a de la tristesse, autant il faut que la vie continue, qu'on relève la tête. On n'a pas le choix. On est fier de ce qu'on a accompli mais malheureusement, ça fait partie du football. J'ai vécu quelques déceptions dans ma vie et quand on n'atteint pas un objectif important qu'on s'est fixé, ça fait très mal. Je suis un gars qui se relève chaque fois qu'il tombe, ça ne va pas changer aujourd'hui. Malheureusement, je ne remporterai pas ce trophée comme joueur. Mais avec une autre fonction, qui sait", a déclaré le Brésilien après la défaite contre la Croatie.

LIVAKOVIC


"Je remercie les supporters croates présents ce soir, ils nous ont soutenus tout le match. Nous sommes des combattants, nous donnons tout ce que nous avons. Nous sommes expérimentés, nous sommes élevés comme des guerriers, nous n'épargnons jamais nos efforts, c'est la recette du succès. Maintenant prenons match après match, nous verrons jusqu'où cela nous mène", a déclaré le portier croate après la victoire contre le Brésil.

NEYMAR ÉGALISE PELÉ

BRÉSIL

LIVAKOVIC

LIVAKOVIC

PAYS-BAS- ARGENTINE


Un compte Twitter  qui rend habituellement hommage à Johan Cruyff a posté un montage du joueur néerlandais et de Diego Maradona.

ÉQUIPE DE FRANCE


Les vingt-quatre joueurs de l'équipe de France ont tous pris part au début de l'entraînement collectif, vendredi à Doha, à la veille du quart de finale du Mondial contre l'Angleterre, a constaté un journaliste de l'AFP.


Kylian Mbappé et ses partenaires ont débuté la séance par un échauffement léger, avec et sans ballon, sous la supervision du sélectionneur adjoint Guy Stéphan, lors du premier quart d'heure ouvert aux médias. Le sélectionneur Didier Deschamps semble pouvoir disposer de l'ensemble de son effectif pour affronter l'Angleterre, samedi (20h00) à al-Khor.


Parmi les titulaires habituels, le défenseur Jules Koundé et le milieu Aurélien Tchouaméni sont sous la menace d'une suspension pour une éventuelle demi-finale en cas de nouvel avertissement. Le premier a reçu un carton jaune face au Danemark (2-1) au deuxième match de groupe et le second, en huitième de finale contre la Pologne (3-1).

"LA GUERRE" 


Interrogé sur la rivalité entre la France et l'Angleterre, John Terry a estimé qu'il s'agissait d'un "match spécial". "Les joueurs se connaissent, ils s'affrontent durant la saison en Europe, voire même en Premier League... Il y aura du respect, mais ça va être la guerre", prévient l'ancien défenseur international anglais. 

"RASSEMBLER LES MAROCAINS"


 À la veille du match contre le Portugal, le sélectionneur marocain Walid Regragui compte bien s'appuyer sur le soutien du monde arabo-musulman pour continuer de rêver. 


"Si on a pu rassembler les Marocains autour du football pour une période donnée, cela vaut plus que tout, plus que l’argent et même plus que les titres. C’est bien, mais il ne faut pas s’arrêter là, et je l’ai dit aux joueurs. On a rendu des gens heureux mais on n’est pas venus que pour cela. On est venus pour gagner des matchs et aller le plus loin possible", a exhorté le technicien en conférence de presse. 


"Le fait qu’avec les résultats et l’ambiance qu’il y a, et quand on sent l’énergie positive qui nous pousse, les gens s’identifient à nous et c’est tant mieux. [...] Je le répète, c’est bien ce qu’il se passe à l’extérieur car on rend des gens heureux. Mais on n’oublie pas que l’on est dans la compétition", continue l'ancien international marocain. "Ce qui nous importe, c'est de gagner le match de samedi pour rentrer dans l’histoire et aller en demi-finale", conclut-il.

LES ANGLAIS AU COMPLET 


À 24 heures d'affronter la France, le groupe anglais est au complet. Les 25 joueurs toujours présents au Qatar (Ben White est rentré en Angleterre pour des raisons personnelles) sont à l'entraînement ce vendredi, dont Raheem Sterling. Pour rappel, l'attaquant de Manchester City avait raté le huitième de finale contre le Sénégal (3-0) en raison d'un cambriolage survenu à son domicile.  

BIENTÔT L'HEURE...


Dans moins d'une heure, le premier quart de finale de cette Coupe du monde va commencer. Découvrez, en notre compagnie, les compositions des deux équipes ⬇️

"FREED FROM DESIRE"


La chanteuse Gala est "heureuse" de voir son tube de 1996 "Freed from desire" repris par les Bleus au Mondial au Qatar. 


"Freed from desire, c'est un morceau qui parle d'énergie et de résilience, je comprends qu'on l'associe à la volonté de marquer un but", explique-t-elle. "Je suis heureuse que les joueurs français la chantent, car la France m'a toujours bien reçue, j'ai été disque de diamant ici et j'y suis en ce moment, mais cette chanson a connu bien d'autres vies, a uni tellement de personnes différentes, c'est ça qui me réjouit", poursuit-elle. 

LE MONDE ARABE DERRIÈRE LE MAROC 


Qualifié pour les quarts de finale de la Coupe du monde, le Maroc reçoit un soutien qui va bien au-delà de ses frontières. "Le Maroc, c'est comme l'Algérie! J'espère qu'ils iront loin", confie à l'AFP un commerçant algérien, Omar Boubaker. Les relations extrêmement tendues entre Rabat et Alger n'empêche pas ce supporter d'être derrière les Lions de l'Atlas au Qatar. 


Venu seul de Paris pour soutenir sa sélection, l'étudiant marocain Oussama Qablani confie avoir vite traversé sa solitude grâce à "l'unité arabe" autour de son équipe, avec "l'impression d'être à Casablanca ou à Rabat". "L'état d'esprit qui rassemble les Arabes ici est unique et sans précédent", estime l'homme de 26 ans, vêtu d'un maillot rouge. 


"On sent que tout le monde est avec nous", abonde Aïcha, une sexagénaire marocaine séjournant à Doha. 

LA CROATIE CHAMPIONNE DU MONDE DES PROLONGATIONS


La Croatie affronte le Brésil ce vendredi (16h), en quarts de finale de la Coupe du monde. Pour parvenir jusque-là, les Vatreni se sont qualifiés au forceps contre le Japon (1-1, 3-1 tab). Comme souvent ces dernières années, les coéquipiers de Luka Modric ont dépassé les 90 minutes de jeu dans ce match couperet.

Sports
La Croatie championne du monde des prolongations

La Croatie championne du monde des prolongations

LES BLEUS FAVORIS MAIS...


La France affronte l'Angleterre (samedi, 20h) en quarts de finale de cette Coupe du monde 2022. Un affrontement équilibré sur le papier, comme le confirme Opta. Selon le modèle prédictif du site de statistiques, les Bleus ont 54% de se qualifier contre la Perfide Albion. Ils partent donc légèrement favoris. Les joueurs de Didier Deschamps sont également créditées de la troisième probabilité la plus élevée d'arriver en finale (14,4%), derrière le Brésil (28%) et l'Argentine (16,5%).

MÉFIANCE SUR COUPS DE PIED ARRÊTÉS 


La France croise le fer avec l'Angleterre samedi soir (20h sur TF1) en quarts de finale de la Coupe du monde. Un match que les Bleus abordent avec prudence, redoutant notamment les coups de pieds arrêtés anglais, "une force", a estimé Didier Deschamps ce vendredi en conférence de presse. "Ils ont de la taille, des excellents tireurs", a abondé son capitaine Hugo Lloris.

RISQUE DE SUSPENSION


Menacés d'un match de suspension en cas de carton jaune contre l'Angleterre, Jules Koundé et Aurélien Tchouaméni ne doivent pas "jouer avec le frein à main", a insisté vendredi le sélectionneur Didier Deschamps. 


"Faut-il leur dire de faire attention ? Ils vont jouer à moitié, avec le frein à main. Ce n'est pas le but", a souligné le sélectionneur. "Ils sont exposés, mais ça fait partie de la compétition aussi. L'important, c'est qu'ils puissent se lâcher sur ce match-là et permettre à l'équipe d'atteindre son objectif", ajoute-t-il. "Il ne faut pas avoir de retenue, ce serait la pire des choses. Après, entre le dire et le faire, ce n'est pas toujours évident", conclut le technicien. 


En dehors de ces deux Bleus, aucun autre joueur ne risque d'être privé d'une éventuelle demi-finale. Chez les Anglais, personne n'est sous la menace d'une suspension.

TIRS AU BUT


À deux jours d’un quart de finale très attendu, les joueurs des deux sélections continuent de défiler en conférence de presse. Interrogé sur l’éventualité d’une fin de match à suspense, le milieu de terrain des Three Lions Kalvin Phillips a assuré que son équipe "s’était pas mal entraînée" aux penalties lors du tournoi.

DESCHAMPS SUR SON AVENIR


Interrogé sur son avenir, Didier Deschamps a botté en touche. "C'est le moment de me poser cette question, tiens", raille le sélectionneur. "C'est très gentil ce qu'a dit le président. Pour le reste, ma seule priorité, c'est ce qui nous attend avec ce quart de finale et l'objectif d'être en demi-finale", ajoute-t-il.  

PLAN ANTI-MBAPPÉ


"J'imagine que l'Angleterre prendra des dispositions, comme nos quatre adversaires précédents", reconnaît Didier Deschamps, au sujet de Kylian Mbappé. "Kylian a cette capacité à pouvoir faire des différences. Sur le dernier match, où il n'était pas au mieux de sa forme par rapport aux deux premiers, il a quand même été décisif. [...] Kylian restera toujours Kylian, avec cette capacité à être décisif", analyse le sélectionneur tricolore. 


"Kylian est dans son match, dans sa préparation", indique, de son côté, Hugo Lloris. "Il fait abstraction de ce qui peut être dit autour. Il n'a pas besoin de ça. Il a des objectifs bien précis, que ce soit individuellement ou avec l'équipe. Je le sens détaché, souriant, focus sur le match qui nous attend. À l'image de ce qu'il dégage depuis le début", souligne le gardien de Tottenham. 

L'ANGLETERRE, UNE ÉQUIPE EN PROGRESSION 


"Il y a une vraie progression" de l'Angleterre ces dernières années, estime Hugo Lloris. Cette équipe "est mature pour aller chercher un trophée. Elle était très près à l'Euro. Les Anglais sont ici pour gagner", rappelle le capitaine des Bleus. 


De son côté, Didier Deschamps n'a pas voulu identifier de point faible chez les Three Lions. "Ils n'en ont pas. Comme ça, c'est clair", lance-t-il. "L'Angleterre a des choses qu'elle fait peut-être moins bien", nuance-t-il toutefois. "Il faut faire en sorte de pouvoir identifier certains aspects où on pourrait leur faire mal", glisse le sélectionneur. Du côté des points forts, "DD" évoque " les phases de transition" - sur lesquelles "l'équipe anglaise est très performante" -, "dans le jeu" et "les coups de pied arrêtés". 

LLORIS, UN POINT FAIBLE ? 


En conférence de presse ce vendredi, Hugo Lloris n'a pas voulu répondre à ceux, en Angleterre, qui le désignent comme point faible des Bleus. "Le plus important, ça reste le terrain. On fait abstraction de tout ça", affirme le gardien des Bleus. "On n'a pas forcément besoin de motivation qui vient de l'extérieur pour un quart de finale de Coupe du monde. Ils ont leur opinion, il faudra répondre sur le terrain", martèle le portier. 

COUPS DE PIED ARRÊTES 


En conférence de presse de veille de match, les Bleus ont mis l'accent sur les coups de pied arrêtés. "Ils ont de la taille, des excellents tireurs", a rappelé Hugo Lloris. "Tous les détails vont compter. On connaît l'importance des coups de pied arrêtés à ce niveau, il faudra être solide. C'est un aspect du match auquel il faudra répondre présent", martèle le capitaine tricolore. 


Même son de cloche du côté de Didier Deschamps. "C'est une force de cette équipe anglaise, parce qu'elle a marqué pas mal de buts sur ces phases arrêtés", indique le technicien. Mais, "même si on a été certainement plus performants à certaines périodes, on a toujours cette capacité à être dangereux" de l'autre côté du terrain, note le sélectionneur. 

CÉLÉBRATIONS


Avant même le début de la compétition, les joueurs brésiliens ont annoncé avoir préparé jusqu’à dix danses pour fêter chacun de leurs buts au Qatar.

Jugées irrespectueuses par certains, ces chorégraphies sont pourtant l’essence même de la culture brésilienne, rappelle le sélectionneur Tite.

JOYEUX ANNIVERSAIRE


Bixente Lizarazu fête aujourd'hui ses 53 ans. Désormais au commentaire des matchs des Bleus sur TF1 aux côtés de Grégoire Margotton, l'ancien latéral gauche tricolore s'est constitué, en près de 20 ans de carrière, l'un des plus beaux palmarès du foot français. 

OBJECTIF DERNIER CARRÉ


Les deux premiers billets pour les demi-finales vont donc être décernés ce vendredi. D'un côté, l'Argentine de Lionel Messi veut garder vivace son rêve de troisième étoile contre les Pays-Bas de Louis Van Gaal, toujours invaincus depuis le retour aux affaires du technicien. 


De l'autre, le Brésil devra se méfier d'une Croatie expérimentée et devenue experte des matchs accrochés à rallonge (les coéquipiers de Luka Modric ont joué sept prolongations lors de leurs huit dernières rencontres à élimination directe lors d'une compétition majeure).

BIENVENUE 


Bonjour à toutes et tous, bienvenue dans ce direct pour suivre avec nous cette première journée consacrée aux quarts de finale, avec Croatie-Brésil (16h en live commenté sur TF1info) et Pays-Bas-Argentine (20h sur TF1 et en live commenté sur TF1info).  

Avec cinq étoiles accrochées à son maillot, le Brésil part favori d'un alléchant quart de finale du Mondial-2022 contre la Croatie vendredi au stade Education City (16h), une affiche qui oppose deux purs pays de football.

Avec un Neymar remis de son entorse à la cheville droite, un Richarlison insatiable - auteur de trois buts dont deux époustouflants -, un Raphinha déchaîné, l'équipe de Tite tourbillonne autour de ses adversaires. Elle rêve en outre d'une possible demi-finale de légende contre son grand rival argentin, qui dispute son quart de finale contre les Pays-Bas vendredi dans la soirée (vendredi).

Mais si les Croates acceptent d'endosser le maillot de l'outsider, ils ont un tout autre programme en tête.

Le programme des quarts de finale de la Coupe du monde : 

Vendredi 9 décembre

16h : Croatie-Brésil (Education City Stadium) en direct sur beIN SPORTS

20h : Pays-Bas-Argentine (Lusail Stadium) en direct sur TF1 et beIN SPORTS

Samedi 10 décembre

16h : Maroc-Portugal (Al Thumama Stadium) en direct sur TF1 et beIN SPORTS

20h : France-Angleterre (Al Bayt Stadium) en direct sur TF1 et beIN SPORTS


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info