Équipe de France : après la fronde des Bleues, Wendie Renard se sait "attendue au tournant"

Publié le 6 avril 2023 à 19h12, mis à jour le 7 avril 2023 à 10h10

Source : Sujet TF1 Info

Elle a mené la fronde des Bleues ayant conduit au départ de Corinne Diacre.
De retour en équipe de France, Wendie Renard est revenue, jeudi 6 avril, sur cette période délicate, "assumant" s'être opposée à son ancienne sélectionneuse.
"Je n'ai mis d'ultimatum à personne", s'est-elle défendue, à la veille de France-Colombie, premier match d'Hervé Renard sur le banc tricolore.

"On va les attendre au tournant." Tel avait été le message d'Hervé Renard à destination des frondeuses, qui avaient exigé le départ de l'ancienne sélectionneuse, Corinne Diacre. "Elles ont revendiqué des choses. En toute objectivité, je pense qu'on peut dire qu'elle les ont obtenues. Mais elles ont des devoirs, elles le savent. Les responsabilités sont décuplées", avait affirmé le nouveau patron des Bleues, le 31 mars, lors sa présentation au siège de la Fédération française de football (FFF). Une responsabilité que Wendie Renard, première joueuse cadre à s'être mise en retrait de l'équipe de France pour réclamer du changement, avant d'être suivie par ses coéquipières, Kadidiatou Diani et Marie-Antoinette Katoto, est prête à endosser. 

Convoquée pour la première fois depuis l'éviction de Corinne Diacre, le 9 mars, la Martiniquaise de 32 ans, qui a été confortée dans son rôle de capitaine qu'elle occupait auparavant, s'est dit consciente des attentes autour d'elle. "C'est normal, quand on dit certaines choses, surtout une joueuse d'expérience comme moi, forcément je serai attendue au tournant. Mais je n'ai pas attendu ce genre de décision pour être attendue au tournant", a expliqué, jeudi 6 avril, la défenseure aux 142 capes lors du point presse organisé à la veille du baptême du feu d'Hervé Renard, contre la Colombie. "Ça fait très longtemps que je joue au plus au niveau, à tous les matchs je suis attendue, scrutée. Il n'y a pas une attente Wendie Renard, mais une attente équipe de France." 

Je n'ai mis d'ultimatum à personne
Wendie Renard, capitaine de l'équipe de France

"L'équipe de France ne m'appartient pas", a-t-elle assuré, démentant toute forme de pression. "Je me suis exprimée, ça a été dur, mais c'était mon choix, je l'ai assumé et je l'assumerai. Je n'ai mis d'ultimatum à personne, à aucun moment."

Désormais sous les ordres de son homonyme, qu'elle a "suivi dans toutes les équipes qu'il a entraînées", Wendie Renard a partagé son "plaisir" de "repartir sur un projet intéressant et rempli de détermination". "C'est un nouveau projet qui repart, avec un nouveau coach, un nouveau staff. C'est un élan positif, on a envie de surfer dessus", a-t-elle indiqué, à un peu plus de trois mois de la Coupe du monde en Australie et en Nouvelle-Zélande (20 juillet-20 août). "Aujourd'hui on est là pour le même but, le même objectif commun. Je donnerai tout personnellement et on fera tout collectivement pour les atteindre ensemble."


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info