Raphaël Varane, une décennie dorée en Bleu

Publié le 2 février 2023 à 16h35

Source : Sujet TF1 Info

Raphaël Varane a annoncé ce jeudi qu'il ne rejouerait plus sous le maillot de l'équipe de France.
Un choix étonnant pour le vice-capitaine des Bleus, âgé de 29 ans, après une décennie à porter la défense tricolore.

Qu'il semble loin le temps où l'un des plus grands espoirs du football français débutait face à la Géorgie, au Stade de France, un soir de mars 2013. Le début d'un chapitre désormais refermé. Sur ses réseaux sociaux, Raphaël Varane a annoncé ce jeudi prendre sa retraite internationale, six semaines après la finale perdue en Coupe du monde face à l'Argentine.

Une annonce aux airs de surprise, tant le joueur de Manchester United, 29 ans, était encore promis à des années d'activité, lui le taulier de la défense tricolore. Du haut de ses 93 sélections, le natif de Lille avait tout pour emmener la nouvelle génération à l'Euro 2024 et à la Coupe du monde 2026. Il en a finalement décidé autrement, près de dix ans après sa première sélection.

Sous le maillot bleu, Raphaël Varane a touché les étoiles, après avoir gravi peu à peu tous les échelons. Sa première apparition dans le groupe France remonte à août 2012, pour la toute première liste de Didier Deschamps, son seul sélectionneur. Il est alors âgé de 19 ans, vient de signer au Real Madrid depuis un an après avoir été formé au RC Lens, mais doit encore attendre quelques mois avant de porter officiellement le maillot frappé du coq.

Soir de première avec Pogba

Le 22 mars 2013, le sélectionneur l'aligne face à la Géorgie (3-1), pour les éliminatoires du Mondial 2014. Une première titularisation qu'il fête en compagnie de Paul Pogba, lui aussi nouveau Bleu. Raphaël Varane fait ses preuves, et Didier Deschamps, qui entrevoit "beaucoup de qualités et de potentiel", le reconduit trois jours plus tard, face au champion d'Europe espagnol (0-1). Le début d'une grande histoire.

Mais Varane, qui s'impose dans le même temps sous les couleurs madrilènes, est stoppé dans son élan. Il manque les deux rassemblements suivants, la faute à une déchirure du ménisque externe. "DD" ne l'oublie pas et le rappelle sept mois plus tard. Immédiatement, le jeune défenseur retrouve une place de titulaire qu'il ne quittera quasiment jamais. Entre juin 2014 et mars 2016, il dispute 24 rencontres consécutives en Bleu, et s'offre même le luxe de porter le brassard de capitaine à deux reprises en l'absence d'Hugo Lloris, tout récent retraité lui aussi.

Absent en 2016, indéboulonnable en 2018

Devenu pièce maîtresse du onze tricolore, Raphaël Varane est à nouveau rattrapé par son corps. En 2016, il doit renoncer à l'Euro en France, touché à la cuisse. Le premier gros coup dur de sa carrière internationale. Là encore, il rebondit et retrouve rapidement les Bleus. Sa place de titulaire aussi. Il monte peu à peu en puissance, dispute le Mondial 2018, et inscrit même un but en quarts de finale, face à l'Uruguay (2-0). La suite est encore gravée dans les mémoires : Raphaël Varane remporte la Coupe du monde, sans avoir manqué la moindre minute de jeu de toute la compétition.

Indéboulonnable dans l'esprit de Didier Deschamps, il enrichit son palmarès international trois ans plus tard, en remportant la Ligue des Nations en 2021. Fin 2022, alors que l'hypothèse de sa retraite planait déjà dans son esprit - il y réfléchit depuis "plusieurs mois", admet-il sur Instagram -, il passe tout proche du forfait pour le Mondial au Qatar en se blessant avec Manchester United. Une frayeur pour Didier Deschamps, qui le convoque tout de même.

Raphaël Varane dispute ses dernières secondes sous le maillot bleu lors de la finale, face à l'Argentine. Comme un symbole, c'est sans lui que les Bleus s'inclinent aux tirs au but, quelques minutes après sa sortie du terrain, à bout de forces, au bord des larmes.

Au total, Raphaël Varane aura disputé 93 rencontres sous le maillot de l'équipe de France, le 13e meilleur total de l'histoire des Bleus, dont 90 titularisations, avant même ses 30 ans. Il quitte l'équipe de France auréolé de l'un des plus beaux palmarès du football tricolore. Et laisse désormais les jeunes "prendre la relève".


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info