Euro féminin de football UEFA 2022

Euro 2022 - France-Belgique sur TF1 : 3 bonnes raisons de regarder le 14 juillet des Bleues

Propos recueillis par Yohan ROBLIN
Publié le 13 juillet 2022 à 17h28, mis à jour le 20 juillet 2022 à 15h49
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Football - Euro Féminin

Revoilà les Bleues dans cet Euro, quatre jours après leurs débuts en fanfare contre l'Italie (5-1).
Un feu d'artifice face à la Belgique, jeudi 14 juillet (21h, à suivre sur TF1), les propulserait en quarts de finale.
Consultante pour TF1, l'ancienne numéro 10 Camille Abily nous dit pourquoi il ne faut pas rater ce match.

Une victoire et rien d'autre. Idéalement lancées dans cet Euro anglais, à la faveur de la gifle donnée à l'Italie (5-1), dimanche 10 juillet, les Bleues peuvent déjà valider leur qualification pour les quarts de finale. Un succès contre la Belgique, jeudi 14 juillet (dès 20h50, en direct sur TF1 et en live commenté sur TF1info), au New York Stadium de Rotherham, leur assurerait une place dans le "Final 8", où ont pris place deux autres candidates annoncées au titre : l'Angleterre, le pays hôte du tournoi, et de l'Allemagne, l'équipe la plus couronnée dans l'histoire de la compétition, avec 8 titres sur les 12 premières éditions.

Avant même leur dernier match, contre l'Islande, le 18 juillet, les joueuses de Corinne Diacre, en quête du premier titre majeur de leur histoire, ont l'occasion de remplir la première partie de leur mission face à l'adversaire le moins expérimenté de leur poule. Un match dit de la confirmation pour l'ex-internationale tricolore Camille Abily (183 sélections), consultante pour TF1 pendant la compétition. À quelques heures de France-Belgique, l'ancienne meneuse de jeu des Bleues, qui voit ses anciennes coéquipières continuer sur le même tempo, donne à TF1info trois bonnes raisons de passer son 14 juillet au soir devant la télévision. 

L'ENJEU

"Il va falloir confirmer les bons débuts, cette bonne première période contre l'Italie et, bien sûr, assurer la qualification pour les quarts de finale dès ce deuxième match. De ce côté-là, je ne me fais pas trop de souci, surtout contre un adversaire comme la Belgique. Je m'attends à voir encore une belle équipe de France. On devrait avoir le droit à un beau match avec des buts."

"J'espère que les Bleues seront aussi efficaces que face aux Azzurre. Elles ont marqué très très vite, et ce serait bien de faire pareil. On a un vrai potentiel offensif à exploiter. On a un trio d'attaque et des milieux qui sont de très très haut niveau. Ce qui est intéressant, c'est qu'on a aussi une profondeur de banc qui est capable d'apporter un plus. Quand il y a un peu de fatigue, on est capable de remettre une couche avec des bonnes rentrées. Il faut continuer sur notre lancée. Défensivement, il y a effectivement une ou deux corrections à apporter, mais les imperfections qu'on a pu voir sont aussi venues parce que la rencontre était pliée à la pause. Inconsciemment, il n'y a pas la même concentration. Je n'ai pas d'inquiétude pour les prochains matchs." 

Lire aussi

L'ADVERSAIRE

"Pour moi, la France est supérieure à la Belgique. Mais, pour bien les connaître, je sais que les Bleues vont aborder cette rencontre avec beaucoup de sérieux et du respect pour cette équipe belge. Pour vous le dire franchement, je serais très surprise de les voir prendre le match à la légère. Que ce soit aussi bien de la part des joueuses que du staff. Ce n'est pas le style de l'équipe de France. Les filles vont vouloir prendre cette rencontre par le bon bout. Même si c'est la Belgique en face, un adversaire moins reconnu, ça reste quand même un match de championnat d'Europe. Ce n'est pas rien. Elles le préparent de la meilleure des manières .Elles auront à cœur de faire un gros match pour remplir leur objectif qui est de se qualifier pour les quarts."

"Intrinsèquement, il n'y a pas photo entre les deux effectifs, mais la Belgique est un collectif qui a quelques atouts offensifs, en particulier son attaquante Janice Cayman, qui joue à l'OL. Il faudra faire attention à la transition et à l'équilibre de l'équipe sur les contres belges. On devrait avoir une possession assez favorable, avec un bloc positionné plus haut dans le camp adverse, donc gare à ne pas laisser trop d'espaces dans notre dos. Leurs attaquantes sont capables de marquer à tout moment."

Lire aussi

LA JOUEUSE À SUIVRE

"Cet Euro doit servir de confirmation pour Delphine Cascarino. Elle a un talent exceptionnel, on l'a encore vu face à l'Italie. Elle est capable d'apporter beaucoup à cette équipe de France, par des capacités remarquables d'élimination et de percussion. Il faut juste qu'elle soit, comme elle l'a été lors du premier match, plus efficace devant le but. Elle a une très bonne frappe, mais elle ne prend pas assez sa chance ou pas toujours dans de bonnes positions. C'est son petit péché mignon. Si elle a performé dans les équipes jeunes (vainqueure du Mondial U17 et de l'Euro U19, finaliste de la Coupe du monde U20, ndlr), elle doit maintenant confirmer avec les A. Elle doit faire preuve de plus de régularité. À l'OL, elle manque encore un petit peu par moments."

Le Studio Bleu - Delphine Cascarino : "Je me sens de mieux en mieux à gauche"Source : Football - Euro Féminin
JT Perso

"Plus globalement, on a une force de percussion incroyable. Que ce soit Kadi (Diani), Sakina (Karchaoui), Selma (Bacha) ou Delphine (Cascarino), ça va à 10.000 km/h sur les ailes. Ça percute à une vitesse folle, le niveau est exceptionnel et c'est très difficile à arrêter. Je pense que ça fait peur à nos adversaires, même s'il y a, évidemment, de la qualité ailleurs. L'Allemagne a Klara Bühl. L'Angleterre, aussi, c'est vraiment pas mal avec (Lauren) Hemp et (Beth) Mead. Ça élimine, c'est d'une grosse efficacité, mais c'est moins puissant que chez nous. Je pense qu'on est une équipe complète, armée pour faire mal."


Propos recueillis par Yohan ROBLIN

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info