Euro féminin de football UEFA 2022

"Dans le vestiaire, ça crie, c'est la folie" : des Bleues au nirvana et en demies

Yohan ROBLIN
Publié le 24 juillet 2022 à 0h50, mis à jour le 24 juillet 2022 à 1h16
JT Perso

Source : Football - Euro Féminin

Poussées en prolongation, les Bleues ont fait tomber les Pays-Bas (1-0), en quarts de finale, samedi 23 juillet.
Ce succès face aux tenantes du titre leur permet de retrouver les demi-finales d'un grand tournoi dix ans après.
Au coup de sifflet final, les joueuses tricolores ont laissé exploser leur joie d'avoir enfin brisé la malédiction.

Dix ans qu'elles attendaient ça. Après cinq éliminations consécutives en quarts de finale d'un grand tournoi (Coupe du monde, Jeux olympiques et Euro compris), les Bleues ont mis fin à cette série malheureuse face aux Pays-Bas (1-0), samedi 23 juillet. Poussée en prolongation par les tenantes du titre, l'équipe de France a acquis sa qualification pour les demi-finales, une première depuis les JO de Londres en 2012, grâce à un penalty obtenu par Kadidiatou Diani et transformé par Ève Périsset (102e).

Un but synonyme de délivrance pour les Tricolores, qui vont découvrir le carré final de l'Euro, pour la première fois, face à l'Allemagne, mercredi 27 juillet (à 21h, en direct sur TF1 et en live commenté sur TF1info). Un soulagement pour Corinne Diacre, qui a fixé pour objectif à ses joueuses d'atteindre la finale à Wembley, le 31 juillet. "Il nous aura fallu la prolongation et un penalty. On aura eu du mal, mais je pense ce (samedi) soir que la victoire est largement méritée", a soufflé au micro de TF1 la sélectionneuse tricolore.

Corinne Diacre : "On méritait largement cette victoire"Source : Football - Euro Féminin
JT Perso

"Maintenant, c'est une première étape. Il faut qu'on se repose, on va souffler un petit peu, parce qu'on enchaîne la demi-finale dans trois jours. On a réussi à aller jusqu'au bout, à ne rien lâcher et à continuer d'insister. Le groupe est largement récompensé." "Les filles n'ont rien lâché et je trouve que c'est beau, c'est bien. (...) La persévérance de ce soir a payé", a-t-elle ajouté sur Canal+. 

Aujourd'hui, on a fait quelque chose d'énorme

Kadidiatou Diani, attaquante de l'équipe de France

Le plafond de verre des quarts brisé, le vestiaire tricolore a savouré pleinement la qualification. "On a célébré comme il fallait. Ça a duré plusieurs minutes. Tout le monde était là", a raconté Ève Périsset, auteure du but qui envoie les Bleues en demi-finales. "On a vraiment fêté la victoire et ça nous fait du bien. On va la fêter encore un peu dans le bus avant de rentrer au camp de base." 

"Ça fait très longtemps que les Bleues n'avaient pas atteint les demi-finales. On l'a fait, on est très très heureuses. (...) On a tout donné, on a laissé notre corps sur le terrain. Franchement, je n'ai pas les mots", a assuré de son côté Selma Bacha, désignée "meilleure joueuse" du match. "Dans le vestiaire, ça crie, c'est la folie", a-t-elle affirmé, évoquant "des larmes de joie".

Lire aussi

"On a réussi à briser cette malédiction", s'est réjouie l'attaquante tricolore Kadidiatou Diani, qui est allée provoquer le penalty capital. "C'est vrai qu'on avait eu du mal à dépasser ce stade. On est vraiment très heureuse. Aujourd'hui, on a fait quelque chose d'énorme." Et les Bleues l'assurent, elles n'ont pas l'intention de s'arrêter en si bon chemin. "On espère aller le plus loin possible."


Yohan ROBLIN

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info