Euro féminin de football UEFA 2022

Islande-France : la fusée Melvine Malard a (encore) frappé

Maxence GEVIN
Publié le 19 juillet 2022 à 0h08
JT Perso

Source : Football - Euro Féminin

Révélation de la saison sous le maillot de l'Olympique Lyonnais, Melvine Malard a marqué son premier but dans une grande compétition avec la tunique tricolore, ce lundi contre l'Islande (1-1).
Buteuse dès la première minute, elle devient, du haut de ses 22 ans, la plus jeune joueuse française à trouver le chemin des filets dans une compétition majeure (Euro et Coupe du monde).

Idéal pour la suite. Titularisée à la pointe de l'attaque après la blessure de Marie-Antoinette Katoto, Melvine Malard a réalisé une excellente prestation ce lundi contre l'Islande (1-1). Dans un troisième et dernier match de poules, sans enjeu, la Lyonnaise a notamment trouvé le chemin des filets dès la première minute de jeu. 

Le but le plus rapide de l'Euro

Après un ballon récupéré au milieu de terrain, l'attaquante s'est d'abord illustrée par une jolie talonnade dans le mouvement à destination de Clara Mateo. Déjà décisive contre la Belgique, la Parisienne a ensuite accéléré puis parfaitement retrouvé sa coéquipière à l'entrée de la surface adverse. Sans se poser de question, la joueuse de l'Olympique Lyonnais a trompé Sigurdardóttir, la portière islandaise, d'une frappe croisée du gauche en première intention. Elle a ensuite célébré sa réalisation en dessinant la lettre "M" avec ses doigts et en criant "Marie" face aux caméras, un hommage appuyé à Katoto. "Je voulais marquer ce soir, et faire une dédicace à Marie", a-t-elle expliqué sur TF1, "elle est là pour nous, on est là pour elle". 

Cette réalisation, survenue au bout de 46 secondes, est la plus rapide de cet Euro 2022. Mieux, la joueuse de 22 ans et 20 jours devient la plus jeune buteuse de l’histoire de l’équipe de France dans un tournoi majeur (Euro et Coupe du monde). 

Polyvalente et juste techniquement

Plus globalement, Malard (16 sélections, 5 buts) a marqué des points auprès de Corinne Diacre, sa sélectionneuse, par sa disponibilité dans le jeu. Très rapide, elle s'est régulièrement rendue disponible dans la profondeur. N'hésitant pas à décrocher, elle s'est montrée très utile dos au but et dans la construction. À l'image de sa remise en une touche pleine de spontanéité en amont de l'ouverture du score, elle a fait preuve d'une grande propreté technique. "La coach a mis Malard à la place de Marie (Katoto). C'est une attaquante polyvalente. Elle a un sens du but aussi, on lui fait pleinement confiance, et je suis fière d'elle", s'est félicitée Sakina Karchaoui, latérale des Bleues. 

Justement, la buteuse a également su dissiper une grande partie des craintes sur sa capacité à occuper le rôle d'avant-centre, elle qui évolue dans une position plus excentrée en club. Trouvée à de nombreuses reprises dans la surface, elle aurait même pu signer un doublé plein d'opportunisme en reprenant à bout portant (et d'une superbe madjer) un centre tendu de Karchaoui (70'). La VAR est toutefois entrée en action pour signaler une position de hors-jeu.

Lire aussi

La Rhodanienne a finalement été remplacée à l'orée des 10 dernières minutes après un match plein. Place désormais aux quarts de finale contre les Néerlandaises, championnes d'Europe en titre. Quelque chose nous dit que Melvine Malard devrait être de la partie.


Maxence GEVIN

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info