Une grande majorité des joueurs de l'équipe de France sont arrivés à Clairefontaine ce mercredi pour commencer la préparation de l'Euro (14 juin-14 juillet).
L'occasion pour le sélectionneur Didier Deschamps de faire un tour des grands sujets d'actualité qui occupent la sélection tricolore.

Le compte à rebours est lancé. À un peu plus de deux semaines du début des championnats d'Europe des nations (14 juin-14 juillet), l'équipe de France entame ce mercredi sa préparation. Ainsi, la quasi-totalité des joueurs sélectionnés pour la compétition - hormis ceux qui participent à la finale de la Ligue des champions samedi 1er juin (21h) - sont arrivés au château de Clairefontaine. Après les quelques tests physiques habituels, les Bleus retrouveront le chemin de l'entraînement avec leurs deux matchs de préparation, contre le Luxembourg (5 juin, 21h) et le Canada (9 juin, 21h15), en ligne de mire. Comme de tradition, le sélectionneur Didier Deschamps est, lui, venu répondre aux questions des journalistes et faire un premier point sur la situation de l'équipe. 

Il n'y a pas d'inquiétude ni de doute sur le fait que Tchouaméni pourra être rétabli
Didier Deschamps

Sujet le plus brûlant actuellement, les blessures, et notamment celle d'Aurélien Tchouaméni, qui s'est imposé comme l'une des pièces indispensables du milieu de terrain tricolore. Touché au pied gauche et forfait pour la finale de C1 contre le Borussia Dortmund, le Madrilène "est en phase de réathlétisation". "Il est en activité, pas complète pour le moment, mais en suivant le protocole, il n'y a pas d'inquiétude ni de doute sur le fait qu'il pourra être rétabli", souligne l'ancien entraîneur de l'Olympique de Marseille. "Pour samedi, le délai est vraiment court, mais on sait ce qu'il va faire jusqu'à la finale. (Il faudra ensuite) évaluer au jour le jour la situation, mais il n'y a pas d'inquiétude particulière", ajoute-t-il. "Le délai de cicatrisation et de guérison est plus que jouable", assure-t-il encore. 

Mbappé dans le flou, Kanté de retour

Autre cadre de la sélection dans l'incertitude, pour une raison différente, Kylian Mbappé. En fin de contrat avec le Paris Saint-Germain, le natif de Bondy est toujours de l'expectative concernant sa future destination. Il n'a en tout cas, pour l'instant, encore rien officialisé à ce sujet. "Cela ne dépend pas de moi. Ils décideront quand ce sera le moment d'officialiser", pointe Didier Deschamps. "Dans la mesure du possible, je m'adapterai par rapport au collectif et à l'équipe de France", continue-t-il. Selon les informations de L'Équipe, "KM9" devrait attendre la finale de la Ligue des champions pour dévoiler l'identité de son futur club, lequel devrait, selon toute vraisemblance, être le Real Madrid. 

Enfin, ce mercredi est marqué par le retour de Ngolo Kanté, qui évolue actuellement en Arabie Saoudite, en sélection. Le milieu aux 53 capes a été rappelé pour pallier les multiples indisponibilités dans ce secteur de jeu. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne semble avoir jamais quitté les Bleus. "(Les retrouvailles) ont été normales, naturelles, souriantes", assure le sélectionneur. "Il connaît la maison, le château. Même s'il n'est pas venu depuis un petit moment, il n'est pas dépaysé. Il connaît et il a un beau sourire, comme tous les joueurs qui sont arrivés ce (mercredi) midi", plaisante encore le technicien. 

L'infatigable droitier de 33 ans vient aussi apporter son vécu et son expérience alors que plusieurs leaders français, à l'instar de Raphaël Varane et Hugo Lloris, ont tiré leur révérence ces derniers mois. Cela étant, le flambeau semble d'ores et déjà être passé, si l'on en croit le basque aux 150 matchs sur le banc tricolore. "Les relais ont été bien pris avec des responsabilités et un équilibre différents, mais je n'ai pas d'interrogation ou d'inquiétude par rapport au fonctionnement en interne. [...] Je n'ai pas de doute sur le côté leadership qui est important en interne, sur le terrain et en dehors", met-il en avant. "Capitaine et vice-capitaine, Kylian (Mbappé) et Antoine (Griezmann), ont, eux aussi, une très bonne expérience, ils savent leurs responsabilités par rapport au groupe", conclut-il. Il ne reste plus qu'à voir comment cela va se matérialiser sur le terrain. 


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info