Le Real Madrid et le Borussia Dortmund s'affrontent samedi 1ᵉʳ juin en finale de la Ligue des champions, à Londres.
Pour espérer soulever le trophée, les Espagnols devront réussir à tromper la vigilance de Gregor Kobel, gardien le plus cher du monde, selon les derniers calculs du CIES.
Cela tombe bien, ils peuvent compter sur leur arme fatale, Jude Bellingham, qui possède la plus grande valeur de la planète foot.

Un choc entre deux mondes. Le 1er juin prochain, le Borussia Dortmund et le Real Madrid s'affrontent en finale de la Ligue des champions. Un duel au sommet, disputé dans l'antre mythique de Wembley, entre deux formations que presque tout oppose. D'un côté, le monstre à l'effectif clinquant et au palmarès gargantuesque. De l'autre, un collectif aux noms bien moins ronflants et auquel l'étiquette de "perdant éternel" colle à la peau malgré une armoire à trophées qui ferait pâlir 95% des formations de la planète.  

Bellingham au sommet, Kobel gardien le mieux classé

Ce grand écart se retrouve logiquement sur le plan économique, en termes de valeur des joueurs. Sans surprise, les Merengue monopolisent les places au sommet du classement des plus hautes valeurs potentielles sur le marché des transferts, selon le modèle statistique élaboré par l’Observatoire du football CIES*. 

Avec la fin de contrat de Kylian Mbappé au Paris Saint-Germain, qui annihile de facto sa valeur d'échange (sans engagement, le Français peut être recruté sans avoir à débourser la moindre indemnité), c'est l'Anglais Jude Bellingham qui récupère le trône. Le polyvalent milieu de terrain, capable d'évoluer un cran plus haut sur le terrain et auteur d'une saison exceptionnelle (23 buts, 12 passes décisives toutes compétitions confondues), est évalué à... 280.4 millions d'euros. Ce chiffre est dopé par son jeune âge (20 ans) et son bail longue durée (lié au Real Madrid jusqu'en 2029), si bien que son premier poursuivant, Erling Haaland, est relégué très loin (255.3 millions d'euros). 

Top 20 des plus fortes valeurs marchandes du football mondial, selon le CIES.
Top 20 des plus fortes valeurs marchandes du football mondial, selon le CIES. - Observatoire du football CIES

Toujours du côté de la capitale espagnole, les deux attaquants brésiliens Vinicius Jr. et Rodrygo Goes figurent également dans le top 5, évalués respectivement à 240.8 et 220.7 millions d'euros. Derrière, pas moins de trois autres Madrilènes (Valverde, Camavinga, Tchouaméni) sont mieux classés que le premier footballeur du BVB. Il faut descendre jusqu'à Nico Schlotterbeck (68e, 76.5 millions d'euros) pour trouver trace du premier "Jaune et noir". L'attaquant Karim Adeyemi (92e, 66.4) et le gardien Gregor Kobel (93e, 66.3) figurent aussi dans ce top 100. Particularité non négligeable, le dernier rempart suisse est le portier le mieux valorisé par le CIES, juste devant l'Ukrainien du Benfica Lisbonne Anatoliy Trubin (66). 

Autrement dit, les spectateurs de Wembley auront sans doute le droit à plusieurs face-à-face entre joueur le plus cher du monde et le gardien le plus coûteux du globe. 

*Ces estimations font référence à 100% des droits de transfert, bonus inclus. Ce modèle a été bâti à partir des données récoltées sur environ 5500 transferts payants et en se basant sur de nombreux critères (comme l’âge, la durée de contrat, les minutes de jeu ou encore les résultats). 


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info