Lloris à la retraite internationale : qui pour lui succéder en équipe de France ?

Publié le 9 janvier 2023 à 21h00, mis à jour le 10 janvier 2023 à 10h01

Source : TF1 Info

Invité du 20H de TF1 ce lundi, le capitaine de l'équipe de France, Hugo Lloris, a annoncé prendre sa retraite internationale.
Tout juste prolongé, Didier Deschamps va devoir se trouver un nouveau gardien.
Une succession difficile, même si un favori se dégage.

La finale de la Coupe du monde perdue face à l'Argentine restera à jamais son dernier match avec l'équipe de France. Du haut de ses 145 sélections - un record -, Hugo Lloris a annoncé ce lundi prendre sa retraite internationale, au 20H de TF1. Plus de 14 ans après son premier match avec les Bleus, le capitaine de la sélection, 36 ans, devient le deuxième des 26 Tricolores appelés pour le Mondial au Qatar à se retirer, après Karim Benzema.

Pour Didier Deschamps, tout juste prolongé à la tête de l'équipe de France jusqu'en 2026, un casse-tête inédit se pose : qui pour prendre la place de Lloris, son numéro un dans les buts depuis sa prise de fonction en 2012 ? Un favori se dégage, mais plusieurs candidats devraient avoir leur mot à dire.

Mike Maignan, l'évidence

C'est sans doute le nom le plus évident pour devenir le nouveau titulaire dans la cage bleue. Mike Maignan, 27 ans, actuel portier du Milan AC, prend de plus en plus de poids dans l'esprit de Didier Deschamps. Appelé en équipe de France pour la première fois en 2019, il ne compte que cinq sélections avec les doubles champions du monde. Mais il a déjà commencé à bousculer la hiérarchie. En juin, le sélectionneur tricolore n'a pas hésité à lui faire commencer deux des quatre rencontres de Ligue des Nations, reléguant Hugo Lloris sur le banc pour la moitié du rassemblement.

Sur le terrain, il est le gardien qui offre le plus de garanties. En témoigne sa 24e place au Ballon d'Or 2022, troisième Français au classement derrière Karim Benzema et Kylian Mbappé (à égalité avec Christopher Nkunku). Des interrogations subsistent toutefois sur son état physique, lui qui a manqué le Mondial au Qatar sur blessure au mollet. "En septembre, il avait la possibilité de jouer les deux matchs (Hugo Lloris était forfait, NDLR), et il se blesse", déplorait Didier Deschamps avant la Coupe du monde. "Est-ce physique ? Y a-t-il un aspect psychologique ? Certainement aussi." Toujours absent en club, sa date de reprise demeure inconnue.

Alphonse Aréola et Steve Mandanda, les rescapés du Qatar

Face à l'incertitude Maignan, Didier Deschamps peut être tenté de tourner son regard vers le banc. Lors de la Coupe du monde, Steve Mandanda et Alphonse Aréola épaulaient Hugo Lloris. Le Rennais, 35 sélections, a disputé le troisième match de la phase de poules, face à la Tunisie (0-1). Revenu en équipe de France en septembre dernier après une absence d'un an, par choix de Didier Deschamps, Mandanda vit dans l'ombre de Lloris depuis 14 ans. Celui qui aura 38 ans lors du prochain rassemblement de l'équipe de France, en mars, ne représente pas une solution de long terme.

Alphonse Aréola, lui aussi habitué du groupe France, demeure un candidat. À 29 ans, il peut espérer rester au plus haut niveau encore quelques années, et ses rares sorties sous le maillot de l'équipe de France (5 sélections) ont laissé un souvenir plutôt positif. Mais sa situation en club interroge. L'ancien portier du PSG n'est pas titulaire avec West Ham et a disputé deux matchs de Premier League seulement depuis le mois d'août. Ce qui n'a pas empêché Didier Deschamps de l'emmener au Qatar. Pas sûr que cela suffise, cette fois, pour prétendre au rôle de titulaire de manière pérenne.

Alban Lafont, Illan Meslier, la jeunesse au pouvoir ?

Le sélectionneur des Bleus doit surtout se projeter sur du long terme, lui qui doit mener les Bleus jusqu'à la Coupe du monde 2026, a minima. Pour cela, il pourrait être tenté de faire confiance à Alban Lafont, bien connu des amateurs de football. Le portier du FC Nantes n'a que 23 ans, mais possède déjà une solide expérience : plus de 200 matchs de Ligue 1 sous les couleurs de Toulouse puis des Canaris, 38 avec la Fiorentina (Italie), et même des rencontres européennes ces derniers mois. Didier Deschamps observe avec attention les prestations de celui qui a évolué 14 fois avec l'équipe de France espoirs : il l'avait sélectionné pour la première fois lors du rassemblement de septembre 2022.

Un autre joueur, encore plus jeune, pointe le bout de son nez. Illan Meslier est titulaire à 22 ans à Leeds, dans le championnat anglais, qu'il a découvert dès ses 20 ans. Formé à Lorient, ce grand gabarit (1,97 m) est déjà un cadre de l'équipe de France espoirs (neuf sélections), dans laquelle Didier Deschamps aime piocher. Il semble promis à un bel avenir, tout comme Lucas Chevalier, 21 ans, devenu titulaire avec Lille, et qui a fêté en novembre dernier sa première cape avec les espoirs.

Outre sa place dans les buts, Hugo Lloris laisse vacant le brassard de capitaine, rôle qu'il a endossé sans discontinuer de 2011 à 2022. Raphaël Varane, le vice-capitaine, le remplacera-t-il ? Ou Didier Deschamps sera-t-il tenté de confier cette mission à Kylian Mbappé ? "Il y a quelque part un passage de témoin qui s'est fait avec une génération qui arrive dans sa dernière phase et une nouvelle génération de joueurs, avec en tête Kylian qui a montré un fort leadership sur ce tournoi", répétait Hugo Lloris après la finale du Mondial. Réponse au mois de mars, lors du prochain rassemblement tricolore.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info