"Totalement inadmissible" : Didier Deschamps soutient Mike Maignan, victime d'injures racistes

Publié le 21 janvier 2024 à 20h48, mis à jour le 21 janvier 2024 à 21h56

Source : JT 13h WE

Mike Maignan a été ciblé par des injures et de cris racistes, samedi 20 janvier, lors du match Udinese-AC Milan, le poussant à quitter momentanément le terrain.
Le gardien de l'équipe de France, qui a appelé à une prise de conscience face au fléau que représente le racisme, a reçu ces dernières heures de nombreux soutiens.
Didier Deschamps, son sélectionneur, lui a apporté son appui, jugeant "totalement inadmissible" ce qu'il a subi.

Tous derrière Mike Maignan. Samedi 20 janvier, en marge du match de Serie A opposant l'Udinese à l'AC Milan, au Stadio Friuli, le gardien de l'équipe de France a été la cible d'insultes et de chants racistes proférés par des supporters adverses. Après avoir signalé ces agissements à l'arbitre, sans que cela n'apaise la frange radicale des fans d'Udine, lui et ses coéquipiers ont regagné directement les vestiaires, en signe de contestation, avant de reprendre le match après cinq bonnes minutes d'interruption. 

Les injures racistes et cris de singe qui l'ont visé sur la pelouse de l'Udinese ont soulevé une vague d'indignation dans le monde du football et au-delà. D'une même voix, ses partenaires en Bleu ont condamné le fléau du racisme qui a touché "Magic Mike". À commencer par Kylian Mbappé. "Tu es très loin d'être seul, Mike Maignan. On est tous avec toi", a écrit le capitaine des vice-champions du monde. "Toujours les mêmes problèmes et toujours aucune solution. Trop c'est trop !!!". Une prise de parole à laquelle se sont joints, tour à tour, Antoine Griezmann, Olivier Giroud, Presnel Kimpembe ou encore Aurélien Tchouaméni. 

Le racisme doit être combattu sans relâche
Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France

"Tu as tout notre soutien Mike Maignan", a ajouté la Fédération française de football (FFF), qui a réaffirmé "condamner avec la plus grande fermeté tout acte de racisme." "Mike Magnan sait qu'il peut compter sur le soutien et la solidarité de la FFF dans ce combat que nous devons gagner", a renchéri Philippe Diallo, son président. 

Dans un message, transmis par la "3F", Didier Deschamps a, lui, haussé le ton. "J'apporte tout mon soutien à Mike Maignan. Ce que notre gardien a vécu hier à Udine est totalement inadmissible", a réagi le sélectionneur. "Je comprends parfaitement sa décision de quitter le terrain. Les insultes racistes sont inacceptables et doivent être condamnées avec la plus grande fermeté. Le racisme n'a sa place nulle part et doit être combattu sans relâche".

Plus tôt, dimanche 21 janvier, c'est un Mike Maignan "combatif" qui a appelé à une prise de conscience collective. "Ce n'est pas la première fois que ça m'arrive. Et je ne suis pas le premier à qui ça arrive. On a fait des communiqués, des campagnes de publicité, des protocoles et rien n'a changé", a constaté l'ancien Lillois, qui a rejoint l'Italie en 2021. "Aujourd'hui, c'est tout un système qui doit prendre ses responsabilités", a-t-il asséné en s'adressant aux auteurs des injures racistes, ainsi qu'aux spectateurs "qui étaient dans la tribune, qui ont tout vu, qui ont tout entendu, mais qui ont choisi de se taire". Il a exhorté "les instances" à réagir. "Avec tout ce qu'il se passe, si vous ne faites rien, vous serez aussi complices".


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info