"C'est le Ballon d'Or du peuple" : la joie de Karim Benzema après son sacre

Publié le 17 octobre 2022 à 23h59, mis à jour le 18 octobre 2022 à 8h31

Source : Sujet TF1 Info

Sacré Ballon d'Or 2022, lundi 17 octobre, Karim Benzema a laissé parler son émotion au moment de recevoir son trophée.
L'attaquant du Real Madrid, cinquième Français à soulever le prestigieux prix, a indiqué vouloir le "partager" avec ses fans.
Dans la foulée, "KB9" a annoncé vouloir remporter la prochaine Coupe du monde au Qatar avec l'équipe de France.

On dit que les rêves sont faits pour être réalisés. Karim Benzema lui a concrétisé le sien. Lundi 17 octobre, sous les coups de 22 heures, son "grand frère" Zinedine Zidane, dernier lauréat tricolore en 1998, lui a remis le Ballon d'Or, sans pouvoir cacher sa joie, sur la scène du théâtre du Châtelet à Paris. Un moment historique pour le football français, qui cherchait désespérément depuis 24 ans un successeur à l'ancien numéro 10 des Bleus. Pour "KB9", cette récompense est avant tout l'aboutissement d'une saison de rêve, lors de laquelle le meilleur buteur français de tous les temps a tout gagné et s'est hissé au sommet de son sport. 

Devant une salle en liesse, où le public scandait des "Karim, Karim, Karim" comme lors d'un match de football, l'attaquant du Real Madrid, vêtu d'une veste noire, d'une chemise blanche et de lunettes dorées, un costume en hommage au rappeur Tupac Shakur, s'est laissé submerger par son trop-plein d'émotions, qui a fissuré sur sa carapace. "Voir ce Ballon d'Or devant moi, c'est une fierté. Je repense à quand j'étais petit, tout le travail, je n'ai jamais lâché. C'est un rêve de gamin, j'ai grandi avec ça dans la tête", a-t-il indiqué, affirmant avoir tiré sa motivation de ses "deux modèles dans (sa) vie : Zizou et Ronaldo (couronné en 1997 et 2002, ndlr)." 

Je suis fier de mon parcours
Karim Benzema, Ballon d'Or 2022

Pour devenir le cinquième Français à soulever le Graal suprême, après Raymond Kopa (1958), Michel Platini (1983, 1984, 1985), Jean-Pierre Papin (1991) et Zinedine Zidane (1998), "c'est beaucoup de travail", a-t-il expliqué, confiant avoir eu "des moments où c'était beaucoup plus difficile, ces périodes où je n'étais pas en équipe de France", dont il a été écartée durant plus de cinq ans, entre 2015 et 2021, suite à l'affaire dite de la sextape de Mathieu Valbuena. Pour l'aider, il a pu compter sur le soutien de ses proches, dont Zinedine Zidane, son entraîneur au Real Madrid à l'époque. "Zizou me répétait sans cesse de garder cette joie de jouer au foot, qu'un jour, je pourrais gagner ce trophée", a-t-il raconté, au côté de son mentor. "Ces périodes difficiles m'ont renforcé mentalement."

"Fier de (son) parcours", le joueur, âgé de 34 ans et 302 jours, faisant de lui le plus vieux vainqueur du trophée individuel depuis l'édition 1956 et Stanley Matthews, 41 ans et 321 jours au moment de son sacre, est ensuite passé aux remerciements, citant le "grand président" du Real Madrid Florentino Pérez, qui a "toujours été droit avec (lui)". "Je n'oublie pas Monsieur (Jean-Michel) Aulas (président du Lyon, ndlr) qui est là, ni toute l'académie lyonnaise. Sans eux, je n'aurais pas pu réaliser mon rêve de signer à Madrid", a ajouté l'enfant de Bron, qui a fait ses classes à l'OL avant de faire le grand saut pour la capitale madrilène en 2009.

Rejoint sur scène par ses parents et son fils Ibrahim, il a aussi tenu à dédier son trophée à celles et ceux qui l'ont soutenu depuis ses débuts. "Ce Ballon d'Or, c'est individuel, mais ça reste collectif, c'est le Ballon d'Or du peuple", a-t-il lâché, avant de développer plus tard en conférence de presse : "C'est juste par rapport à d'où je viens, par rapport à tous mes fans. Ils y ont participé en me poussant toujours un peu à chaque fois, en me soutenant dans tous les moments. Donc j'ai envie de partager ce trophée avec eux, car j'aime le partage et parce qu'eux le méritent aussi." 

Avant peut-être d'en partager un autre, le 18 décembre prochain, jour de la finale de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Son rêve de Ballon d'Or accompli, Karim Benzema a compris que rien ne l'empêchait d'en avoir un autre : "L'objectif, c'est d'aller au Mondial et de tout faire pour le gagner."


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info