Le FC Barcelone soupçonné d'avoir corrompu un ex-responsable de l'arbitrage

par M.G avec AFP
Publié le 15 février 2023 à 21h52

Source : Sujet TF1 Info

Le parquet espagnol enquête sur l'entreprise d'un ex-dirigeant d'un comité d'arbitres espagnols pour un délit présumé de corruption privée.
La firme aurait reçu 1,4 million d'euros du FC Barcelone, a indiqué mercredi un média local.
Les autorités ont confirmé qu'une enquête était en cours sur ce sujet.

Le "Barça" dans le viseur de la justice. D'après la Cadena Ser, le FC Barcelone est soupçonné d'avoir corrompu un ancien dirigeant d'un comité d'arbitres espagnols, via un versement massif à sa société. Le ministère public a confirmé à l'AFP qu'une enquête était en cours. Les investigations ont même été prolongées en novembre dernier. Toutefois, aucun autre détail n'a été communiqué par les autorités.

Tout aurait débuté après que le fisc espagnol a identifié des irrégularités dans les impôts payés par l'entreprise Dasnil 95, propriété de José Maria Enriquez Negreira, vice-président du Comité technique des arbitres (CTA) de la Fédération espagnole de football de 1994 à 2018, raconte la radio espagnole. Selon ce même média, cette société aurait perçu 1,4 million d'euros entre 2016 et 2018 pour conseiller le club Blaugrana sur des questions arbitrales. La dernière facture daterait de juin 2018... au moment où le principal intéressé a quitté l'organisme arbitral.

Le Barça reconnaît un contrat avec "un fournisseur externe"

Le président de l'époque du club catalan, Josep Maria Bartomeu, a indiqué aux journalistes avoir décidé de se passer des services de cette entreprise - que l'équipe recevait déjà avant son mandat - afin de réaliser des économies. 

Dans la foulée de ces révélations, le FC Barcelone a reconnu qu'il avait, par le passé, conclu un contrat avec un "fournisseur externe" dont il recevait, entre autres, "des rapports techniques liés à l'arbitrage professionnel afin de compléter les informations requises par le personnel d'encadrement de l'équipe première et de l'équipe réserve, une pratique courante dans les clubs de football professionnels". Actuellement, cette tâche incombe à un professionnel du football, a-t-il ajouté dans un communiqué, regrettant que "cette information apparaisse précisément au meilleur moment sportif de la saison en cours"

De son côté, Enriquez Negreira a nié avoir accordé la moindre faveur au quintuple vainqueur de la Ligue des champions. Lequel menace d'engager des poursuites contre toute personne qui porterait atteinte à son image. L'ancien arbitre soutient également qu'il n'existe aucun document en la matière "car son travail consistait à conseiller verbalement le FCB, entre autres, sur la façon dont les joueurs devaient se comporter devant chaque arbitre", rapporte la Cadena Ser.


M.G avec AFP

Tout
TF1 Info