"C’est presque un miracle" : le gardien du PSG Sergio Rico annonce son retour prochain à la compétition

par M.G
Publié le 29 janvier 2024 à 12h00, mis à jour le 29 janvier 2024 à 12h43

Source : TF1 Info

Après son grave accident de cheval, en mai dernier, Sergio Rico poursuit sa convalescence.
Tous les voyants sont au vert pour le gardien espagnol du PSG, qui espère faire son retour à la compétition à la fin du mois de février.

Sergio Rico voit le bout du tunnel. Écarté des terrains depuis son grave accident de cheval le 29 mai 2023, qui a failli lui coûter la vie, le gardien espagnol poursuit sa convalescence et se rapproche d'un retour à la compétition. Dans une longue interview accordée à Canal +, en amont du match entre le PSG et Brest (2-2), il a dit "se sentir très chanceux d’être encore en vie". "La vérité est que je dois tout au football. C’est toute ma vie. Personne ne veut mourir, mais si j’avais dû arrêter le foot, ça n’aurait pas valu la peine", ajoute le dernier rempart, qui espère réintégrer le groupe professionnel du club de la capitale dans un mois, soit fin février. "(C'est l'objectif) si tout se passe bien. Le plus important est de retrouver la compétition et mes coéquipiers", souligne-t-il après 80 jours passés à l'hôpital.

Si je n’avais pas été sportif de haut niveau, je serais peut-être mort.
Sergio Rico

Pour autant, l'ancien Sévillan le reconnaît : sa guérison est un petit miracle. "Si je n’avais pas été sportif de haut niveau, je serais peut-être mort. Un médecin m’a expliqué que mes artères étaient un peu plus résistantes que celles d’une personne normale, qui ne faisait pas autant de sport", pose celui qui n'a plus disputé la moindre minute en match officiel depuis le 7 mai 2022, et une rencontre avec Majorque face à Grenade. 

Apparu très affaibli et amaigri à sa sortie de l'hôpital, Sergio Rico "a repris tous les kilos perdus". "J’ai déjà récupéré beaucoup de masse musculaire. Je n’ai aucune séquelle, je n’ai aucun problème de mémoire. Les médecins ont parlé d’un risque au niveau de l’équilibre, mais il est parfait... C’est presque un miracle que je sois aussi bien", continue-t-il. Pour autant, "je ne peux pas dépasser 130 battements (de cœur) par minute", alors "tout ce que je peux faire dans cette limite, je le fais", confie-t-il encore. 

Son avenir s'éclaircissant, se pose la question de son avenir au PSG, avec qui il se trouve sous contrat jusqu'au 30 juin 2024. "C’est au club de décider s’il veut me prolonger ou non", rappelle-t-il. "J’espère que ce sera le cas, j’aimerais bien ! Je me plais beaucoup à Paris. J’ai reçu beaucoup de soutien et j’aimerais le rendre avec mon travail", veut croire le joueur de 30 ans. La balle est dans le camp de la direction parisienne.


M.G

Tout
TF1 Info