Football : le PSG abandonne l'idée d'un rachat du Stade de France

par T.A. avec AFP
Publié le 3 janvier 2024 à 21h44

Source : Sujet TF1 Info

Les candidats au rachat ou à la concession du Stade de France devaient remettre leurs dossiers ce mercredi.
Se disant intéressé pour acquérir l'enceinte, le Paris Saint-Germain a finalement renoncé au projet.
Le club souhaite plutôt détenir son stade actuel, le Parc des Princes.

Le Paris Saint-Germain renonce au Stade de France. Le club parisien ne rachètera pas l'enceinte située à Saint-Denis, alors que les candidats pour acquérir ou pour obtenir la concession du site devaient déposer leurs dossiers ce mercredi 3 janvier au plus tard. Le propriétaire du PSG, Qatar Sports Investments (QSI), s'était pourtant officiellement positionné avant l'été pour faire une offre dans ce cadre. Initialement fixée mi-novembre, la date de remise des offres a été repoussée au 3 janvier. 

Mettre la pression sur la mairie de Paris pour acquérir le Parc des Princes ?

Pourquoi ce projet a-t-il finalement été abandonné ? De nombreux observateurs soutiennent que la candidature du PSG constituait une manière de mettre la pression sur la maire de Paris Anne Hidalgo (PS), qui refuse de céder au club le Parc des Princes, son stade actuel. Ainsi, la manœuvre aurait eu avant tout pour principal objectif de relancer les échanges – aujourd'hui "inexistants" – entre les deux parties, selon une source proche du PSG.

Deux procédures avaient été lancées par l'État en mars dernier, à la fois pour le rachat et le renouvellement de la concession du Stade de France. La concession actuelle, octroyée en 1995 au consortium Vinci-Bouygues (deux tiers, un tiers), arrive en effet à échéance en juin 2025. Le même tandem, candidat pour la vente et pour la concession, "est en position de force pour négocier", analyse un connaisseur du dossier auprès de l'AFP. Par ailleurs, l'entreprise d'évènementiel GL Events, considérée par certains spécialistes comme proche de l'Élysée, postule elle aussi à l'exploitation de l'enceinte sportive.

Les offres déposées mercredi seront étudiées au cours de l'année, pour une attribution prévue en 2025. Selon une source proche du dossier, le Stade de France vaudrait "entre 400 et 600 millions d'euros". L’État n'a donné aucune indication de prix, mais sa valeur brute est évaluée à 647 millions au titre des immobilisations corporelles dans ses comptes officiels datant de 2021. Avant la fin de cette procédure, le stade accueillera les Jeux olympiques et paralympiques l'été prochain.


T.A. avec AFP

Tout
TF1 Info