Gestion des égos, OM, Neymar... Christophe Galtier "prêt" à relever le défi du PSG

Yohan ROBLIN
Publié le 5 juillet 2022 à 14h26, mis à jour le 5 juillet 2022 à 17h01
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

En quête d'un successeur à Mauricio Pochettino, le PSG a officialisé le nom de son nouvel entraîneur, mardi 5 juillet.
Christophe Galtier a été intronisé sur le banc du club de la capitale depuis le Parc des Princes.
Voici ce qu'il faut retenir de sa prise de parole.

Le PSG décrète "la fin du bling-bling". Après avoir retenu Kylian Mbappé, qui a prolongé son contrat jusqu'en juin 2025, et nommé Luis Campos à la tête de sa direction sportive, le club de la capitale continue sa révolution en interne. Après le départ de Mauricio Pochettino, QSI a officialisé, mardi 5 juillet, l'arrivée de Christophe Galtier pour deux saisons sur le banc parisien. 

Six ans et trois entraîneurs étrangers après Laurent Blanc, l'ex-entraîneur de Saint-Étienne, du LOSC et de Nice, âgé de 55 ans, a été intronisé. "C'est une nouvelle ère", s'est réjoui le président Nasser Al-Khelaïfi. Avant de diriger sa première séance d'entraînement au Camp des Loges, Christophe Galtier s'est exprimé, pour la première fois, en tant que coach du PSG. Lors de sa prise de parole depuis l'auditorium du Parc des Princes, il a martelé plusieurs messages forts à destination de son effectif, promettant notamment qu'"aucun joueur ne sera au-dessus du groupe".

Si j'ai accepté, c'est que j'en suis capable

Christophe Galtier, le 5 juillet 2022

Ce qu'il a dit devant la presse : "Je suis ému, oui. Je suis fier, oui. Je suis arrivé au Parc il y a 45 minutes, un symbole du football français. Quand vous êtes face à la phrase "Ici c'est Paris", vous sentez de suite les attentes. (...) Je mesure la responsabilité qui m'est donnée de faire en sorte que le PSG vive une grande saison, avec de grands matchs, des exploits. Je m'y suis préparé. Si j'ai accepté ce poste, c'est que j'en suis capable. Mais, seul, c'est très difficile, ensemble on est beaucoup plus fort. Lorsque j'ai eu mes premières discussions avec Luis Campos (le conseiller sportif du PSG qu'il a connu lors de son passage sur le banc du LOSC, ndlr), j'ai mis peu de temps à prendre ma décision. Sa présence a été un élément déterminant. Les échanges que j'ai pu avoir avec mon président ont fait que j'ai accepté avec beaucoup d'humilité mais une grande détermination ce poste. Il y a beaucoup d'attente, c'est normal, des gens sceptiques, je les comprends."

A-t-il les épaules assez larges pour le PSG ? C'est la question que de nombreux observateurs se posent à propos de Christophe Galtier. Des doutes que l'ancien entraîneur des "Aiglons", en opération séduction, a tenté de dissiper dans son propos liminaire. 

Un projet commun, sans aucun compromis

Christophe Galtier, le 5 juillet 2022

Ce qu'il a dit devant la presse : "Ce sont des joueurs qui veulent jouer et gagner. Je vais beaucoup échanger avec l'ensemble des joueurs. J'ai rencontré des vestiaires avec beaucoup d'égos, et la gestion d'un groupe, avec un tel effectif, est un privilège. Il faut partager, échanger, mais aussi imposer. (...) Il faut un projet commun sans aucun compromis. Je ne vais pas révolutionner le vestiaire, je vais observer, écouter, et je sais que j'aurai l'appui de toute la direction pour prendre la décision qui s'imposera à partir du moment où un joueur, quel qu'il soit, ne se pliera pas au projet."

Connu pour être un entraîneur à poigne, le champion de France 2021 aura la délicate mission de gérer les égos dans un vestiaire réputé comme l'un des plus difficiles d'Europe. Bien que doué dans la gestion humaine, il s'est assuré le soutien indéfectible de sa direction. Ce qu'auparavant ses prédécesseurs ne sont jamais parvenus à faire. Reste à voir si, en pratique, cela se vérifie.

Avec un tel effectif, vous devez bien jouer

Christophe Galtier, le 5 juillet 2022

Ce qu'il a dit devant la presse : "Il faut avant tout gagner. Mais avec un tel effectif, vous devez bien jouer. Vous gagnez plus souvent quand vous jouez bien. Par rapport à ce que j'ai pu faire ailleurs, il y aura une approche différente sur le jeu. Je vais avoir à ma disposition des joueurs de très haut niveau. Paris a souvent la possession, fait souvent face à des blocs bas. Il faudra à la fois bien attaquer, garder un juste équilibre, et bien évidemment ça ne ressemblera pas à ce que j'ai pu faire auparavant. (...) J'ai une idée précise de ce que je veux voir : du rythme, de l'intensité, de la grande détermination. Je vais devoir mettre les joueurs dans les meilleures conditions selon leurs points forts. Je vous ai lus, écoutés, on parle beaucoup d'une défense à 3. J'ai la chance d'avoir des joueurs incroyables sur les côtés, mais il faudra aussi savoir qui fera partie de l'animation à l'intérieur du jeu. Mais il y a une orientation vers une défense à 3."

Comment le PSG va-t-il jouer cette saison ? Christophe Galtier a une idée très précise de ce qu'il compte faire pour son équipe. Questionné sur son futur plan de jeu, le technicien a développé sa ligne de conduite pour gagner, évidemment avec la manière.

On est en relation permanente avec Luis Campos

Christophe Galtier, le 5 juillet 2022

Ce qu'il a dit devant la presse : "Avec Luis (Campos), nous avons travaillé plus de trois ans ensemble. On est en relation permanente. Il sait ce que j'attends de mon équipe. Avant de partir sur le recrutement, nous avons beaucoup échangé avec Luis, mais aussi le président, sur le système. Est-ce que Luis fait le recrutement ? Oui. Luis a cette capacité de découvrir et convaincre des joueurs. Mais aucun joueur ne vient sans mon accord, c'est très clair. (...) Dans la gestion du quotidien, je veux voir la vie du groupe, l'investissement des joueurs, et quand des choses ne me plaisent pas j'interviens, après avoir échangé avec Luis pour mesurer et évaluer nos décisions. Jamais je ne prends une décision sans le consulter."

Il l'a lui-même dit : Luis Campos a été "déterminant" dans sa venue au PSG. En signant à Paris, Christophe Galtier reforme le tandem de choc qui avait chipé avec le LOSC le titre de champion de France au PSG version qatari. Après avoir collaboré trois ans dans le Nord, ce duo complémentaire va retravailler main dans la main.

Luis Campos et Christophe Galtier reforment le tandem de choc lillois. - ISABEL INFANTES / AFP

J'ai mis de côté mes origines marseillaises

Christophe Galtier, le 5 juillet 2022

Ce qu'il a dit devant la presse : "Je suis né à Marseille, c'est un fait, mais je suis l'entraîneur du PSG. On fait un métier de passion. On veut gagner. On cherche le meilleur endroit pour pouvoir gagner, entraîner les meilleurs joueurs, et il n'y a pas meilleur endroit que le PSG. Quand les premiers contacts ont été établis, j'ai mis de côté mes origines marseillaises et depuis pas mal de semaines, mes jours et mes nuits sont consacrés au PSG."

Il ne pouvait pas échapper à la question. Né à Marseille et formé à l'OM, dont il a porté quatre ans le maillot avant d'y lancer sa carrière d'entraîneur en tant qu’adjoint, le minot des Cailloles a été interrogé sur ses origines marseillaises. Il s'en est sorti avec une pirouette.

Je souhaite que Neymar reste chez nous

Christophe Galtier, le 5 juillet 2022

Ce qu'il a dit devant la presse : "Il fait partie des meilleurs joueurs au monde. Quel entraîneur ne souhaiterait pas avoir un joueur comme lui dans son effectif ? Je parlais de trouver un équilibre, et j'ai une idée très précise sur ce que j'attendrai de Neymar. Je ne l'ai pas encore rencontré, je vais être à l'écoute de ce qu'il va dire, mais bien évidemment je souhaite que Neymar reste chez nous. C'est toujours mieux d'avoir un joueur d'une telle classe avec nous."

Que va-t-il advenir de Neymar ? Annoncé (une fois de plus) sur le départ, malgré sa prolongation jusqu'en juin 2027, le Brésilien est rentré en avance de vacances pour réaliser la meilleure préparation possible. Pour sa première conférence de presse, Christophe Galtier a affiché publiquement son envie de voir le Brésilien rester dans la capitale. De quoi mettre fin aux rumeurs ?

J'étais très heureux que Kylian Mbappé reste

Christophe Galtier, le 5 juillet 2022

Ce qu'il a dit devant la presse : "En tant qu'entraîneur français, j'étais très heureux que Kylian reste. Il fait partie des meilleurs joueurs au monde. Je n'ai pas encore échangé avec lui, mais je sais ce qu'il attend de l'équipe. On connaît ses points forts. Il ne faudra pas lui donner le poids du résultat. Si ces grandes individualités sont au service du collectif, le PSG fera une grande saison.  Kylian est un joueur talentueux, jeune, sur lequel il ne faut pas rajouter de la pression. Il devra s'exprimer comme un joueur de l'équipe en étant, je l'espère, aussi décisif que la saison dernière."

Non content de pouvoir compter sur Neymar et Messi, Christophe Galtier s'est félicité de voir Kylian Mbappé rester en Ligue 1 et de pouvoir travailler avec lui. Il a notamment évoqué la gestion et l'utilisation du champion du monde 2018.

Lire aussi

Aucun joueur ne sera au-dessus de l'équipe

Christophe Galtier, le 5 juillet 2022

Ce qu'il a dit devant la presse : "Avec Luis, il n'y a aucun compromis : exigence, travail, respect, et l'équipe avant tout. Comme dans tous les groupes, il y aura des manquements, ça peut arriver, mais on va faire en sorte qu'il y en ait le moins possible. Aucun joueur ne sera au-dessus de l'équipe. Mon objectif, c'est de faire en sorte que cette somme de talent devienne une grande équipe. Je suis déterminé depuis plusieurs semaines à souder cette équipe, qu'elle soit exigeante, déterminée, pour faire la plus grande saison possible. S'il y a des joueurs qui sortent de ce cadre là, ils seront écartés. De quelle manière, ça restera toujours en interne."

Nasser Al-Khelaïfi avait promis un retour à "la réalité". Le 21 juin, dans Le Parisien, le président du PSG avait décrété "la fin des paillettes", promettant des joueurs transformés en "guerriers" qui "ne profiteront plus du système". Cette fin des passe-droits a été confirmée par le finaliste de la dernière Coupe de France.

L'effectif doit être réduit

Christophe Galtier, le 5 juillet 2022

Ce qu'il a dit devant la presse : "Je suis un entraîneur qui veut un vestiaire heureux. Pour ça, je pense que l'effectif doit être réduit, on en a beaucoup parlé avec la direction. On ne peut pas avoir toute une saison des joueurs qui ne jouent pratiquement pas. Ils sont malheureux. On va faire en sorte de trouver la bonne taille de l'effectif pour que tout le monde puisse participer à cette saison."

Pour Christophe Galtier, le PSG doit dégraisser. Après avoir enregistré l'arrivée de Vitinha, en provenance de Porto, et alors qu'un accord avec Sassuolo est en passe d'être trouvé pour Gianluca Scamacca, le club de la capitale se voit dans l'obligation de se séparer de plusieurs joueurs. Un chantier auquel le nouveau coach parisien va devoir s'atteler avec Luis Campos.


Yohan ROBLIN

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info