Real Sociedad-PSG : Bradley Barcola, la relève déjà attendue au tournant

Publié le 5 mars 2024 à 18h15

Source : TF1 Info

Gratifié de deux buts d'avance après un match aller maîtrisé, le PSG se déplace mardi (21h) sur la pelouse de la Real Sociedad, en huitièmes de finale retour de la Ligue des champions.
Alors que le feuilleton Mbappé bat son plein, le club de la capitale se cherche des têtes d'affiche pour le présent et l'avenir.
L'une de ces nouvelles étoiles pourrait bien se nommer Bradley Barcola.

"Cela doit arriver tôt ou tard... Nous devons nous habituer à jouer sans Kylian Mbappé". Depuis que le natif de Bondy a annoncé à sa direction sa volonté de quitter le club à la fin de la saison, l'entraîneur du PSG Luis Enrique n'hésite pas à rogner son temps de jeu. Une manière d'assurer son leadership sur l'équipe, mais aussi de préparer un avenir qui s'écrit pour l'instant à l'encre floue. Cette stratégie se révèle moyennement payante jusqu'ici, puisque le club de la capitale, invaincu depuis près de cinq mois, vient de concéder des matchs nuls contre Rennes (1-1) et Monaco (0-0). 

Toujours est-il que le malheur des uns fait le bonheur des autres et que le jeune Bradley Barcola, débarqué cet été pour 45 millions d'euros après une demie saison aboutie du côté de Lyon, compte bien tirer son épingle du jeu à l'heure d'affronter (de nouveau) la Real Sociedad en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Et s'inspirer de ses aînés pour briller. "Kylian Mbappé et Ousmane Dembélé étaient des joueurs que je regardais quand j’étais plus jeune. Je m’inspire d’eux, c’est bien de s’entrainer avec eux au quotidien. Je suis très content d’évoluer avec des grands joueurs comme eux", déclare-t-il en conférence de presse. 

Un but précieux au match aller

Très utilisé depuis le début de l'exercice (29 matchs, et plus de 1600 minutes de jeu toutes compétitions confondues), le polyvalent attaquant croque à pleines dents dans toutes les opportunités qui lui sont offertes. Avec un certain succès puisqu'il a déjà trouvé le chemin des filets à trois reprises et distillé cinq passes décisives. "Je suis arrivé dans un très grand club, donc se mettre au niveau était quelque chose de difficile au début, mais je me donne à fond lors de chaque match", commente le principal intéressé. "Je suis content de ce que j’arrive à produire aujourd’hui, après un premier temps d’adaptation", ajoute-t-il.  

J'espère pouvoir continuer sur cette dynamique
Bradley Barcola

Point d'orgue de premiers pas à Paris déjà réussis, quelques mois seulement après sa révélation aux yeux du football français au sein de son club formateur, il a marqué le but du break lors du match aller contre le club basque. Bien décalé par Fabian Ruiz, il a fait parler ses qualités de vitesse pour déborder l'arrière-garde adverse avant de tromper Alex Remiro d'une frappe croisée en angle fermé. Une réalisation inscrite à un moment idéal qui résume bien les qualités du footballeur au visage de poupon et aux tresses caractéristiques : capacité à répéter les courses et à effectuer des appels tranchants, accélération foudroyante et sens de la finition. "J’étais vraiment content de marquer ce but important lors du match aller. J’espère pouvoir continuer sur cette dynamique", se réjouit-il. 

Un joueur encore (largement) perfectible

Doté d'une bonne dose de culot et d'insouciance, l'international français espoir commence à réellement prendre ses marques au sein de l'attaque parisienne. Mais comme la majorité des footballeurs de son âge, le joueur de 21 ans demeure un diamant brut. Coupable d'avoir du déchet dans la zone de vérité, que ce soit dans ses choix ou face au but, il possède de vraies carences à la création ou en termes de vision de jeu. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard s'il se trouve parmi les pires joueurs à son poste en termes de passes tentées et réussies, à plus forte raison à proximité de la surface adverse. Il a également une marge de progression au niveau des centres, que ce soit en termes de volume ou de qualité.

Cela étant, contrairement à la plupart de ses compères offensifs, il n'est pas avare d'efforts défensifs. Selon le site spécialisé FBref, il se trouve ainsi parmi les joueurs à son poste qui effectuent le plus de tacles, le plus d'interceptions et contrent le plus de tirs et de transmissions adverses. Point bonus, il ne commet que très peu d'erreur dans des zones dangereuses, ce qui, de facto, permet de soulager ses défenseurs. De quoi devenir rapidement l'un des chouchous du Parc des Princes, qui l'a déjà adopté, et gagner la confiance de son entraîneur Luis Enrique. "Je ne regarde ni l’âge, ni l’expérience des joueurs car je pense que ça ne veut rien dire", a-t-il d'ailleurs récemment rappelé. 

Ce genre de travail de l'ombre ne sera sans doute pas de trop, ce mardi (21h, en live commenté sur TF1Info), dans l'ambiance brûlante de la Reale Arena de San Sebastian.


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info