Ligue des champions 2022-2023 : le PSG et l'OM en rêvent

"On n'avait pas l'info" : à 1-1, les joueurs de l'OM "ne savaient pas" pour la Ligue Europa

Publié le 2 novembre 2022 à 10h33
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Battu à la dernière seconde par Tottenham (1-2), mardi 1er novembre, l'OM est éliminé de toutes les compétitions européennes.
Pourtant, s'ils avaient tenu le score à 1-1, les Olympiens étaient assurés d'être reversés en Ligue Europa.
Or, après le match, les joueurs d'Igor Tudor, ceux qui étaient sur le terrain, ont avoué qu'ils n'en savaient rien.

L'OM a tout perdu. À la dernière seconde. Partis à l'abordage pour arracher la victoire, qui aurait été synonyme de qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, une première depuis la saison 2010-2011, les Phocéens ont été crucifiés dans les derniers instants par Tottenham (1-2), mardi 1er novembre. Avec 6 points au compteur, ils finissent quatrième et dernier de leur poule. Une fâcheuse habitude, puisque c'est la troisième fois en C1 (après 2013-2014 et 2020-2021) que cela arrive aux coéquipiers de Dimitri Payet. De fait, ils disent adieu à toutes les compétitions européennes.

Mais quelle mouche a piqué les joueurs de l'OM pour encaisser ce but de Pierre-Emile Højbjerg au bout du temps additionnel (90e+5), alors qu'un nul leur aurait permis au moins d'être reversés en Ligue Europa ? Et bien, l'explication est cocasse, pour ne pas dire autre chose. De manière assez improbable, les protégés d'Igor Tudor n'étaient pas au courant de la victoire de Francfort sur le Sporting Portugal (1-2) et, qu'en tenant le score de 1-1, ils auraient été assurés de jouer la C3.

C'est une faute professionnelle

Mattéo Guendouzi, milieu de terrain de l'OM

"Bien sûr qu'on voulait pousser pour aller en huitièmes (de finale), mais après l'occasion ratée de (Sead) Kolasinac (87e), on aurait pu garder ce 1-1... Malheureusement, tout le monde ne savait pas qu'on pouvait se qualifier en Ligue Europa", a assuré Mattéo Guendouzi au micro de RMC Sport. "Il n'y a pas eu une bonne communication et on le paie cash. (...) C'est une faute professionnelle. Nous n'étions pas dans la gestion." "Il y a eu une incompréhension. Si tout le monde savait, on ne serait pas parti autant l'abordage. (...) On s'est mal compris avec tout le bruit qu'il y avait", a poursuivi le milieu olympien en zone-mixte. 

"Il y a eu un manque de communication entre nous sur la fin pour nous dire qu'on était, à ce moment-là, qualifiés pour la Ligue Europa", a confirmé son coéquipier Amine Harit, fautif sur le deuxième but des Spurs. "À dix secondes près, on était qualifiés pour une autre coupe d'Europe que celle qu'on voulait. Mais il valait mieux une Ligue Europa que rien... (...) C'est une erreur qui fait mal. On était concentré sur le terrain et on ne savait pas ce qu'il se passait sur l'autre match (Sporting-Francfort, ndlr). On n'a pas eu l'info, (...) on ne va pas se tirer les uns sur les autres, mais c'est un problème de communication flagrant. Mais vous dire que je ne suis pas dégoûté que cette information ne soit pas remontée sur le terrain, ce serait vous mentir."

Les joueurs n'ont pas entendu ce que je leur disais

Igor Tudor, entraîneur de l'OM

Car, sur le bord du terrain, les Marseillais étaient au courant. "Sur le terrain, on ne savait pas. Mais sur le banc, les gens savaient", a affirmé sur RMC Sport le défenseur Chancel Mbemba, qui avait donné l'avantage à l'OM avant la pause (45e+2). "C'est un manque de communication. Nous, on a la rage de pousser jusqu'à la fin. Mais on ne savait pas. C'est notre erreur". "On sait qu'on est 3e quoi qu'il arrive, et on prend un contre. C'est pas possible", a pesté sur Canal+ Jonathan Clauss, remplacé à la 74e minute par Cenzig Ünder. "Il y a des matchs, quand on n'arrive pas à gagner, il faut savoir ne pas perdre." 

Lire aussi

À propos de ces consignes qui ne sont pas arrivées jusqu'au terrain, Igor Tudor a expliqué les avoir passées... mais qu'il n'a pas été entendu. "Les joueurs n'ont pas entendu. Je leur disais de rester (derrière), mais ils sont montés, ils n'entendaient pas avec le public", a défendu le coach de l'OM. "(La consigne), c'était de rester (en défense), de ne pas trop jouer (haut), mais il y avait tellement de bruit, ils n'ont pas pu entendre ce que je leur disais." Une explication qui ne consolera pas les supporters. 


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info