France-Danemark : Pogba, Tchouaméni, Kanté... ces Bleus qui vont animer le mercato

Yohan ROBLIN
Publié le 3 juin 2022 à 15h17
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

À cinq mois de la Coupe du monde au Qatar, les Bleus n'ont pas tous acté leur avenir en club.
Rumeurs de départ, fins de prêt ou de contrat, ils vont occuper l'espace sur le marché des transferts.
De Paul Pogba à Aurélien Tchouaméni, au moins une dizaine de joueurs vont devoir faire un choix.

L'été va être agité chez les Bleus. Si Kylian Mbappé a éclairci son futur avant le dernier rassemblement à Clairefontaine, en prolongeant son aventure au PSG, tous n'ont pas encore levé les incertitudes les concernant. Au moins une quinzaine de joueurs habitués à fréquenter l'équipe de France pourraient être amenés à changer d'air cet été. C'est dans ce contexte, à cinq mois du coup d'envoi du Mondial au Qatar, qu'une dizaine d'entre eux ont été convoqués par Didier Deschamps. Le temps de disputer un marathon de quatre matchs de Ligue des nations en 11 jours, qui débute, vendredi 3 juin, face au Danemark au Stade de France (à 20h45, en live commenté sur TF1info), ils vont devoir mettre en pause les réflexions sur leur avenir.

"Les joueurs savent faire la part des choses", a rassuré, jeudi 2 juin, le capitaine tricolore Hugo Lloris, qui a prolongé au début de l'année son contrat avec Tottenham jusqu'en 2024. "Des décisions peuvent être prises par certains de mes coéquipiers, mais ils sont focalisés sur ce rassemblement." Un regroupement, le dernier avant l'ouverture du marché des transferts, durant lequel les indécis vont aussi pouvoir échanger avec "DD", bien qu'absent depuis le début de la semaine, car endeuillé par la disparition de son père. "Je ne suis pas là pour leur donner un conseil. S'ils veulent en parler, je peux donner mon avis", avait expliqué le sélectionneur à la presse, le 28 mai. "Mais c'est leur choix de carrière, dans l'absolu, il n'y a que des bons choix."

Paul Pogba, le retour aux sources ?

Ce choix de carrière, Paul Pogba y est confronté. S'il ne figure pas dans la liste des 24 joueurs appelés en ce mois de juin, puisqu'il est "en phase de récupération" après une blessure, "la Pioche" va être l'une des grandes attractions du mercato tricolore. Manchester United a officialisé, mercredi 1er juin, le départ du champion du monde 2018, arrivée au terme de son contrat. Revenu à Old Trafford à l'été 2016 pour plus de 110 millions d'euros, une indemnité de transfert record à l'époque (explosé depuis par Neymar, dont le PSG a payé la clause libératoire de 222 millions d'euros un an plus tard), le milieu de 29 ans sort de six saisons frustrantes chez les Red Devils. Ce qui l'a poussé à vouloir se relancer ailleurs.

Et ailleurs, ce devrait être à... la Juventus Turin, où il a déjà fait un premier passage remarqué de 2012 à 2016, avant de tenter son comeback en Angleterre. Selon le Corriere della Sera, qui fait valoir des sources très sérieuses, son retour chez les Bianconeri n'est qu'une affaire de "détails". Malgré un intérêt du PSG, qui s'est atténué - dit-on - avec l'arrivée annoncée de Luis Campos à Paris, l'enfant de Lagny-sur-Marne privilégierait un retour dans les jupons de la "Vieille Dame". Un choix d'amour peut-être, de raison surtout, puisqu'il a déjà ses repères sur place. Il y retrouverait aussi un coach, Massimo Allegri, avec lequel il répétait les performances de haute intensité. Bref, il aurait tout pour réussir, là où il a échoué à Manchester.

Paul Pogba au côté du sélectionneur Didier Deschamps, le 28 mars 2022. - FRANCK FIFE / AFP

Aurélien Tchouaméni, l'année du grand saut

Lui aussi alimente la chronique "mercato" estivale. Pas un jour ou presque ne passe sans que son nom soit cité dans les gazettes sportives. À tout juste 22 ans, Aurélien Tchouaméni est, lui aussi, à un tournant de sa jeune carrière. Devenu un cadre de l'AS Monaco, il a fait son trou depuis un an dans le groupe de Didier Deschamps. Le milieu asémiste, qui bataille pour une place de titulaire en Bleu, aspire à jouer pour une équipe capable de remporter la Ligue des champions. De fait, cet été, le moment est venu pour lui de partir pour grandir. La question est de savoir où. Et, pour l'instant, elle n'est pas tranchée.

Ce n'est, en tout cas, pas les prétendants qui manquent. Dans cette course pour arracher sa signature, Liverpool, un temps en avance sur le dossier, a laissé tomber l'affaire, ouvrant une brèche. Le Real Madrid, auréolé de son 14e titre de champion d'Europe, s'est engouffré dedans. Un terrain d'entente autour de 100 millions d'euros (bonus compris) serait proche d'être trouvé avec l'ASM. "J'espère qu'il viendra, je ne sais pas encore exactement ce qu'il en est, mais j'ai déjà parlé avec lui", a confié à L'Équipe Eduardo Camavinga, avec qui "Tchouamso" pourrait former une paire prometteuse pour l'avenir, tant à Madrid qu'en équipe de France. "On verra ce qu'il se passe dans les jours à venir." Le PSG espérerait, en effet, toujours changer la donne. Le club de la capitale se verrait bien intégrer le joueur, formé à Bordeaux, à son projet "Kylian Mbappé 2025".

Pour eux, aussi, l'avenir s'écrit en pointillés

Ce flou n'entoure pas qu'Aurélien Tchouaméni et Paul Pogba. D'autres joueurs des Bleus abordent cet été sans trop s'assurance quant à leur avenir en club. Il faut s'attendre à du mouvement, entre ceux qui arrivent à l'échéance de leur prêt (William Saliba d'Arsenal à l'OM, Alphonse Areola du PSG à West Ham) et ceux qui sont annoncés sur le départ de leur club - Jules Koundé (FC Séville) pisté par Chelsea pour remplacer Antonio Rüdiger et Andreas Christensen ; Moussa Diaby (Bayer Leverkusen), suivi par Newcastle et qui n'exclut pas un retour à Paris ; Christopher Nkunku (RB Leipzig) que le PSG pourrait rapatrier et Wissam Ben Yedder (AS Monaco), qui a des touches en Espagne, notamment au Barça selon L'Équipe.

Lire aussi

Pour les Bleus dont les contrats arrivent à expiration l'été prochain, cette période s'annonce tout aussi charnière. Ce sera le cas pour Jonathan Clauss (29 ans), sacré par deux fois meilleur latéral droit de Ligue 1. S'il veut consolider sa place en équipe de France en prévision de la Coupe du monde, cela passera, obligatoirement, par un transfert dans un club plus huppé que le RC Lens, avec une exposition médiatique plus forte. Dans l'Hexagone, l'OGC Nice et l'OM seraient prêts à l'accueillir. À l'étranger, l'Atlético de Madrid et Valence lui font de l'œil. Là où il ira, il devra toutefois obtenir la garantie absolue qu'il jouera.

N'Golo Kanté, à l'inverse de Jonathan Clauss, n'a rien à prouver. Il ne joue pas sa place en Bleu. Le voir quitter son club cet été paraît impensable. "Je pense qu'il est notre joueur clé", dit même de lui son entraîneur, Thomas Tuchel. "Il est notre Mo Salah, il est notre (Virgil) van Dijk, il est notre (Kevin) De Bruyne. Il est notre Neymar, il est notre Kylian Mbappé. C'est lui qui fait la différence." Pourtant, à un an de la fin de son contrat, "un éventuel départ de (N'Golo) Kanté après cette saison est en discussion depuis des semaines", a révélé Sky Sports. Manchester United serait déjà venu aux renseignements pour "NG". Si la rumeur venait à se confirmer, nul doute que ce ne serait pas le seul grand club d'Europe à convoiter le champion du monde 2018.


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info