Maillot du PSG floqué aux couleurs LGBT : soutien "sans faille" des Ultras à Idrissa Gueye

Y.R.
Publié le 20 mai 2022 à 8h48
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Dans un communiqué, le Collectif Ultras Paris (CUP) a affiché, jeudi 19 mai, son soutien à Idrissa Gueye.
Le 14 mai, à Montpellier (4-0), le Sénégalais aurait refusé de s'associer à la journée de lutte contre l'homophobie.
Le milieu parisien est accusé d'avoir déclaré forfait pour ne pas porter un maillot au flocage arc-en-ciel.

C'est une affaire qui continue de faire des remous. Soupçonné d'avoir déclaré forfait à l'occasion du déplacement à Montpellier (0-4), le 14 mai, pour ne pas revêtir le maillot du PSG floqué aux couleurs arc-en-ciel de la communauté LGBTQ+, initiative prise par la LFP dans le cadre de la journée contre l'homophobie, Idrissa Gueye - ou plutôt son choix - suscite le débat. Le Sénégalais est autant la cible de critiques, condamnant sa supposée prise de position, qu'il reçoit des soutiens.

Si le PSG reste en retrait dans ce dossier, le Collectif Ultras Paris (CUP), lui, a choisi de se ranger derrière le "Lion de la Teranga", vainqueur de la CAN. "Le CUP apporte son soutien sans faille à Idrissa Gueye qui subit depuis quelques jours des accusations médiatiques démesurées !", a écrit le principal groupe de supporters du club de la capitale dans un communiqué de soutien, mis en ligne jeudi 19 mai. "Chaque personne demeure libre de soutenir les causes de son choix de la manière qui lui convient."

Il a toujours eu un comportement exemplaire

Le Collectif Ultras Paris

Le texte du CUP rappelle "aux détracteurs" d'Idrissa Gueye "le comportement exemplaire" du joueur. "Il a toujours combattu avec force toutes formes de discriminations", assurent les occupants du virage Auteuil. "II est intolérable pour nous que son honneur soit ainsi jeté aux chiens et qu'il devienne le bouc émissaire des dérives homophobes de la société. Avant lui, d'autres joueurs professionnels pour des faits similaires n'avaient pas subi le même traitement médiatique et politique", relèvent-ils. "Nous nous battrons toujours contre toutes les formes de discriminations quelles qu'elles soient, mais jamais nous ne cautionnerons qu'un homme soit ainsi jeté en pâture et jugé par le Tribunal médiatique sans avoir été entendu."

Un message de soutien qui réconfortera l'ancien Lillois, dont le supposé boycott lui a valu de s'attirer les foudres de Rouge Direct, association de lutte contre l'homophobie dans le sport, et d'être sollicité par le Conseil national de l'éthique de la Fédération française de football (FFF) lui demandant de répondre aux "supputations" sur son refus de jouer. 

Le footballeur a toutefois pu compter sur de nombreux soutiens, parmi lesquels Abdou Diallo, son coéquipier en club et en sélection, et ses partenaires en équipe nationale Cheikhou Kouyaté, Ismaïla Sarr ou encore Nampalys Mendy. Sans parler du président sénégalais, Macky Sall, selon qui "ses convictions religieuses doivent être respectées."


Y.R.

Tout
TF1 Info